Note du test 7.5/10En conclusion :

Véritable mise en bouche en attendant la seconde partie du remake de Final Fantasy VII, Rebirth prévu pour fin 2023, Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion reste un incontournable de ce fabuleux univers débuté en 1997. Le coût de polish est certes moins important que celui opéré sur le Remake mais les graphismes et les combats ont tout de même subi une amélioration indéniable, une modernisation bienvenue. Le jeu n’est pas exempt de quelques défauts déjà présents sur la version PSP mais les véritables fans ou les joueurs désireux d’en apprendre plus sur cet univers attachant ne seront pas déçus. On vous recommande cette réunion réussie.

Les plus

Les combats grisants
Un prequel magistral
Zack tout simplement
Le système OCN
Un beau remaster…

Les moins

… mais pas pour les cinématiques
Pas de version française
Gameplay répétitif

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps5

    Crisis Core Final Fantasy VII Reunion
    Editeur et Developpeur : Square Enix
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 13 décembre 2022
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test Crisis Core Final Fantasy VII Reunion

    Publié le jeudi 22 décembre 2022 à 21h33 par Pilou
    Partager sur

    On ne va pas se le cacher, la série Final Fantasy est chère dans nos cœurs de gamers. Lorsqu’un nouvel épisode débarque sur PlayStation, PSMag s’empresse de le tester. Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion sort fraichement pour les fêtes de fin d’année sur PlayStation 4 et 5. Achat à mettre au pied du sapin ? On vous donne notre avis !

     

    Le remake puis la réunion en attendant le rebirth


    Cloud, Aerith ou encore Avalanche et Barett n’ont pas de secret pour vous sur PlayStation 1 puis dans son Remake sorti sur PlayStation 4 et en version next gen s'appelant Intergrade sur PlayStation 5 ? Mais connaissez-vous Crisis Core - Final Fantasy VII ? Vous êtes peut-être passé à côté de cette exclusivité PSP sortie en 2008. En attendant Rebirth, la seconde partie du remake de Final Fantasy VII, Square Enix a remis au goût du jour ce hit de la première console portable de Sony, Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion.

    Reunion se déroule donc cinq années avant les événements du jeu original, Final Fantasy VII. Il est à noter que Reunion parle plus d’événements qui sont certes, abordés dans le jeu original mais qui ne seront plus évoqués dans la deuxième partie du Remake : Rebirth. C’est un peu compliqué mais l’histoire se suit parfaitement même si on ne connaît pas l’univers ou si sa virée dans Gaïa de FF7 date depuis plusieurs années.
    On incarne Zack Fair, seconde classe du SOLDAT, le groupuscule armé de la Shinra, une société à la tête de la mégalopole Midgar qui puise l’énergie vitale de la planète, la Mako comme source d’énergie.
    Après un prologue liant le jeu à Final Fantasy VII originel (entraînement en réalité augmentée débutant comme dans FF7 dans la gare près du réacteur Mako n°1), Zack et son mentor Angeal sont envoyés en début de jeu pour mettre un terme aux années de lutte contre le Wutai. Sephiroth, Genesis, Cloud, Aerith seront rencontrés au fil de l’aventure. Si vous connaissez bien le jeu original ou son Remake, ces personnages ne vous sont pas inconnus. On arrête ici pour le pitch, même si Reunion est très accès combat, la narration reste assez travaillée pour tenir le joueur en haleine. Et on ne se le cache pas, en apprendre plus sur l’univers de FF7 pour les intimes est un pur régal.

    Responsive image
    Zack et Genesis en plein combat

    Zack tu dois vivre tes rêves


    Tout comme Cloud, le personnage de Zack est attachant. Son rêve de devenir un première classe mais surtout un héros ne nous est pas étranger. Son personnage sera beaucoup abordé au cours de la seconde partie du Remake (Rebirth si vous avez suivi), il est bienvenu donc d’en apprendre plus sur lui ou encore Sephiroth, Angeal et Genesis.

    Remaster ou Remake, Reunion se retrouve entre les deux. Le jeu a conservé des mécaniques et éléments de 2008 alors que pour d’autres on retrouve un jeu bien remis au goût du jour. Ce côté mi-figue, mi-raisin peut déplaire mais dans l’ensemble, le fan sera comblé.
    Côté scénario donc, aucun changement depuis l’opus PSP. Les nouveautés viennent surtout de l’enrobage. Graphismes et gameplay ont été retravaillés pour cette édition 2022.
    Le jeu n’est pas aussi beau que Final Fantasy VII Remake Intergrade mais il flatte tout de même la rétine. Les modèles 3D ont été retravaillés et les décors ont gagné en textures et détails plus fins. On voit tout de même les vestiges de la version PSP mais on se rapproche du Remake, ce qui est une bonne chose pour la suite.
    Les vidéos ne sont par contre pas à la hauteur de cette édition. Entre les flashbacks et les vidéos en CGI, le passage à un grand écran par rapport à la PSP fait un peu tâche. On voit trop le passage entre le “in game” et les images de synthèse.
    On avait adoré également dans le Remake la version française. Dans Reunion, le jeu propose deux versions : anglaise ou japonaise. Elles sont de bonnes factures mais on aurait aimé une VF pour le lier encore plus au jeu principal.

    Responsive image
    Aerith et Zack en pleine discussion

    Un gameplay amélioré


    Ce remake a le droit à une certaine refonte de son système de combat. Plus Action RPG que le Remake, dans Crisis Core - Final Fantasy VII - Reunion, on incarne uniquement Zack dans des combats en temps réel dans une succession d’arènes. Chaque niveau du jeu propose une exploration sommaire où des coffres et des cut scènes donnent part à des combats où notre héros se frotte à plusieurs ennemis à la fois.
    Très nerveux, les combats sont assez grisants au fur et à mesure des affrontements. Zack monte de niveaux tout comme ses caractéristiques. Concrètement, le bouton carré permet d’attaquer à l’épée les ennemis. On vérouille avec R3, on esquive avec X et on part les attaques avec R1. C’est assez classique jusque là.
    L’Univers Final Fantasy VII rime avec magie et surtout matérias. Ces boules magiques offrent à Zack certaines aptitudes qu’il active via la touche L1 et les boutons associés. Il peut porter cinq materias diverses et variées. Les fans retrouveront les materias élémentaires comme le feu, la glace, la foudre, le soin … et d’autres pour réaliser des attaques au corps à corps. D’un côté les matérias magiques utilisent des PM alors que les autres les PA. Zack a également des points de vie (PV).
    Comme nous l’évoquions, la montée de niveau est également présente pour les materias. Plus on les utilise, plus leur niveau augmente. La fusion des materias est également présente et offre une plus grande spécialisation de son personnage.
    Le système est bien moins complexe que le Remake, Zack récupère facilement et il peut utiliser rapidement des potions via la touche L2. Potion de vie, Ether pour la magie, … Zack se requinque entre deux fournées de coups d’épée.
    Ce système a été revu depuis la version PSP pour ajouter du dynamisme. Tout est à portée de main (ou de doigts plutôt).
    Même chose pour les faiblesses des ennemis, le verrouillage affiche les vulnérabilités visibles en un coup d'œil, exit la materia “Sentir”.

    Responsive image
    Sephiroth, l'un des méchants les plus connus du jeu vidéo

    Des combats grisants


    La force des combats dans Reunion est l’OCN (pour Onde Cérébrale Numérique). Il s’agit d’un système de trois roues aléatoires situés en haut à gauche qui tournent pendant les combats. Comme une machine à sous, chaque roue affiche un portrait. Lorsque trois sont identiques, elle octroie un boost à Zack. Grosse nouveauté avec cette nouvelle édition, ce boost ne se déclenche plus immédiatement mais est activé par la touche triangle quand le joueur le souhaite. La Transcendance permet à Zack d’asséner de multiples coups aux ennemis en fonction du trio de portraits.

    A côté de la roue des portraits, le système va plus loin et des chiffres s’affichent également. Si on fait un nombre triple (111, …, 777), Zack obtient des atouts non négligeables (PM ou PA illimité, …). Les Espers sont également de la partie. Ifrit est le premier à débloquer. Il est rencontré pendant l’aventure et il faut faire une mission dédiée pour le gagner. On aime toujours la mise en scène des invocations. Une demande faite par les joueurs a également été intégrée : pouvoir passer ces séquences.


    Ce côté aléatoire des combats et la grande accessibilité des habiletés de Zack ajoutent du piment au jeu et un grand dynamisme.
    L’interruption des compétences des ennemis est également présente. Certains ennemis comme des boss préparent une compétence qui peut être assez destructrice. Cette dernière peut être amoindrie voire annulée par Zack. Une jauge matérialisant la charge de la compétence se réduit à chaque coup portée par notre guerrier, en limitant ainsi les effets.


    Pour terminer notre avis, on évoque la durée de vie qui est fixée à une dizaine d’heures en ligne droite. Il en faudra quatre ou cinq fois plus pour réaliser toutes les missions secondaires du terminal.

    Responsive image
    On peut voir l'OCN en haut à gauche

     




    Test Crisis Core Final Fantasy VII Reunion - 6 minutes de lecture