• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps3

    Tales of Xillia 2
    Editeur et Developpeur : Bandai Namco
    Genre : Jeu de Rôle
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 22 août 2014
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 7 Trophée Bronze 38 | Trophée Secret 0
    49 trophées au total

    Support


    Test Tales of Xillia 2

    Publié le jeudi 04 septembre 2014 à 15h29 par Lonewolf - 2607
    Partager sur |

     

    Un an a passé depuis l'unification de Rieze Maxia et la destruction du Schisme qui la séparait d'Elympios. Les héros du premier épisode vivent désormais tranquillement leur vie entre les deux nations, essayant de faire ce qu'ils peuvent à leur échelle pour favoriser la paix et la compréhension mutuelle. À moins que le destin du monde ne soit à nouveau menacé dans l'ombre...

    Voici donc le point de départ de la suite de Tales of Xillia, qui, tout en réservant une très bonne place au casting du premier épisode, se centre sur deux nouveaux personnages : Ludger Kresnik (un nom qui vous rappellera quelque chose si vous avez joué au premier. Et si ce n'est pas le cas, l'encyclopédie de Xillia présente dans le menu viendra vous mettre au niveau sur l'univers du premier jeu) et Elle. Lesquels s'offriront une première rencontre mouvementée, comme vous pourrez le constater par vous-mêmes en y jouant.

    Le premier point qui frappe, à peine le jeu lancé,est qu'on retrouve vite ses repères. On débute en Elympios, dans une ville déjà traversée dans le premier volet, et qui n'a absolument pas changé (une remarque que vous vous ferez souvent au sujet des environnements, évidemment). Et ce n'est pas seulement le level design, mais aussi le moteur graphique, resté le même. Ce qui n'a rien de gênant, et le style manga/anime typique des Tales of est toujours aussi agréable, surtout, comme toujours, avec l'opening.

    On prend les mêmes et on recommence !

    Tales of Xillia 1.5 ?

    C'est sans doute la question que vous vous poserez parfois, tant cette suite reprend à peu près tout de son illustre aîné, à commencer par le gameplay. Rien ne change, les combats sont toujours les mêmes foires d'empoigne, avec le système de liaison, et les cartes des donjons et villes sont toujours bourrées d'objets à ramasser.
    Il y a toutefois quelques différences notables. Les expéditions félines, vous permettant d'obtenir plusieurs objets assez facilement (notons surtout que certains ne sont accessibles que de cette façon), dès qu'elles deviennent accessibles.
    Et, surtout, les Orbes d'Allium. Les événements du premier épisode ayant rendu les Orbes de Lys inutilisables, les Orbes d'Allium sont leurs remplaçants. Rien de bien original ni difficile : vous équipez un extracteur de minerai, vous combattez pour en obtenir, et dès que vous en avez assez, vous débloquez un arte (attaque spéciale)/une capacité passive (ou les améliorez). Dit de façon basique, c'est le bon vieux système des points de compétence et des compétences liées à un équipement. Bien sûr, certains Orbes vous permettent d'apprendre plusieurs capacités à la fois, et plus vous avancez dans la maîtrise de l'Orbe, plus le nombre de points à obtenir est important.

    Enfin, un système d'affinité fait son apparition. Le principe est simple : vous vous liez à vos camarades dans le groupe, et ils vous font des cadeaux à chaque niveau d'affinité atteint. Concrètement, c'est très simple, il suffit de vous lier à eux en combat pour faire évoluer votre affinité.
    Au final, les habitués de Tales of, ou simplement du premier épisode, retrouveront immédiatement leurs marques. Les autres se laisseront guider par les tutoriaux très complets avant de voler de leurs propres ailes par la suite.

    Et côté contenu, dans tout ça ?
     

    Du gros scénario, de l'annexe, et du levelling

    Au menu de cette nouvelle aventure, donc, une histoire centrée sur des dimensions parallèles qui pourraient bien détruire le monde "réel", et que Ludger va donc devoir détruire, mais aussi une dette de vingt millions de Galds qui va bien vous pourrir la vie, et également le rythme du jeu. Je n'entrerai pas dans les détails concernant sa création, mais sachez que vous devrez la rembourser. Et parfois, ce sera nécessaire pour avancer, car certains lieux vous seront bloqués tant qu'un certain montant n'aura pas été remboursé : dette signifie restrictions de déplacement.

    Ce qui amène directement au principal contenu annexe : les missions. Elles rapporteront pas mal d'argent et des points qui vous donneront un grade dans ces missions.
    Elles se résument rapidement à deux types : livrer un ou des objets précis, et abattre un certain nombre de monstres d'une espèce précise. Rien de bien méchant (sauf éventuellement pour les objets qui ne sont récupérables que par les expéditions félines), et assez vite réglé. Et, bien sûr, certaines demandent un grade précis.

    C'est à peu près tout ce que vous trouverez concernant le contenu annexe, cela dit.

    Et l'histoire, alors ?

    Super Saiyajin !

    L'histoire tourne autour, donc, des dimensions parallèles, et du pouvoir de Ludger Kresnik, capable de venir une sorte de Super Saiyan temporel et dimensionnel. Et le second gros contenu annexe y est également lié : à plusieurs reprises, vous serez amené à faire avancer l'histoire des personnages, ce qui voudra souvent dire détruire une dimension paradoxale (et, par là même, améliorer votre affinité avec ces personnages, notamment à travers les choix de réponses).

    Un choix des réponses dans certains dialogues, qui vient compenser le mutisme du héros. Oui, au-delà de quelques "Ok", "Hum", ou "What ?", Ludger Kresnik n'a ni doublage ni même la moindre ligne de texte ! La possibilité de choisir comme un alignement est en tout cas très sympathique, même si elle n'apporte pas grand chose à l'histoire. Histoire dont le seul problème est finalement qu'il lui faut un certain temps pour décoller.

    Trailer de lancement

    Qu'est donc alors Tales of Xillia 2 ? Un RPG qui, malgré d'apparents défauts rédhibitoires, réussit à maintenir un vrai capital sympathie, ainsi qu'une efficacité à toute épreuve qui poussera n'importe qui à se prendre au jeu et aller au bout, enchaînant les niveaux sans même s'en apercevoir, dans une histoire assez prenante, avec le plaisir de retrouver les personnages du premier épisode.

    Sans doute pas aussi grand que le fut le précédent, mais un très bon RPG, et un très bon Tales of.

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Si cette suite directe de Tales of Xillia n\'a pas l\'ampleur de son aînée et tarde un peu à décoller, elle s\'impose néanmoins comme un très bon J-RPG, apte à satisfaire autant les amateurs de Tales of que les néophytes. On regrettera juste que le jeu se repose sur ses acquis et sur les bases classiques du genre, mais au moins, c\'est efficace. Si vous avez aimé Tales of Xillia, vous aimerez cette suite.

    Les plus

    Le vaste monde de Tales of Xillia de retour
    Un groupe assez imposant, avec Ludger, l'intégralité des personnages du premier, et des invités surprises.
    Un scénario bien ficelé et assez intéressant.
    Un gameplay classique et efficace de J-RPG.
    Les expéditions félines.

    Les moins

    Le scénario tarde un peu à décoller.
    Un héros muet, ou pas loin. Oui, on est bien en 2014 et sur PS3.
    La dette plombe un peu le rythme du jeu, avec les remboursements obligatoires pour débloquer certains lieux.

    En résumé


    Tales of Xillia 2 par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles