• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps3

    Atelier Escha & Logy : Alchemists Of The Dusk Sky
    Editeur : Tecmo Koei
    Développeur : Gust Co. Ltd
    Genre : Jeu de Rôle
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 06 mars 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 8 Trophée Bronze 42 | Trophée Secret 39
    53 trophées au total

    Support


    Test Atelier Escha & Logy : Alchemists Of The Dusk Sky

    Publié le vendredi 21 mars 2014 à 09h09 par Lonewolf - 2034
    Partager sur |

     

    Une petite ville isolée près de la frontière, un soutien gouvernemental peu présent, et une division Recherche et Développement qui peine à faire quoi que ce soit. Voilà le point de départ de Atelier : Escha & Logy, un fier représentant du Donjon RPG et dernier né de la série des Atelier qui se fait lentement une belle petite réputation dans nos contrées.
    Comme l'indiquent le titre et la jaquette, on suivra donc les pérégrinations des deux nouveaux alchimistes de la division R&D de Colseit : Logy, jeune homme fraîchement débarqué de Central City, la capitale, et Escha, une jeune fille enjouée de Colseit avec un véritable don pour l'alchimie.
    Notons d'ailleurs que le jeu vous propose de choisir lequel des deux vous voulez placer en personnage principal, ce qui semble avoir une légère influence sur les événements potentiels. Je vais préciser que j'ai choisi Logy et n'ai pas joué l'histoire d'Escha, mais dans la mesure où les deux sont dans le groupe dès le départ et que ça ne semble pas changer autre chose que ce que je viens de dire, ce n'est guère important. Bref, que vaut donc ce nouveau Atelier ?

    Nos deux vaillants héros

    Tempus fugit... Et il vaut mieux ne pas se laisser distancer !

    Le temps, en effet, sera régulièrement au centre de votre épopée, et cela tient à la structure du titre. Pour résumer simplement, le travail d'Escha et Logy en tant qu'alchimistes se déroule par tranches de 4 mois. Durant ces 120 jours, donc, on vous confie une série d'objectifs à remplir. Un seul est vraiment important, c'est l'objectif principal du chapitre, au centre de votre liste. Ratez-le, et c'est l'échec. Réussir les huit autres qui l'entourent vous donnera accès à divers bonus, et vous permettra également de savoir précisément quelles sont les quêtes secondaires au bord de la page.
    Mais il vous faudra bien gérer votre temps : les déplacements sur la carte du monde prennent en effet du temps, tout comme la synthèse d'éléments via l'alchimie, ainsi que la cueillette d'ingrédients à l'intérieur des donjons. Et il s'agit de ne pas être en retard pour le rapport final de la période, demandé dans les quinze derniers jours ! Notons que vous serez payés de vos efforts le premier jour de chaque mois. On est à la limite de la simulation d'administration, non ?

    Votre agenda sur 4 mois. Chargé.

    Boulot, boulot, boulot...

    L'administration, justement, vous remplira votre inventaire par les objets que vous aurez choisi dans votre sac à chaque fois que vous reviendrez en ville, en plus de vous permettre d'accéder à des petits boulots rapides renouvelés régulièrement : créer des objets, rassembler des ingrédients, tuer certains monstres...

    Bref, pas moyen d'échapper au boulot, dites-vous ? Si, bien sûr : une fois l'objecif principal validé, vous passez en mode "Temps libre" jusqu'au moment de l'ultime rapport. De quoi faire ce que vous voulez, comme vous voulez, tant que vous gérez bien votre temps.
    Ce qui sera d'autant plus facile quand vous pourrez, moyennant de "modiques" sommes, améliorer le département, ce qui vous permettra de marcher ou synthétiser plus vite, gagner plus d'XP de combat ou de synthèse, et beaucoup d'autres effets...

     

    Mais si vous passerez beaucoup de temps dans votre atelier, qui dit RPG dit donjons. Et à fortiori quand on parle d'un Donjon RPG, concept entièrement basé sur leur prédominance.

    It's time to fight !

    Donjons, bastons, et monstres pas mignons

    Une bonne partie de vos quêtes consistera donc à aller vous enfoncer dans des donjons remplis de monstres, histoire d'enquêter sur une sécheresse, aider un envoyé de Central City, ramasser des ingrédients, ou juste tuer des monstres.
    Et là, on évolue rapidement en terrain connu si on aime un minimum le RPG japonais, parce que rien ne viendra vous surprendre. Tour par tour, capacités spéciales, objets, attaques de soutien, tout y passe. Seuls le Double Draw (appris assez tard) et la jauge de soutien surprendront.
    Cette jauge se remplit de façon plus ou moins importante à chaque coup porté, et vous permet de lancer des combos ou de faire défendre un de vos personnages par un autre. Ce qui m'amène au groupe.

    Votre groupe actif pourra compter six personnages. Trois seront actifs immédiatement en combat (la première ligne), les trois autres, à la manière d'un Final Fantasy X, attendront sur la ligne arrière de rentrer au combat, soit à la faveur d'un changement, soit à l'occasion d'une garde de soutien. Ils peuvent frapper dans un combo de soutien, mais ça ne les fait pas passer en première ligne.

    Vous alternerez donc entre vos passages en ville pour la synthèse, les boutiques, les rapports et les explorations de donjons. La routine sera parfois brisée par des événements mettant en scène les autres personnages, qui tiendront lieu d'intrigues secondaires, souvent assez drôles.

    Trailer de lancement

    Pour résumer, Atelier : Escha & Logy pourra en rebuter certains par sa technique peu poussée, voire indigne d'une PS3, et par l'absolue répététivité due au genre du Donjon RPG. De même, le scénario est très lent et assez décousu. Et pourtant, pour qui aimera un minimum le genre, il se révèlera vite addictif et rythmé, à tel point que vous en serez à calculer si vous avez le temps de faire certaines actions sans même y réfléchir.

    Une petite perle originale dans le monde du RPG PS3, qui doit beaucoup à son humour et son univers. Univers qui est le même que celui du précédent, Atelier Ayesha, permettant de retrouver des personnages déjà vus dans celui-ci, ainsi que quelques private jokes (comme Nio qui cherche sa sœur... qui n'est autre qu'Ayesha). Heureusement, il n'est pas une suite directe, et les références ne sont pas nécessaires à la compréhension de l'ensemble. Donc, si vous ne connaissez pas encore la série, n'hésitez pas. D'autant que vous aurez accès à beaucoup plus de possibilités d'alchimie et fonctions au fil de votre avancée...

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Atelier : Escha & Logy peut déstabiliser de par sa structure classique de Donjon RPG, genre relativement peu courant par chez nous. Et si cela implique une certaine redondance dans son déroulement, le jeu n\'en demeure pas moins rythmé et efficace, entre des combats dynamiques, un gameplay bien pensé, des personnages attachants et des possibilités alchimiques qui vous occuperont pas mal de temps. Une petite bouffée d\'air frais dans le paysage du RPG PS3, efficace, sympathique et vite addictif si on apprécie assez le genre.

    Les plus

    Dungeon RPG efficace
    Gestion du temps
    Alchimie bien pensée
    Quêtes et bonus multiples
    Personnages attachants
    Humour sympathique
    Multiples événements potentiels
    Combats dynamiques

    Les moins

    Répétitif
    Scénario lent
    Exploration inexistante
    Cartes des donjons courtes et peu variées

    En résumé


    Atelier Escha & Logy : Alchemists Of The Dusk Sky par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles