Note du test 8/10En conclusion :

King of Seas est une agréable surprise si on aime prendre son temps et découvrir un monde de pirates plutôt bien construit. La progression avec son système de pillage et commerce afin de toujours monter en puissance et en ressources est très bien pensée et permet une belle personnalisation des navires, des compétences et de l’équipage. Votre aventure s'accompagne d’une histoire intéressante et d’une bande son qui donne envie de montrer qui est le patron sur les mers. Une belle expérience de pirate que je vous conseille entre deux gros AAA.

Les plus

La prise en main
Les batailles navales
La personnalisation
Les différentes embarcations
La gestion commerciale
La bande son

Les moins

Assez répétitif
On aurait aimé des points de déplacements rapides
et une caméra moins fixe

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    King of Seas
    Editeur : Team 17
    Développeur : 3DClouds
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 25 mai 2021
    Trophées : Oui
    Support


    Test King of Seas

    Publié le vendredi 28 mai 2021 à 10h53 par Fourcherman
    Partager sur

    Disponible depuis le 26 mai, King of Seas nous emmène dans l’univers de la piraterie. Fruit du travail des développeurs de 3DClouds et Team17, ce dernier est un action/RPG qui propose aux joueurs de prendre les commandes d’un navire de pirates. Je n’avais pas particulièrement d’attente sur ce jeu mais j’ai été ravi de découvrir cet univers bien construit et très agréable à jouer.

    On embarque, moussaillons !

     

    De la royauté à la piraterie


    On commence l’aventure par un choix entre le jeune Luky ou sa jeune sœur Marylou, enfants du roi qui règne sur les différents îlots et les mers turquoises. Que l’on choisisse l’un ou l’autre, vous êtes préparés depuis toujours à arpenter les mers et à détester la piraterie. Vous allez justement faire vos premières armes en compagnie de la Marine Royale lors d’une première mission, jusque là pas trop de soucis et on en profite pour apprendre les bases de la navigation. Cependant la mission va tourner rapidement au vinaigre quand vous apprenez la mort du roi. Très vite, vous êtes accusés du meurtre et tentez de fuir une funeste sentence sans procès. La Marine Royale se met en chasse et coule votre navire. Votre fin était proche mais grâce à l’aide d’un vieux pirate qui a bien connu votre père, vous vous en tirez.

    Le vent tourne donc pour notre jeune héros/héroïne qui prend le commandement d’un navire pirates afin de découvrir les vraies raisons de l’assassinat de son père, déjouer un vil complot et venger son défunt père.

    Responsive image
    Comme un goût de paradis ... ou pas ...

    Hissez les voiles !


    Vous voilà à sillonner les mers paradisiaques au premier coup d'œil mais finalement très hostiles. De port en port vous rencontrez des personnages, des ennemis, des monstres, des perturbations climatiques mais ici il n’est jamais question de quitter le navire. Le jeu est en vue de dessus avec trois niveaux de zoom possibles, jamais vous ne verrez votre personnage en train de fouler le sable d’une île déserte, tout se fait du bateau et la vue reste centrée dessus. Vous ramassez les caisses sur l’eau, les radeaux de naufragés en passant simplement dessus ou fouillez les épaves, récupérez les coffres sur les îles d’une simple pression sur la touche ​ , à condition évidemment de ralentir.

    La navigation est donc un point essentiel du jeu puisque vous passez votre temps à voguer. Pour cela notre navire dispose de trois voiles que l’on déploie une à une d’une simple pression sur et que l’on range de la même façon avec ​ . A vitesse élevée le bateau sera un peu moins réactif pour virer de bord et à l’inverse il sera plus vulnérable aux attaques ennemies. Car si la nature vous causera des tourments avec des éruptions volcaniques, des tempêtes ou encore des monstres sous-marins, c’est surtout des navires hostiles qu’il faudra se méfier.
    Tous les bateaux ne sont pas là pour vous attaquer mis à part la Marine royale qui bien entendu tirera à vue. Les différentes embarcations que vous rencontrerez disposent d’un code couleur, noir pour vos alliés pirates, gris pour la Marine Royale, vert pour les navires neutres, les ports et défenses possèdent également ce code couleur qui permet de connaître les intentions de chacun.

    En bon pirate que vous êtes, vous allez devoir attaquer les navires marchands, navires d’armes, navires du trésor … afin d'accroître réputation, expérience (niveau) et surtout votre richesse afin de toujours améliorer votre équipage et votre flotte.

    Responsive image
    Une ... à chaque port

    Commerce et pillage


    Si vous allez suivre une trame principale tout au long du jeu, celle-ci vous obligera à réaliser bon nombre de missions secondaires (que l’on pourra activer dans les tavernes de chaque port) pour tout simplement acquérir la puissance et les ressources nécessaires pour progresser. La plupart des missions consistent bien souvent à commercer ou à couler des navires et ont toutes des niveaux de difficulté, plus la mission sera difficile pour votre récompense sera lourde. Le jeu est tout de même répétitif et il sera souvent énervant d’avoir parcouru quelques milles nautiques et de se retrouver au fond de l’eau avec une réapparition à un port lointain.

    Malgré cette répétitivité, le jeu est plaisant grâce à son système de combat et d’évolution permanente. En effet chaque navire que vous achèterez pourra monter en puissance avec des améliorations de coques, de voiles, de canons, de boulets, d’équipage et aussi de pouvoirs. Car oui dans King of Seas il y a une part de magie Vaudou qui permettra de prendre un peu plus l’ascendant sur vos ennemis. Les débuts du jeu sont assez difficiles mais dès que vous aurez suffisamment perfectionné votre technique de navigation et votre arsenal, un sentiment de puissance à la Jack Sparrow va jaillir en vous.

    La part du commerce (que serait un jeu de pirates sans Rhum ?) et très importante dans King of Seas, en effet tous les ports disposent d’un charpentier (pour acheter/vendre tout ce qui concerne votre embarcation) et du marché. Chaque marché possède ses particularités, dans l’un vous aurez plus d’or contre du rhum tandis que la vente de médicaments sera moins prolifique, tandis que dans un autre ce sera la vente de bonbons qui vous rapportera le plus. Dans tous les cas, il faudra vendre un maximum de choses au meilleur prix afin de glaner suffisamment d’or pour progresser.

    Sur PlayStation 4 et 5, le jeu est très fluide même si on observe parfois quelques problèmes de textures sur les mers, la maniabilité, la prise en main est vraiment réussie, même si on se trompe souvent entre les canons de droite (Tribord) actionnés avec ​ et les canons de gauche (Bâbord) actionnés avec ​ . Toutes les compétences secondaires, lance flamme, attaque de requins et j’en passe sont réparties sur les boutons ​ , ​ et ​ .
    La bande son qui accompagne notre aventure et les combats est excellente, clairement dans le ton de la piraterie, elle contribue à donner vie aux affrontements et à nous sentir puissant comme le bon vieux Barbe-Noire.

    Responsive image
    Des îles parfois bien défendus

     




    Test King of Seas - 5 minutes de lecture