Note du test 4/10En conclusion :

Difficile d'être plus enthousiaste avec Astérix & Obélix XXL Romastered, le jeu porte bien (trop) son âge malgré un petit lifting graphique. Le gameplay reste toujours le même, répétitif, lourd et ne colle plus vraiment avec ce que à quoi nous avons l’habitude de jouer en 2020. Alors même si nos Gaulois préférés restent évidemment très cher dans notre coeur, la potion magique ne prend pas et on aurait espéré un peu plus, voire même un remake pour coller un peu plus à nos habitudes de joueur. Le jeu d'OSome Studio pourra tout de même ravir les enfants fans de nos moustachus et les plus grands pourront plutôt se retrancher sur la version d’origine sur PS2 si toutefois vous êtes collectionneurs dans le retro gaming.

Les plus

L'aventure en compagnie de nos Gaulois préférés
Le doublage d'origine signé Roger Carel et Pierre Tornade
L'apport de quelques défis
Le switch rapide entre rétro / remaster

Les moins

Un gameplay qui accuse le coup de l’âge
Simple lifting et encore on se demande si le mode rétro n'est pas meilleur
Répétitif

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Astérix et Obélix XXL Romastered
    Editeur : Microids
    Développeur : OSome
    Genre : Action | Plates-formes
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 22 octobre 2020
    Trophées : Oui
    Support


    Test Astérix et Obélix XXL Romastered

    Publié le dimanche 08 novembre 2020 à 16h34 par Fourcherman
    Partager sur

    C’est en novembre 2003 que sortait sur PlayStation 2 Astérix et Obélix XXL. Les plus célèbres Gaulois de la planète (et oui même plus que Vercingétorix), nés des esprits et mains de René Goscinny et Albert Uderzo, débarquaient dans un jeu d’aventure / plateforme prêts à mettre de bonnes baffes aux légions romaines. OSome Studio et Microïds nous sortent une version remasterisée du jeu d’origine, était-ce nécessaire ? Réponse dans notre test.

     

    Par Toutatis


    Commençons par le synopsis d’Astérix & Obélix XXL, tout commence par une petite balade en forêt en compagnie de nos deux gaulois, Astérix, Obélix ainsi que leur petit chien Idéfix. Ce dernier se perd et nos héros partent à sa recherche. C’est là que Astérix constate que le village est en feu et que tous les habitants ont disparu, enlevés par les Romains (on sent déjà les bonnes baffes arrivées). Notre héros va alors rencontrer un espion de César prêt à l’aider.

    Votre périple va vous faire traverser pas mal de pays jusqu’à Rome : Gaule, Normandie, Grèce, Helvétie, Egypte. Sur le papier c’est franchement sympa et ça donne clairement envie de vivre toute cette aventure avec les héros de notre enfance.

    Le gameplay s’apparente à du beat’em all, il faut avancer tout en baffant bon nombre d’ennemis, romains, centurions, pirates, vikings, animaux … On a de quoi baffer sans limite … et c’est à peu près tout. Alors oui parfois il faudra résoudre des mini énigmes de plateformes mais rien de bien compliqué.

    Les collectibles seront de la partie comme les boucliers pour augmenter votre santé, des lauriers d’or pour débloquer des tenues alternatives, les casques évidemment qui tombent après chaque ennemis vaincus ou dans des caisses à exploser. Des multiplicateurs sont également disponibles pour booster votre collecte de casques. C’est avec cette "monnaie" que vous pourrez investir chez le marchand : boost de santé, boucliers bonus et nouvelles techniques seront disponibles.
    A la fin des six chapitres, vous serez amenés à affronter des boss et c’est de là que viendront les difficultés et l’importance de parfaire vos techniques de combat. Chaque boss vaincu, libérera nos amis prisonniers et donnera accès à la prochaine zone.

    Responsive image
    Nos gaulois en pleine action

    Il manque un peu de potion magique


    Astérix & Obélix XXL comme tout remaster qui se respecte a droit à son lifting graphique, effectivement on voit clairement l’amélioration et le résultat est plutôt gratifiant.
    D’autant plus que les développeurs nous permettent de switcher en une simple pression de gâchette du mode remaster au mode rétro en 4/3. Ceci permet de comparer simplement les apports graphiques apportés, profondeur de champ, décors ajoutés, les ombres et surtout les personnages qui sont bien plus travaillés.
    La bande son est bien évidemment améliorer et on note surtout que le doublage d’origine avec Roger Carel et Pierre Tornade est toujours présent, et ça c’est top !

    Mais l’amélioration graphique et sonore ne suffisent pas pour déterrer un gameplay qui a pris de l’âge. Trop répétitif, la formule ne prend plus vraiment. On avance, on baffe, on avance, on baffe … on pousse parfois des pierres et des leviers … rien de plus … Les enfants seront sans doute moins gênés par ceci. De plus on recense pas mal de bugs bloquants comme le personnage qui reste coincé dans le décor ou encore une porte qui ne s’ouvre pas même après avoir nettoyé la zone des ennemis, aucune autre solution que de relancer le jeu.
    La gestion de la caméra n’est pas non plus un point fort et rend la lisibilité parfois un peu complexe surtout lors des combats.

    Au niveau des nouveautés, ce n’est pas l’extase mais on salue l’arrivée de nouveaux défis qui consistent la plupart du temps à ramasser des jetons en alternant mode rétro et remaster ou finir un parcours le plus rapidement possible dans un temps imparti.
    Un mode extrême vient aussi compléter l’expérience de jeu, ce dernier se débloque une fois le jeu fini une première fois (compter une douzaine d’heures).
    Un remaster qui manque cruellement d’une louche de potion magique ...

    Responsive image
    Le mode rétro




    Test Astérix et Obélix XXL Romastered - 3 minutes de lecture