• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Lone Survivor
    Editeur : Sony
    Développeur : Curve Studios
    Genre : Survival-Horror
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 25 septembre 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 15 Trophée Bronze 18 | Trophée Secret 32
    37 trophées au total

    Prix de lancement : 12,99€
    Support

    Disponible aussi sur : vita

    Test Lone Survivor

    Publié le mercredi 25 septembre 2013 à 13h55 par Pilou - 3216
    Partager sur |

     

    Lone Survivor est un jeu indépendant sorti sur PC et Mac en avril 2012. Il revient aujourd’hui sur Playstation 3 et PS Vita dans une version Director’s Cut. Le jeu est disponible dès à présent au doux prix de 12,99€ sur le store. Faut-il craquer ? Réponse dans ce test.


    Le jeu originel a été développé en grande majorité par Jasper Byrne, un acteur multi-facettes dans le monde du jeu vidéo (il est à la fois développeur indépendant et producteur de musique). Il a signé, par exemple, quelques titres de la bande-son d’Hotline Miami. Pour le portage sur les versions Playstation, Jasper Byrne a travaillé avec les équipes de Curve Studios.

    Un seul but, survivre !

    L’unique survivant !
    Lorsqu’on lance la première fois Lone Survivor, la chose qui pourrait choquer certains joueurs est la technique utilisée. Le jeu est tourné vers le old school avec son “Pixel Art” qui consiste à utiliser une basse résolution. Le jeu apparaît fort pixellisé et propose une palette de couleurs réduites.
    Lone Survivor nous met dans la peau d’un jeune homme livré à lui-même dans une ville pratiquement déserte, mais remplie de créatures sanguinaires. Le personnage ne possède aucun prénom. Seul un “vous” est reporté dans les dialogues. On ne sait rien de “son” histoire et le jeu tire son essence de la série Silent Hill. Les couloirs en 2D, les créatures, le brouillard persistant en sont la preuve. Notre personnage est souvent en proie à des cauchemars où il rencontre des personnages étranges : une fille sans visage, un homme portant un carton sur la tête pour ne citer qu’eux.

    Tous les ingrédients d’un bon Survival Horror sont présents. L’appartement du héros est son refuge. La pause sieste fait office de sauvegarde et permet de vivre certains rêves tumultueux évoqués précédemment. Il peut et doit aussi s’alimenter. Le personnage nous rappellera souvent qu’il est affamé et trouver de la nourriture sera l’une de ses principales fonctions.

    En sortant de son havre de paix, notre protagoniste aura à sa disposition une lampe torche qui lui permettra de se déplacer et voir certains éléments du décor cachés dans la pénombre. Mais il faudra l’éteindre à certains moments pour éviter de rameuter les créatures assoiffées de sang dans sa direction. On pourra ainsi se cacher dans les recoins pour dépasser les monstruosités. On pourra appâter ces dernières grâce à de la viande avariée fraîchement ramassée dans certains pièces. Tout comme la lampe torche qui utilise des piles limitées dans le temps, il faudra économiser ses balles et ne refroidir que les créatures vraiment gênantes. Tout est consigné dans son sac à dos qui fait office d’inventaire.

    La lampe torche n'est pas inépuisable

     

     

     

    Il faudra également débloquer certaines portes en trouvant la bonne clé. Une carte est à disposition pour se repérer et des miroirs téléporteurs disséminés dans les couloirs rapportent le jeune homme à son appartement.

    Le premier Run du jeu se fera en 4 ou 5h. Un New Game + sera ensuite disponible.

    Dernier conseil pour apprécier le jeu à son paroxysme : jouer dans le noir avec des écouteurs est vivement conseillé.
    Jasper Byrne a réalisé un travail hors pair sur l’ambiance sonore. Les bruitages sont convaincants et la musique est tout bonnement immersive.

     Les rêves sont vraiment étranges

    Une version bien fournie

    Pour sa venue chez Sony, Lone Survivor propose une version comportant énormément d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités.
    La première est la gestion des trophées qui ravira les chasseurs. Un total de 37 trophées dont un Platine sont à débloquer. Ils sont partagés entre les deux supports. Pas de Cross-Trophies cette fois-ci.

    Le jeu est Cross-Buy et surtout Cross-Save, une fonctionnalité forte appréciable. Ce dernier se fait très rapidement via la touche Select puis en activant la sauvegarde par le bouton Triangle.

    La version Playstation a requis six mois supplémentaires de développement par rapport au PC. Elle offre de nouveaux dialogues pour tous les personnages, de nouveaux morceaux musicaux. La réalisation est sans conteste une réussite. Un nouveau système d’éclairage a d’ailleurs été codé pour l’occasion. Sur Playstation 3, il est possible de zoomer ou dézoomer le jeu. Sur grand écran, la forte pixellisation apparait énorme. A vous de voir ! La version PS Vita est sans aucun doute la plus réussie. Le Pixel Art est tout à fait indiqué pour son écran. Il est d’ailleurs possible de naviguer dans son inventaire grâce aux fonctionnalités tactiles qu’offrent la console.

    Les dialogues en français ont également été implantés. Seul regret, les textes débordent parfois des bulles de dialogue.

    Après avoir terminé une première fois l’aventure, une partie New Game + est disponible. Elle offre six nouveaux lieux à visiter, deux nouvelles fins en plus des autres déjà présentes, vingt nouveaux objets, deux quêtes annexes, un nouvel ennemi. La rejouabilité en est décuplée.
    Vous l’aurez compris, la version Director’s Cuts n’est pas une vulgaire copie de celle initiale sur PC.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Lone Survivor propose de vivre une aventure de qualité sur Playstation 3 et PS Vita. Les fonctionnalités Cross-Buy et Cross-Save ainsi que le support des trophées sont fortement appréciables. Tous les bonnes cartes d’un Survival Horror sont présentes. Merci à Jasper Byrne et à Curve Studios pour cette nouvelle pépite du monde indépendant. Foncez si vous adorer ce genre de jeu !

    Les plus

    la patte graphique
    l’ambiance sonore
    la rejouabilité
    les Cross-Buy - Save
    le survival horror

    Les moins

    bulles de dialogue avec le texte qui déborde

    En résumé


    Lone Survivor par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles