• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps3

    Girl Fight
    Editeur : MicroProse
    Développeur : Kung Fu Factory
    Genre : Combat
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 02 octobre 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 0 Trophée Argent 3 Trophée Bronze 15 | Trophée Secret 0
    18 trophées au total

    Prix de lancement : 9,99€
    Support


    Test Girl Fight

    Publié le dimanche 13 octobre 2013 à 21h30 par Lonewolf - 1860
    Partager sur |

     

    Girl Fight. Le titre annonce la couleur, on va avoir droit à des filles qui se tapent dessus. Et l'image choisie pour l'illustrer en rajoute une couche et nous montre toute l'étendue fanservice du jeu... Mais on en parlera plus tard.

    Donc, pour faire simple, Girl Fight est un jeu de baston avec uniquement des personnages féminins, un peu l'héritier spirituel de Rumble Roses XX. Et non, je ne m'étendrai pas plus sur le sujet du susnommé ! Donc, revenons à nos moutons.

    De ce que j'ai compris du background, les filles sont donc plus ou moins prisonnières de la Fondation, toutes plus tarées et psychopathes les unes que les autres, et motivées à s'affronter par une IA qui leur promet de leur donner ce qu'elles attendent, alors qu'elle veut juste occuper le corps de la meilleure et dominer l'Humanité. Pour la sauver d'elle-même, bien sûr.

    Du déjà vu et revu de nombreuses fois ? Oui, vous avez raison. Mais après tout, là n'est pas l'essentiel : on est là pour cogner ! Et qu'est-ce que ça vaut donc ?

    Ready ? Fight !

    Droit à l'essentiel

    Oui, on va tout droit à ce qu'on attend. Ici, pas de cinématique d'intro, pas de background sans aller consulter les biographies (à acheter, au passage), et un contenu minimal : le mode Arcade (l'histoire, donc), le mode Versus, les combats en ligne, les options, et l'accès à la boutique.
    Je crois qu'on peut difficilement faire plus simple en matière de contenu, d'autant plus que l'on se limite ici à 8 personnages et autant d'arènes.

    Je pense qu'il est inutile de vous présenter le Versus et le mode en ligne, mais j'aimerais tout de même noter un point dans les options. Vous avez 3 niveaux de difficulté : Normal, Difficile et Inhumain. C'était si compliqué de dire Facile, Normal, Difficile, comme tout le monde ?...

    Ça va fracasser !

    Tu les sens, mes coups ?

    Donc, le gameplay est extrêmement simple. Une touche pour le coup de poing, une pour le coup de pied, une pour les prises qui sert de contres, et une pour la défense, permettant également de sauter et de s'accroupir. Quant aux gâchettes, elles activent les pouvoirs PSI que vous aurez choisi avec votre personnage.

     

    Les combats sont rapides et fluides, on sent bien la puissance des coups, les combos sortent assez facilement et sont assez nombreux... Mais c'est contrebalancé par des arènes vraiment petites et l'inexistence totale de coups spéciaux. Oui, vous avez bien lu : pas de coups spéciaux dans un jeu de baston, mais où va-t-on ?

    C'est comme si je vous annonçais un RPG sans évolution de personnage. C'est carrément contre nature. Les pouvoirs PSI en tiennent lieu, en quelque sorte, sachant que vous chargez la jauge en frappant votre adversaire. Les combos bien sortis et les combats bien menés vous donneront également des crédits bonus pour acheter des objets au magasin.

    De plus, plier le mode Arcade avec un personnage ne vous demandera pas plus d'un quart d'heure, voire vingt minutes. Soulignons d'ailleurs que le mode Arcade ne fait rien non plus comme tout le monde. Les 8 personnages sont accessibles sans problème en Versus et en ligne, mais il faut les débloquer un par un dans le mode Arcade en le terminant à chaque fois avec le précédent.

    Bref, un gameplay correct, mais minimal, et des idées assez étranges, dans un habillage graphique dans la haute moyenne. Comprendre que c'est très correct, mais pas transcendant.

    Fanservice constant

    Et pourquoi un casting entièrement féminin ?

    Tenues courtes, et parfois encore plus que courtes, grosses poitrines, images sexy, voilà ce qui vous attend dans Girl Fight, au-delà du gameplay analysé plus haut. Tout est fait pour attirer l'œil sur les combattantes, au mépris évident de tout leur background.

    Peut-on m'expliquer ce qu'une ingénieure fait en soutien-gorge/microshort ? Ou une PDG en strip teaseuse ? Je ne parle pas de l'uniforme de Warchild, je doute que ce soit très règlementaire...
    Je veux bien que ce soit de la "réalité virtuelle", mais tout de même, entre les tenues, les illustrations, et ce qui tient de la pure soumission quand le personnage est vaincu, on voit très vite où les développeurs ont voulu en venir... Et ça ne s'imposait pas.

    Tout le background du jeu et les belles bases de gameplay n'ont pas été étoffés à cause de cette orientation, ça ne fait guère de doute. Et c'est regrettable, parce que, avec quelques efforts de ce côté plus que sur le fanservice, Girl Fight aurait pu être un jeu de baston digne de ses modèles, Tekken en tête.

    En l'état, il sera tout juste prompt à satisfaire pour de petites parties rapides, mais laissera vite la lassitude s'installer, tant rien ne différencie une combattante d'une autre. Dommage.

    Trailer de lancement
    Note du test 4/10En conclusion :

    Un beau jeu bien bâclé avec pour seul but de faire mater des filles sexy sans raison. Reste le gameplay simple, mais efficace, pour des combats assez nerveux, mais ce sera tout...

    Les plus

    Un gameplay simple mais efficace
    Fluidité des mouvements et combos
    Les pouvoirs PSI

    Les moins

    Pas de coups spéciaux
    Aucun développement de l'histoire hors biographies à débloquer
    Contenu rachitique
    Fanservice à tous les étages

    En résumé


    Girl Fight par Rating: 4 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles