• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Final Fantasy XV
    Editeur et Developpeur : Square Enix
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 29 novembre 2016
    Trophées : Oui
    Support


    Test Final Fantasy XV

    Publié le vendredi 16 décembre 2016 à 17h30 par Pilou - 2293
    Partager sur |

     

    Anciennement Final Fantasy Versus XIII, Final Fantasy XV avait été annoncé lors de l'E3 2006. Après quelques déboires, un changement de nom et une décennie, le nouvel épisode d’une des séries les plus marquantes du jeu vidéo arrive sur Playstation 4.

    Voici le nouveau Final Fantasy !

    Un prince à la reconquête de son trône

    Le joueur incarne Noctis, le prince du Lucis, un royaume protégé par un cristal magique et ennemi juré de l’empire Niflheim. Noctis et ses trois amis proches, Gladiolus, Prompto et Ignis partent en voiture pour rejoindre la princesse Lunaferya Nox Fleuret avec qui il doit se marier. En cours de route, Noctis apprend que le royaume est tombé et que son père, Luna et  lui-même ont péri lors de l’attaque. Le décor est planté et c’est à vous de découvrir la suite. Je vous invite également à regarder le génialissime Kingsglaive qui retrace plus en détail ce qui s’est passé au début du jeu.

    Helllooooo ....

    Un monde ouvert magnifique

    Final Fantasy XV caresse notre rétine avec un univers varié et d’une grande beauté effets de lumières, particules, bestiaire. Le cycle jour nuit est aussi magnifique (pas comme certains jeux sortis il y a quelques mois).

    Notre test a directement pu se frotter à la version sur PS4 Pro. Le jeu apparaît plus fluide et fin sur cette dernière. (retour d’expérience d’un ami qui est passé de la PS4 standard à Pro en cours de jeu). On attend avec impatience le patch dédié à la PS4 Pro. Le jeu souffre quand même de quelques défauts comme un peu de clipping, un sentiment de vide dû à l’open world et un chargement assez long lorsqu’on lance la première sauvegarde. On signale également l’utilisation de la même touche croix pour valider et sauter. Mais cela reste mineur.

    La bande son a été confiée à Mme Yoko Shimomura bien connue par les fans de Kingdom Hearts. Rien que le thème de la page d’accueil donne la chair de poule. La musique est magique, inspirée.

    Même chose pour les voix, le doublage français est réalisé par une équipe de qualité (jeté un oeil à ce reportage). Il est également possible de jouer avec les voix anglaises et japonaise.

    « Un Final Fantasy pour les fans et les nouveaux venus »

    Cette phrase est mise systématiquement au lancement du jeu et je la trouve juste. En effet, FFXV propose deux modes de difficulté  : normal et facile, qui permettent d’apprécier le jeu en fonction de son niveau dans ce genre de jeu. Le mode facile limite les combats et offre une aide dans les cas critiques.

    Il est possible de débuter l’aventure par un didacticiel portant sur les combats. On y appréhende le nouveau système de combat : l’Action-RPG. Fini le combat au tour par tour et place à de l’action pur et dur. On ne contrôle que Noctis et le déroulement est assez simple. Le bouton accompagné des flèches sert au mode offensif. Comme dans les autres FF, en attaquant de dos les ennemis, les attaques feront 50%  de dégâts en plus. Le bouton permet de se mettre en garde et si on réagit rapidement (avec le bouton ) un contre sera asséné.

    Si vous avez déjà vu Kingsglaive, le mode éclipse ne vous sera pas étranger. Noctis peut ainsi lancer son arme via la touche et se téléporter à l’endroit d’arrivée de l’arme. En verrouillant une cible (via le touche ), Noctis réalisera une attaque éclipse. Plus elle sera effectuée loin, plus elle sera meurtrière.

    Noctis peut également se réfugier sur des points surélevés en se suspendant à son arme, il s’agit de l’éclipse tactique. Grâce à cette technique filousse, Noctis récupérera un peu et pourra attaquer un ennemi verrouillé automatiquement.

    Esquiver, se téléporter, consomment des PM que Noctis peut récupérer en se mettant à couvert (avec les PV) mais la récupération s’avère lente et mieux vaut user de potions et autres objets de l’inventaire.

     

    Nos trois compagnons ne se tourneront pas les pouces et l’IA qui les contrôle, est plutôt bonne. On pourra réaliser des combos avec eux et Noctis pourra leur ordonner d’utiliser une capacité propre pour peu qu’il y ait assez de segments de rempli. Nous y reviendrons un peu plus bas.

