• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps3

    Sacred Citadel
    Editeur : Koch Media
    Développeur : Deep Silver
    Genre : Beat'em all
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 17 avril 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 1 Trophée Argent 4 Trophée Bronze 7 | Trophée Secret 0
    12 trophées au total

    Support


    Test Sacred Citadel

    Publié le vendredi 19 avril 2013 à 20h47 par Fourcherman
    Partager sur

     

    Si la licence Sacred est surtout connue depuis 2004 dans la grande cour des jeux de rôle à succès à l’instar de Diablo, cette fois-ci les développeurs de Southend Interactive sous la gouverne de l’éditeur Deep Silver, nous proposent un titre orienté beat’em all tout en gardant l’univers si plébiscité de Sacred. Une belle pirouette pour Deep Silver qui du coup nous fait patienter tranquillement jusqu’à Sacred 3 toujours prévu pour 2013.

    Vous allez devoir affronter l’empire des Ashen qui veulent anéantir le peuple des Séraphins (votre peuple) et prendre la citadelle. Le terrible peuple Ashen a fait naître dans leur laboratoire le destructeur, un puissant guerrier. Ce dernier ne possède pourtant pas encore suffisamment de puissance pour prendre la citadelle des Séraphins. Seuls 2 artefacts pourraient lui procurer cette énergie. Nos 3 héros (si d’emblée vous démarrez l’aventure en mode coopératif) vont devoir empêcher que les artefacts tombent dans les mains de l’ennemi. Voilà en gros la trame de l’histoire qui se veut être un prologue à Sacred 3 et une bonne façon de faire connaissance avec les Séraphins.

    L’aventure commence dans la ville de Welburry qui est attaquée par les Grimmocs et leur chef "Mamma Grimmoc".

    L’aventure principale est découpée en 4 actes de 5 niveaux et un DLC est déjà disponible pour prolonger l’expérience avec un 5ème acte. Les environnements sont variés et très réussis avec l’exploration de villages, de marécages, de forêts ...

    Une touche graphique cartoon plutôt réussie

    Un bon dosage entre jeu de rôle et beat'm all

    L’aspect jeu de rôle dans ce beat’em all est conservé de part le choix de votre personnage, en effet vous disposez de quatre classes de héros : la Magicienne, le Chasseur, le Guerrier et le Chamane. Ceux-ci n’auront pas réellement de différence lors des combats hormis le fait que le chasseur par exemple peut exécuter des attaques à distance avec son arc, ce que le guerrier ne pourra faire. Tous auront des attaques spéciales, dégâts de zones, flèches enflammées, sorts de soins, vague de feu, consommant de l’énergie.
    Les personnages gagneront de l’expérience à chaque monstre vaincu et de niveau en niveau débloqueront de nouvelles compétences. De plus, vous pourrez faire évoluer leurs caractéristiques selon vos préférences : défense, force, dextérité et courage.

     
    Des combats dynamiques !
     

    Il y a fort à faire pour vaincre l'empire des Ashens

    Vous ne collecterez pas uniquement de l’expérience dans votre progression, vous amasserez de l’or qui, une fois dans le village de Raynesmouth, vous permettra d’acheter armures, armes, potions (santé, énergie, rage), équipements. La plupart des items seront collectibles dans les niveaux sur les cadavres que vous sèmerez sur votre passage.
    Les développeurs ont ajouté un peu de challenge en proposant (via des défis accessibles dans le village) de rejouer les niveaux avec 3 objectifs différents : terminer le niveau désigné sans mourir, battre le temps cible dans le niveau désigné ou encore battre le score cible des dégâts dans le niveau désigné.

    N'oubliez pas la boisson

    Techniquement un goût de trop peu

    Techniquement, Sacred Citadel reste en demi-teinte, avec une progression très linéaire, répétitive et des niveaux qui s'enchaînent sans grande surprise. Graphiquement, le jeu est plutôt réussi avec un design orienté cartoon. Finalement, le gros point noir est la bande son qui est répétitive voire même agaçante par moment, après ça reste une question de goût puisque les notes musicales sont très old school et rappellent carrément les musiques arcades.

    Un mode coopération à 3 vraiment sympa

    A trois c'est beaucoup mieux !

    Le jeu saura trouver son public en mode solo mais verra tout son potentiel en coopération. En effet, il a été conçu de sorte que l’aventure soit jouable à 3. La possibilité de jouer toutes les missions en partie locale à 3 sur un même écran ou même en ligne nous rappelle des titres comme Golden Axe ou Double Dragon (ça ne parlera peut être pas aux plus jeunes lecteurs mais ces 2 jeux sont des monuments dans l’histoire du jeu vidéo et surtout dans cette catégorie de jeu).
    A noter que la création d’une partie en ligne se fait très rapidement, en espérant que la communauté de joueurs ne cessent de croître.

    Note du test 6/10En conclusion :

    Malgré un univers plutôt riche et une personnalisation très appréciée sur ce genre de jeu, Sacred Citadel arrive à peine à convaincre. Le mode coopération à 3, en ligne ou en local est un point fort du jeu. Il aurait pu devenir indispensable avec quelques ajustements, notamment au niveau du gameplay et de la progression dans l’aventure bien trop linéaire.

    Les plus

    un beat’em all à l’ancienne
    graphismes colorés
    coopération à 3 (local ou en ligne)
    combats dynamiques

    Les moins

    la bande son très pauvre
    personnages sans trop de différences
    combos limités


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles