• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps3

    Stick It to The Man!
    Editeur : Ripstone
    Développeur : Zoink Studios
    Genre : Action | Plates-formes
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 20 novembre 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 1 Trophée Argent 0 Trophée Bronze 15 | Trophée Secret 0
    16 trophées au total

    Prix de lancement : 12,99€
    Support

    Disponible aussi sur : vita ps4

    Test Stick It to The Man!

    Publié le lundi 25 novembre 2013 à 07h46 par ReleaseForBurial - 2747
    Partager sur |

     

    Zoink sort son premier jeu sur une console de salon autre que la Wii. Déjà auteur de jeux un peu "à part", le studio suédois nous propose ici une aventure totalement barrée, remplie d'humour noir et de clins d'œil à différents médias.

    Notre héros : Ray

    Port du casque obligatoire

    Ray a un métier un peu particulier, il est testeur de casques de chantiers. Alors qu'il rentre chez lui après une journée de travail, un container lui tombe justement sur la tête. Réveil à l'hôpital pour Ray qui se retrouve désormais avec un troisième bras long et rose qui lui sort de la tête ! Et ce bras semble susciter la curiosité de beaucoup de monde...

    Ce bras, Ray va vite découvrir qu'il a plusieurs utilités. Il apprendra à s’en servir comme grappin afin de s'accrocher lors de sauts ou atteindre des parties normalement inaccessibles. Mais le plus intéressant reste les pouvoirs télépathiques que lui confèrent cette "excroissance". Ray peut désormais lire et saisir les pensées des gens mais aussi en implanter dans leur tête.

    De par cette "évolution", ce qui semble être les Services Secrets s’intéressent à Ray mais ce dernier ne semble pas décider à se laisser faire si facilement.

    Vos papiers s'il vous plait !

    Sauter, écouter, coller

    Stick It To The Man est un jeu de plateforme et de réflexion dans un univers de papiers, de cartons et d'autocollants.

    L'aspect plateforme est très présent puisque les niveaux sont dans la pure tradition du genre. Scrolling en 2D, dans un univers 3D, on a des fois un peu l'impression de profondeur comme dans Little Big Planet. Le but du jeu sera bien entendu de finir le niveau en se frayant son chemin dans différents univers, et en collant des autocollants qui permettront à Ray de défaire les obstacles qui lui barreront la route. Ainsi, vous pourrez obtenir différents autocollants en les récoltant dans les niveaux parcourus, ou en jouant les espions de pensées des personnages rencontrés à l’aide de la bizarrerie présente sur la tête de notre testeur de casque. Et pour passer des murs ou atteindre certains lieux hors de portée en s’accrochant sur des punaises, ce bras se révélera d’une indispensable utilité.

     

    Et concernant l’utilisation du bras de Ray, Zoink a fait dans la simplicité, et c’est tant mieux : pour le fixer sur les punaises dans les phases de plateforme ou encore arracher et coller les autocollants ou autres éléments du décor. En appuyant sur , Ray se concentrera et attrapera avec son bras le cerveau des personnes rencontrées pour écouter leurs pensées. Quant à la touche , elle sera dédiée à l’action de saut.

    Sans pour autant être d'une grande difficulté, il faudra être attentif au moindre petit élément dans chaque niveau mais aussi chacune des pensées afin de trouver rapidement la suite des étapes.

    Un style graphique inédit !

    Bandes dessinées, jeux vidéos et cinéma

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que Stick It To The Man a une identité graphique forte. Ici, tout est dessiné sur des cartons et des feuilles. Ray étant même tout simplement réimprimé sur une feuille à chaque fois qu'il meurt. Les bâtiments sont en carton, et bien souvent, on arrache leur façade en papier pour découvrir l'intérieur dessiné lui-même sur un nouveau carton. En résumé, son style graphique est proche de la bande dessinée, voir du crayonné tout simplement.

    Au niveau des univers, on est dans une ambiance plutôt glauque, pas loin des contes à la Tim Burton, avec d'ailleurs des personnages que l'on rencontrerait bien dans ses films, comme une taxidermiste qui empaille des animaux encore vivants. Les clins d'œil d'ailleurs au cinéma, à la littérature et même au jeux vidéos sont nombreux. Le Parrain, la NES, Moby Dick et bien d'autres références sont présentes dans Stick It To The Man.

    Le level design est assez simple et même si les niveaux ne sont pas trop longs, les différentes « énigmes » à résoudre les rendent assez tortueux et s'étalent sur neuf chapitres.

    Il faudra compter environ 5 heures et demie de jeu pour en venir à bout. Hélas, une fois fini, seuls les collectionneurs de trophées auront matière à recommencer le jeu.

    Petite parenthèse quand même sur l'ambiance sonore du soft qui est vraiment bonne. A l'identique des graphismes, la bande son de Joel Bille navigue aussi entre le style polar, science fiction voire funky. L'intro se fait également sur un classique de Kenny Rogers. Avis aux amateurs.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8.5/10En conclusion :

    Stick It To The Man est un petit jeu indépendant comme on les aime sur notre console de salon Sony : PlayStation 3. Décalé, imaginatif avec des personnages déjantés et une bonne petite histoire, tous les ingrédients sont réunis pour faire de Stick It To The Man une réussite. Autre point à souligner... et pas des moindres..., Stick It To The Man est un jeu Cross-Buy lié à la sortie imminente de ce même opus sur PlayStation Vita. Sympa quand on sait que ce petit jeu de plateforme et de réflexion est disponible pour moins de 10 €.

    Les plus

    Histoire délirante
    Personnages déjantés
    La patte graphique
    Les références
    Le cross-buy

    Les moins

    Un peu court

    En résumé


    Stick It to The Man! par Rating: 8.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles