• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Escape Dead Island
    Editeur : Deep Silver
    Développeur : Fatshark
    Genre : Survival-Horror
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 20 novembre 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 1 Trophée Argent 15 Trophée Bronze 34 | Trophée Secret 0
    51 trophées au total

    Support


    Test Escape Dead Island

    Publié le lundi 15 décembre 2014 à 15h59 par Pilou - 1885
    Partager sur |

     

    Les jeux de zombies fleurissent depuis quelques années dans divers genres sur nos consoles. Survival Horror, MMO, Shoot'em Up, FPS, il y en a pour tous les goûts. Annoncé par un magnifique trailer, Dead Island sur PS3 s’est vite imposé comme un excellent jeu mêlant FPS et RPG dans un monde en open world. Prémices d’une série qui nous a donné une suite tout aussi réussie : Dead Island Riptide et une future version Next-gen, Dead Island 2 (qui devrait sortir dans le courant de l’année 2014) qui est partie sur les mêmes rails. Deep Silver a confié au studio Fatshark le développement d’un spin off, Escape Dead Island un peu différent.

    Un spin off différent sur de nombreux points

    La première chose qui saute aux yeux en lançant Escape Dead Island, c’est la moteur graphique en cel shading que propose ce spin off. L’ambiance BD avec les onomatopées sont réussis même si le tout parait coloré mais beaucoup moins détaillé.

    Deuxième effet Kiss Cool, on oublie le FPS orienté RPG pour un jeu d’action à la troisième personne : plus de crafting, de durabilité des armes, de compétences, ...
    Comme les premiers opus, l’île de Banoi est toujours le théâtre de l’invasion “zombienne”. On débute le prologue aux commandes d’un ninja armé d’un sabre et infiltré dans un laboratoire en feu, infesté de zombie. Cette séquence permet de se familiariser avec les commandes du jeu et permet de voir l’orientation qu’a pris la franchise. En effet, en plus des combats avec les hordes de zombies, le joueur pourra se déplacer furtivement et éliminer en un seul coup les morceaux de barbaques en décomposition. Les zombies disposent d’un indicateur de repérage caractérisé par une onomatopée en forme de point d’exclamation qui changera de couleur s’ils vous détectent.

    Voici un exemple des visions de Cliff

     

     

    My Name is Cliff Calo and this is my story

    Au bout de quelques minutes, on laisse notre ninja en mauvaise posture pour entamer la véritable histoire d’Escape Dead Island aux commandes de Cliff Calo, un beau gosse. Il débute son épopée sur un voilier en compagnie de deux amis. Bien décidé à découvrir ce qui se trame sur l’île, Cliff, journaliste doit amasser des preuves et ainsi éclaircir les causes de cette épidémie. Après quelques minutes, notre héros s’évanouit et en se réveillant, il est victime de drôles d’hallucinations. Car dans son périple, Cliff verra tomber des containers de nul part, devra éviter des métros fonçant dessus ou encore un monde qui change de couleurs, marcher sur le plafond la tête en bas… Ces visions destabilisantes, apportent un petit plus au jeu.
    On oublie donc ici le choix de son personnage et l’aspect RPG qui faisait la renommer de la franchise. Dommage !

    Oh ! mais on l'a connait cette belle donzelle qui croise le chemin de Cliff

    Répétitif et scénario étiolé

    Escape Dead Island se devait être le lien scénaristique entres les deux premiers opus et le très attendu Dead Island 2. Le constat est amer, on s’ennuie sec et le scénario est inintéressant. Même si quelques références cinématographiques sont intégrées au jeu. On oublie vite la trame principale du jeu.

    Le jeu abandonne quelque peu l’open world des premiers Dead Island pour un jeu un peu plus scripté où les aller-retours seront obligatoires pour avancer dans l’histoire  
    Même si l’infiltration est nécessaire lors de certains passages. On pourra user d’armes à feu et d’armes blanches pour démembrer du mort vivant dans de grosses gerbes de sang, aspect BD oblige. Surtout que les zombies apparaissent variés et bien connus des fans de la série.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 4.5/10En conclusion :

    Escape Dead Island exploite une licence qui a su faire ses preuves dans le domaine du RPG, mais avec ce spin-off orienté survival-horror avec une petite dose d’infiltration, le jeu s’essouffle assez rapidement. Le cel shading rend le tout assez vide même si les cut scènes et la bande son sont réussies. Vivement un retour aux sources avec Dead Island 2.

    Les plus

    la bande son
    les cut scenes
    les débuts dans le jeu
    les visions déstabilisantes

    Les moins

    scénario insipide
    réalisation moyenne
    répétitif
    la disparition du côté RPG

    En résumé


    Escape Dead Island par Rating: 4.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles