• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • vita

    Deception IV : Blood Ties
    Editeur et Developpeur : Tecmo Koei
    Genre : Action | Tactique
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 27 mars 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 15 Trophée Bronze 22 | Trophée Secret 6
    41 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Deception IV : Blood Ties

    Publié le vendredi 18 avril 2014 à 07h45 par Pilou - 2761
    Partager sur |

     

    Tecmo propose depuis 1996  la série Devil's Deception qui a débuté sur Playstation One. On est loin des grosses productions proposant un titre tous les ans et la série s’avère peu connue en Europe. Deception IV : Blood Ties est donc le quatrième épisode à sortir cette fois-ci sur PlayStation 3 et PlayStation Vita. Ici, il est question du test de la version portable du jeu. Les différences sont toutefois minimes avec la version de salon. Deception IV : Blood Ties est la suite de Deception III: Dark Delusion et une version revisitée et remise au goût du jour du premier épisode, Deception: Invitation to Darkness.

    Les 3 servantes, Lilia, Caelea et Veruza

    Mais, mais que doit-on faire ?

    Le concept de Deception IV : Blood Ties est proche de celui d’un Dungeon Keeper mais en un peu plus sadique. Votre but, user de tous les pièges mis à votre disposition pour tuer de la pire façon les assaillants de votre château.

    Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, voici un petit résumé du jeu ; tout commence par une cinématique narrant les événements qui pousse Laegrinna, la fille du diable, à torturer et tuer les êtres humains. On y apprend ainsi qu’il y a 3000 ans, le Diable a été enfermé à l’aide d’un texte sacré, les Saints Versets. Ces versets ont été divisés en douze fragments et transmis de génération en génération aux descendants des Saints. Le Diable envoie donc sa fille sur la Terre des hommes accompagnée par trois servantes pour tenter de les récupérer. On a Caelea, la démone de la Mort Elégante, Veruza, celle du Tourment Sadique et enfin Lilia, la Succube de l’Agonie Humiliante.

    L'un des nombreux pièges de sadique, on a mal pour lui

    Une stratégie sadique

    L’aventure principale est divisé en chapitres commençant toujours par une introduction assez longue et barbante. La façon d’appréhender un niveau reste identique. Laegrinna se rend dans diverses salles du château qu’elle habite et les prépare pour la venue des humains qu’il faut trucider. Notre belle Cénobite (en référence à Hellraiser) jouera ainsi au lapin pour inciter les ennemis à tomber dans ses pièges machiavéliques. Il faudra user de plusieurs pièges pour terrasser un adversaire et le gameplay est axé sur la réalisation de combos de pièges. On pourra par exemple utiliser un tremplin pour projeter un humain sur des lames infernales puis l’aveugler avec un masque de citrouille pour qu’il aille marcher sur un râteau de fer. Un système de lock via les touches L et R permet de suivre l’attaquant pour déclencher le piège au bon moment.

    Les combinaisons possibles ne manquent pas parmi les 120 pièges disponibles. Même si ce nombre englobe les pièges déjà présents dans les pièces et les niveaux d’améliorations.

    Ces pièges doivent être choisis en fonction de l’assaillant. En effet, chaque ennemi dispose de caractéristiques propres que l’on peut connaître grâce à l’oeil du diable. Classe, allégeance, point de vie, défense, vigilance, attaque, résistance et invulnérabilité sont autant d’informations importantes à appréhender avant le dépôt des engins de torture dans la salle en cours.

     

     

    Être sadique rapporte !

    Le but principal est donc de réaliser des combos de pièges pour obtenir un maximum de points d’Ark. En plus de ces points, chaque bonasse, euh diablesse possède un domaine de prédilection qui correspondent aux trois types de pièges : l’élégance, le sadisme et l’humiliation. En utilisant les pièges d’un de ces domaines, des points de catégorie sont ainsi gagnés et ajoutés à l’expérience. Ces points permettent d’acheter de nouveaux pièges et compétences dans la rubrique correspondante. Les points d’Ark peuvent être échangés contre des Warl, ces derniers permettent également d’acheter de nouveaux pièges.

    Réaliser à la perfection des combos en déclenchant les pièges au moment opportun débloque des bonus supplémentaires, si on déclenche, par exemple, un piège placé à plus de 5 carrés de l’ennemi, vous fera bénéficier du bonus “Calvaire lointain”. Enfin les trois servantes proposeront des challenges qui gonfleront le nombre de points engrangés.

    Voici les missions fournies par les servantes

    Une version PS Vita avantagée

    Même si le titre est assez répétitif, il le paraît moins sur PlayStation Vita que sur PlayStation 3 du fait de jouer par courte période.

    Passer le mode histoire qui vous occupera quelques heures, un mode à la carte où l’on choisit les ennemis et la salle est proposé. Un second mode regroupant 100 missions est également présent.

    Au niveau de la réalisation, le jeu est assez pauvre graphiquement et un crénelage persistant est observé. Le gore est bien présent et on ne se lasse pas à regarder certains pièges.
    Les textes et les menus du jeu sont traduits en français. Assez rare, mais apprécié chez Tecmo. Les voix du jeu sont en japonais et collent au design manga des personnages.

    On notera également qu’il est impossible de sauvegarder sa progression pendant un chapitre, c’est encore une fois moins embêtant sur PlayStation Vita avec sa fonction de veille. La fonction Cross-save entre les deux plateformes est un peu anecdotique en l'absence du Cross-buy.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 6.5/10En conclusion :

    A la question, faut-il acheter Deception IV : Blood Ties, ma réponse est “à vous de voir”. On appréciera forcément le sadisme des pièges et les différentes associations possibles, mais la répétitivité et la réalisation moyenne pourront rebuter certains joueurs.

    Les plus

    Les pièges
    Adapté à la mobilité
    Jeu traduit
    Cross-save mais…

    Les moins

    … pas Cross-buy
    Réalisation moyenne
    Répétitif

    En résumé


    Deception IV : Blood Ties par Rating: 6.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles