• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Borderlands : The Pre-Sequel
    Editeur : 2K Games
    Développeur : GearBox Software
    Genre : FPS | Jeu de Rôle
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 17 octobre 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 9 Trophée Bronze 39 | Trophée Secret 0
    51 trophées au total

    Support


    Test Borderlands : The Pre-Sequel

    Publié le mercredi 05 novembre 2014 à 15h16 par Pilou - 2232
    Partager sur |

     

    Dernière incursion en date dans l’univers de Borderlands (deux ans après la sortie de Borderlands 2), Borderlands The Pre-Sequel est le troisième titre à sortir sur PlayStation 3. En attendant un hypothétique Borderlands 3 (sur PlayStation 4 ?), ce nouvel épisode nous fait quitter les paysages, la faune, la flore et les habitants de Pandore pour Elpis, la Lune de cette dernière.

    Elpis, une Lune attirante

     

    Pre-Sequel ?

     

    Borderlands The Pre-Sequel se déroule entre les événements du premier et second chapitre.

    Cette nouvelle aventure est l’occasion de découvrir la montée progressive dans la mégalomanie de Handsome Jack, le grand méchant de Borderlands 2 et patron d’Hyperion Corparation. Sous ses ordres, on se retrouve du côté des méchants. Changement de camp, de lieu, quelques mécaniques de gameplay exclusives, en route pour Elpis.

    Comme les deux premiers Borderlands, Borderlands The Pre-Sequel est avant tout un FPS très orienté RPG. On crée son personnage en fonction de ses envies qui évoluera tout au long du jeu en gagnant de l’expérience, permettant de débloquer de nouvelles compétences. Un peu à la manière de Diablo, le loot sera primordial pour dénicher les armes les plus puissantes.

    Elpis et son absence d'Oxygène mais à la gravité moindre

     

    Quatre nouveaux (anti)héros

     

    Fan service incontestable dans cet épisode, les personnages jouables de Borderlands The Pre-Sequel ne vous seront pas inconnus et déjà rencontrés dans Borderlands et Borderlands 2. Vous avez donc le choix entre Athéna, une gladiatrice, rencontrée dans l’un des DLC de Borderlands à savoir l'Armurerie Secrète du Général Knoxx. Elle est adepte de l’épée et d’un bouclier protecteur qu’elle pourra envoyer sur ses ennemis pour les blesser. Le deuxième personnage est Wilhelm, le cyber-guerrier et tueur à gages de la bande, un schwarzy en puissance. Boss que l’on affronte dans Borderlands 2, il est épaulé par deux drones, Wolf pour l’attaque et Saint pour la défense. Deuxième femme des quatre fantastiques, Nisha est la justicière, la cow girl du groupe. Elle raffole des flingues et du fusil de précision. Boss optionnel de Borderlands 2, ses compétences lui permettent de réaliser des tirs automatiques sur plusieurs ennemis et bien d’autres choses.

     

     

    Enfin, après trois validations (pour savoir si on est sûr de vouloir sélectionner ce personnage), le robot déjanté ClapTrap qu’on ne présente plus et qui marque la grosse surprise de cet épisode. Il devient jouable dans cette Pre-Sequel et autant vous le dire, c’est du grand n’importe quoi ! Disposant du programme chasseur_de_l_Arche.EXE, notre robot devient le FragTrap, véritable assassin buggé et très fun à jouer. Il déclenchera des compétences comme bon lui semble, qui seront soit bénéfiques ou handicapantes. C’est toute la magie de ce personnage.

    Les lasers une nouveauté

     

    Quelques ajouts de gameplay forts sympathiques

     

    Elpis est beaucoup plus inhospitalière que Pandore. Premièrement parce qu’elle est dénuée d’oxygène. L’une des premières missions sera l’acquisition d’un masque à oxygène. En effet, le joueur dispose d’une nouvelle jauge d’O² qui se vide au fur et à mesure. Seul FlagTrap n’est pas inquiété. Plusieurs moyens permettent de recharger sa réserve : dans les bases, en activant des générateurs créant un dôme où l’air est respirable et enfin des plaques bleues libérant cet élément crucial. Gérer sa consommation d’oxygène tout en faisant attention aux ennemis est vraiment fun. Surtout que la réserve d’air a une double utilité. Sur la Lune de Pandore, la gravité est moins importante. Il est possible de réaliser des doubles sauts et de rester encore plus longtemps en l’air grâce à cette jauge d’O². En dépensant quelques pourcentages de sa réserve, on l’utilise comme un jetpack. Les combats prennent une toute autre dimension surtout que les équipes de 2K Australia ont réalisés des lieux sur plusieurs niveaux bourrés de tremplins.
    Une autre nouveauté est l’attaque de zone ou pilonnage qui permet de retomber avec force sur les ennemis d’une simple pression du bouton rond. Il est même possible d’ajouter un effet élémentaire sur l’onde de choc que l’on produit. Surtout que l’élément de glace est dorénavant disponible et très utile sur le pilonnage et sur certaines armes comme les lasers qui viennent grossir l'arsenal déjà bien fourni de Borderlands The Pre-Sequel.


     

    Un Borderlands qui reste dans les clous

     

    Graphiquement parlant, le jeu reste identique à ses aînés. Délaissée en faveur de sa grande soeur, la PS4, il est agréable de retourner se faire quelques sessions de Borderlands sur PS3 seul ou à plusieurs. Car la coopération jusqu’à quatre joueurs est toujours au programme.
    Le jeu propose toujours des quêtes principales qui peuvent être entrecoupées par des quêtes annexes pas vraiment intéressantes mais qui permettent de faire du loot et monter son personnage en expérience.
    On pourra toujours se balader à pied ou en véhicules et des défis octroieront des jetons de brutasse permettant la personnalisation d’objets et l’augmentation de certaines compétences. On reste dans le classique des précédents opus. Le jeu dispose également d’un Season Pass dont le premier DLC ajoutera un cinquième personnage jouable : Jack himself.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Borderlands The Pre-Sequel nous propose de se replonger dans une excellente série. On en apprend un peu plus sur le devenir de Jack et les ajouts, même s’ils ne sont pas légion, permettent d’insuffler un peu d’oxygène à cette série qui commence malgré tout à s\'essouffler. Les fans de loot, de jeu à plusieurs seront ravis. On a hâte de voir débarquer Borderlands sur Next-Gen.

    Les plus

    Un jeu qui vaut le coup de rallumer sa PS3
    Incarner des méchants
    Le gameplay gravitant autour de la Lune
    Bonne durée de vie
    Joli à l’oeil
    Un FPS/RPG très agréable
    Le coop toujours aussi efficace

    Les moins

    Peu de nouveautés tout de même
    Série qui s’essouffle

    En résumé


    Borderlands : The Pre-Sequel par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles