Note du test 8.5/10En conclusion :

Destiny 2 : La Reine Sorcière marque la cinquième année de Destiny 2. Cette extension propose une campagne réussie mixant la plateforme aux combats épiques. On apprécie le retour de Savathûn et de tout ce qui en découle. Activités, Forge, loot, orientation RPG encore plus prononcée, on apprécie Destiny 2 : La Reine Sorcière. On ne peut que dire merci à ce studio du groupe PlayStation depuis peu, qui a su se renouveler, écouter les fans pour proposer un univers exceptionnel et évoluant. Bravo !

Les plus

Un DLC généreux
Fan service
La Forge
Un mode légendaire à la hauteur
Une campagne variée
Magnifique

Les moins

Un peu difficile à suivre pour les nouveaux venus

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps5

    Destiny 2 : La Reine Sorcière
    Editeur : Activision Blizzard
    Développeur : Bungie
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 22 février 2022
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test Destiny 2 : La Reine Sorcière

    Publié le jeudi 31 mars 2022 à 08h29 par Pilou
    Partager sur

    Nous sommes déjà à la cinquième année du MMO RPG en vue à la première personne de Bungie qui au passage a été racheté il y a peu, par Sony Interactive Entertainment. Free to play depuis deux ans, les saisons, les équipements et la personnalisation de son avatar passent forcément par la case achat. Ce qui a toujours fait la force de Destiny 2, c’est son scénario, son univers, ses concepts et surtout le grand suivi du studio pour proposer de nouvelles choses et faire évoluer son univers.

     

    Destiny 2, un univers en évolution


    De façon ponctuelle, de nouveaux DLC arrivent pour parfaire cette évolution.
    Fin 2020, Destiny 2 : Au-delà de la Lumière nous avait séduit avec sa nouvelle destination Europe et sa nouvelle doctrine, la Stase pour ne citer qu’eux.
    Depuis fin février, un nouveau DLC, Destiny 2 : La Reine Sorcière est disponible. Répond-il aux attentes ? On vous donne notre avis après quelques jours de ré-incursion dans cet univers chatoyant.

    Responsive image
     

    Savathûn is back


    C’est donc Savathûn, la Reine Sorcière qui est au cœur du scénario pour cette nouvelle extension. Mieux vaut connaître l’univers de Destiny, si vous commencez l’aventure au bout milieu de la cinquième année (et même avant avec le premier opus), il va falloir lire l’encyclopédie de Destiny pour voir toutes les références et surtout s’imprégner de la campagne proposée pendant les cinq ou six heures qui attendent le joueur.
    La Ruche, leurs nouvelles ambitions, l’apparition de la Reine, la campagne permettent de découvrir tout cela. Comment Savathûn a pu acquérir la Lumière et comment elle l’a lié à ses armées, c’est autant de choses à découvrir. On aime et on en redemande.
    Les nouvelles destinations sont splendides comme toujours. La Direction Artistique, l’architecture des lieux rencontrés sont autant , mais quelle claque !
    On déambule dans les couloirs, les zones nouvellement créées par Bungie. Bouche bée, on s’émerveille de ces nouveaux lieux imaginés. La version Next Gen de Destiny 2 nous flatte encore plus la rétine.

    Responsive image
     

    Une campagne prenante


    La campagne propose des phases de gameplay variés et différentes et fait réapparaître la planète Mars. Pour les plus téméraires, la campagne peut être jouée en mode Légendaire, niveau de difficulté plus ardu qui donne quelques sueurs froides.
    La Ruche nous permet de se frotter à d’anciens ennemis mais également aux sbires de Savathûn un peu plus puissant. Ces derniers disposent comme notre personnage de la Lumière matérialisée par une Spectre qu’il faut détruire sous peine de les voir réapparaître indéfiniment. Des lucioles destructibles offrent également une protection supplémentaire aux ennemis. Il faut bien évidemment les détruire.
    Basée sur les souvenirs, plusieurs passages de la campagne poussent à l’exploration, à des énigmes basées sur l’observation. Certaines orbes, par exemple, sont à activer pour faire apparaître des plateformes permettant de traverser des obstacles. Attention, c'est chronométré.

    Côté mise en scène, cinématiques, intermèdes en mode radio avec divers personnages, le studio Bungie a peaufiné son bébé pour nous impliquer plus dans ce nouveau chapitre. Adepte depuis le début à l’univers de Destiny, les nouveaux venus auront plus de difficulté à s’approprier et à comprendre tous les tenants et aboutissants surtout sans résumé préalable que l’on aurait aimé au début de cette nouvelle extension.

    Responsive image
     

    La Forge enfin disponible


    La Forge est la grosse nouveauté de cette extension. Demandée depuis longtemps par les fans, la Forge permet de créer ses propres armes, de les tailler à son image, d’en définir chaque caractéristique. Il faut un peu de temps pour cela et il faut bien évidemment farmer un maximum. Certaines armes présentent une jauge d’harmonisation que l’on fait progresser en tuant des ennemis ou en réalisant certaines activités. Il est ensuite possible de retourner à la forge et de façonner ou refaçonner une arme moyennant des matériaux. C’est assez fun et on ajoute une constante encore plus RPG à Destiny 2 et un intérêt certain dans la personnalisation de son avatar.
    Les glaives accompagnent la disponibilité de la Forge. Ce nouveau type d’arme marie corps à corps et tir à distance : un mixte entre le glaive et l’arc en soit fort appréciable.

    Responsive image
     

    Des activités à la pelle


    Outre les missions de la campagne, Destiny 2 : La Reine Sorcière propose des activités assez bien fournies en comparaison à certaines extensions antérieures. Assauts, secteurs oubliés, nouveaux types d’événements publics sont au rendez-vous.
    La source est un nouveau mode jouable en matchmaking à six joueurs. Il faut avoir terminé la campagne pour y avoir accès. Ce mode alterne entre attaque et défense selon la période de jeu. Le travail en équipe est obligatoire.
    Intéressants, prenants avec à la clé du loot comme on aime dans Destiny 2. Le studio est généreux.
    Le nouveau Raid “Le Serment du disciple” a également débarqué quelques jours après la sortie de la Reine Sorcière. Très bien construit, offrant un certain challenge, mieux vaut suivre quelques guides et faire plusieurs essais pour espérer en venir à bout.

    Pour terminer ce test, parlons de la saison en cours.
    Nous sommes à la saison 16, celle des Réincarnés qui est étroitement liée à Savathûn et ses acolytes. Les champs de bataille PsiOps sont un des exemples des activités disponibles. Il faut voir avec le temps et au gré des mises à jour si la saison demeure intéressante sur le long terme.

    Responsive image
     




    Test Destiny 2 : La Reine Sorcière - 4 minutes de lecture