    Noctis peut également user de la magie mais dans cet épisode, son utilisation est assez limitée et ne se contente qu’à la création de grenades chargées par des essences élémentaires.

    Dans le menu du jeu, il est possible de confectionner ces grenades qu’on utilise comme une arme. On lui donne la puissance qu’on veut en mélangeant des essences à base de feu, glace et/ou électricité. On peut y ajouter des objets de l’inventaire pour augmenter les effets. C’est assez ravageur mais peut développer.

    On parlera aussi des invocations qui seront « déclenchables » en cas de mauvaise posture (Noctis à la limite de la mort, compagnons évanouis, ....)

    Il est également possible de paramétrer le mode stratégique pour les combats pour ceux qui aurait du mal avec l’Action-RPG. Lorsque Noctis de bouge plus, le jeu se met en pause et il est possible de donner des ordres à ses compagnons. Une jauge stratégique se vide petit à petit dans ce mode.

    Road trip entre potes

    Du RPG comme on les aime

    Un peu bourrin au début, les combats deviendront au fil du temps plus stratégique et organiser. Surtout lorsque les personnages évolueront grâce aux points de compétence (PC). Ces derniers seront à dépenser dans différents sphériers qui amélioreront la constitution des 4 fantastiques et débloqueront de nouvelles capacités spéciales, utilisables lors des combats.

    Mais pour engranger ces PC gagnés lors des combats, il faudra dormir. C’est toute la magie de cet épisode, énorme Road Trip de 4 potos.

    En effet, le joueur devra faire des pauses dans des hôtes (mais payant) ou camper dans des lieux appelés « Sanctuaires ». Dans ces derniers, Ignis confectionne de bons petits plats qui augmenteront la constitution de la bande : plus de PV, résistance au poison, gain d’expérience accrue, … pendant un laps de temps donné.

    Mais tout ne se fera pas à pied, Noctis dispose d’une grosse cylindrée :

    Regalia. Cette dernière ne permet pas des déplacements libres comme dans GTA par exemple. Elle est « ancrée » aux diverses routes de la carte. On pourra choisir de la conduire manuellement (obligatoire la nuit) ou laisser le volant à Ignis qui nous emmènera au lieu choisi. Il faudra également gérer la jauge d’essence sous peine de tomber en panne, enfin cette dernière pourra être « tuner » dans les garages. Ah Cindy, cette bombasse, pardonnez-moi je m’égare.

    Chaque personnage dispose d’une capacité propre. Noctis excelle dans la pèche ce qui permettra au joueur de faire quelques mini-jeux. Gladiolus, véritable force de la nature augmentera sa jauge de survie en marchant. Ignis en plus d’être le chauffeur de la bande, confectionnera de bons petits plats (il en apprendra de nouveaux en les goûtant dans les restaurants ou en achetant de nouveaux ingrédients). Enfin Cloud euh Prompto (un léger air de ressemblance vous ne trouvez pas ?) prendra différents clichés. On pourra les sauvegarder lors des soirées au coin du feu de camp.

    FFXV offre une grande variété d’actions. En plus de la trame principale qui se bouclera en 30-40 heures, de multiples missions secondaires seront proposées au joueur. Le joueur pourra se rendre dans des points d’intérêt comme les restaurants pour découvrir des points de collectes, manger ou accepter des contrats de chasse. Chaque mission aura un niveau minimum requis et mieux vaut « farmer » un peu si on est trop faible.

    Si vous vous prenez au jeu, on passe allégrement les 30 à 40 heures du scénario de base à plus de 100 heures. Surtout que le platine sera accessible en remportant un grand nombre de ces missions secondaires.

    Trailer de lancement
    Note du test 9.5/10En conclusion :

    On l’attendait et Final Fantasy XV est enfin là après plus de dix ans d’attente. Le character design, le monde ouvert, la bande son, la multitude de choses à réaliser, les relations de nos 4 potos, tout est magique. Pour une fois, je pense que le Season Pass est à envisager pour en apprendre encore plus sur les trois compagnons de Noctis. On vous conseille également de regarder Kingsglaive (film payant) et les web-épisodes Brotherhood.

    Les plus

    La bande de potos
    La réalisation
    Un FF de toute beauté
    La bande son
    Les chocobos
    L'immersion

    Les moins

    Chargements longs au départ
    Quelques ralentissements
    Monde ouvert qui peut parfois paraître vide
    Même touche pour "Valider" et "Sauter"

    En résumé


    Final Fantasy XV par Rating: 9.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles