• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Metal Gear Solid : Ground Zeroes
    Editeur : Konami
    Développeur : Kojima Productions
    Genre : Action | Infiltration
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 20 mars 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 1 Trophée Argent 1 Trophée Bronze 13 | Trophée Secret 0
    15 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Metal Gear Solid : Ground Zeroes

    Publié le vendredi 04 avril 2014 à 06h34 par Pilou - 2880
    Partager sur |

     

    S’attaquer à une série emblématique comme Metal Gear n’est jamais évident car l’histoire, tout au long des différents épisodes, est digne des plus grands films hollywoodiens. Après un excellent Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriot sorti en 2008 sur PlayStation 3 et sa réédition fin 2012 pour les 25 ans de la franchise qui ajoutait le support des trophées, on attendait de pied ferme le cinquième épisode. Le constat est en demi-teinte et les fans vont rester sur leur faim. Metal Gear Solid V se décline en deux jeux : Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, que nous testons ici et Metal Gear Solid V : The Phantom Pain qui sortira en 2015.

    Mais, mais, on commence en quelle année ?

    Metal Gear Solid V : Ground Zeroes joue le rôle de prequel à Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. L’histoire se déroule juste après Peace Walker. Nous sommes en 1975 et Big Boss, appelé plus communément Snake, doit infiltrer le camp Omega situé sur les côtes de Cuba pour porter secours à Chico et Paz, retenus tous deux prisonniers. C’est l’occasion de voir l’un des premiers ennemis de Snake, Skull Face, commandant de la milice XOF. Pour en apprendre un peu plus sur le synopsis de Ground Zeroes, un résumé est disponible dans le menu du jeu. Il explique l’histoire des personnages principaux, et ce qu’est Mother Base, l’organisation militaire privée de Snake, etc…

    Le camp Omega et sa prison

    Le Fox Engine a du chien

    Metal Gear Solid V : Ground Zeroes débarque le cul entre deux chaises sur Current Gen, la PlayStation 3 et la Next Gen fraîchement sortie avec la PlayStation 4. Ici, on ne parlera que de la version PS4 mais le FOX Engine a été développé par Kojima Production pour être Cross Plateform et hormis une résolution moindre sur PS3 et quelques effets, le jeu reste assez similaire sur les deux machines.

    On reste un peu sur la technique, Metal Gear Solid V : Ground Zeroes propose un moteur aux petits oignons. Les cinématiques sont tournées avec le moteur du jeu et pas de doute, le FOX Engine propose de la Next Gen. Le jeu sur PlayStation 4 tourne sans broncher en 1080p et 60 fps. Les effets de lumières et d’ombres sont bluffants. Les drapés comme les habits de pluie des soldats américains ou les tentes sont magnifiquement retranscrits. Les intempéries balayants le camp Omega lors de la mission principale du jeu est très réaliste. Les écoulements d’eau sur la roche, les bourrasques de vent, on en prend plein les mirettes ! La modélisation des personnages témoigne du soin apporté au jeu. Vous l’aurez compris, le moteur impose le respect et on a hâte de voir d’autres environnements en 2015 avec The Phantom Pain.
    De la chanson “Here’s To You” de Joan Baez qui nous berce lors de la scène d’introduction (et un peu plus tard) aux thèmes musicaux convaincants lors de notre tentative de sauvetage, la bande son apporte beaucoup également à l’ambiance générale. Le jeu est comme à son accoutumée en version originale, c’est notre Jack Bauer (Kiefer Sutherland) qui prend le relais de David Hayter et prête sa voix à Snake. Une plus-value a n’en pas douter.

     
    Conduire des véhicules, un passage obligé dans l'open world

    Le jeu en vaut-il la chandelle ?

    Certains crieront au scandale, à la démo technique en jouant à Ground Zeroes. D’un point de vue durée de vie, si on ne survole que Ground Zeroes, il est vrai que la mission principale se boucle la première fois en une à deux heures maximum et elle sera plus courte dans les runs suivants (en connaissant la position de Paz et Chico.) Les joueurs occasionnels seront sans doute déçus mais les fans de la série comme moi, apprécieront cette nouvelle incursion dans l’univers de Kojima.
    En plus de la mission centrale du jeu, quatre autres missions seront disponibles. Elles proposeront le sauvetage d’une personnalité (ma préférée) à la récupération de documents, la destruction d’objectifs ou encore à une mission exclusive PlayStation 3 / PlayStation 4 : “Déjà Vu”. Pour cette dernière, il faudra plusieurs heures pour la débloquer. Chaque mission dispose des modes de difficulté normal et difficile. Un pourcentage dans l’avancée du jeu est également présent sur la page d’accueil. En bouclant la mission principale en normal, je n’ai réalisé que 9% du jeu.

    Passons du côté technique à celui du gameplay, le jeu offrant pas mal d’innovations et d’ajustements. Le plus important est l’aspect moins dirigiste que propose le titre par rapport à ses aînés. Ground Zeroes nous présente ainsi un échantillon de l’open world qui sera présent dans The Phantom Pain. Il y aura de nombreuses approches possibles pour mener à bien sa mission. Le jeu misera sur l’infiltration mais il sera possible de jouer de façon plus TPS. Le jeu apparaît plus abordable à ce monde ouvert. Snake peut conduire dorénavant des véhicules (VBT, camion et jeep), marquer ses ennemis aux jumelles, tirer tout en se déplaçant et même sprinter. Les appels radios sont également intégrés à l’action. Plus besoin de passer par le menu radio, une simple pression de la touche L1 vous connectera au PC. Ces nombreux ajouts sont fortement appréciables. Ground Zeroes pourra sembler assister pour certains fans. En effet, en déclenchant une alarme, un ralenti de quelques secondes se produit alors et permet de se débarrasser du fantassin qui vous à repérer.

    Le seul reproche de ce chapitre est l’I.A. qui peut paraître un peu en retrait. Par exemple, lorsque l’alarme retentit, les soldats ont la fâcheuse tendance à se mettre en rang d’oignons, pile-poil dans le viseur de Snake.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Certes, le joueur qui “survolera” Metal Gear Solid V : Ground Zeroes risque d’être déçu par la faible durée de vie. On reste indéniablement sur notre faim avec juste ce prologue à Metal Gear V : The Phantom Pain qui déboulera en 2015. Mais le savoir-faire de Kojima et de son équipe, les améliorations notoires et l’open world font de Ground Zeroes une mise en bouche plus que bienvenue. On a hâte maintenant de se frotter à la partie immergée de l\'iceberg.

    Les plus

    Snake is back
    Les ajouts de gameplay forts appréciables
    Le moteur FOX Engine
    Les missions annexes qui fournissent d’autres facettes du gameplay
    Le soin apporté qui se dégage de ce prequel

    Les moins

    Court pour certains joueurs
    l’I.A.
    The Phantom Pain disponible que dans un an

    En résumé


    Metal Gear Solid : Ground Zeroes par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles