• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps3

    Tears to Tiria II: Heir of the Overlord
    Editeur : Nis America
    Développeur : Atlus
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 06 novembre 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 3 Trophée Bronze 51 | Trophée Secret 0
    57 trophées au total

    Support


    Test Tears to Tiria II: Heir of the Overlord

    Publié le mardi 02 décembre 2014 à 20h54 par Lonewolf - 2288
    Partager sur |

     

    Hispania, un petit pays dirigé par la maison Barca. L'Empire Divin l'envahit soudainement, le menant à la tyrannie, pendant que Hasdrubal Barca est assassiné, sapant le moral des habitants. Son fils, Hamilcar, est gardé en vie et utilisé par l'Empire comme symbole de sa victoire. Jusqu'à l'arrivée de Tarte (oui, je sais, pas top en français), 7 ans plus tard, et le moment où il dévoile ses véritables pensées et intentions...

    Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le mode Berserk de Hamilcar fait très mal, comme le prouvera le premier combat que vous ferez. Lequel mettra du temps à venir, tout comme le suivant. Par contre, des discussions avec tout le monde, ça, vous allez en avoir. Et c'est bien la première chose qui frappe dans le jeu : l'incroyable temps passé par le joueur à se dire "Bon, je joue quand, là ?", tellement ça discute tout le temps, sans la moindre mise en scène (et le premier qui me dit que c'est pareil dans les Metal Gear subit ma damnation éternelle ; on est bien d'accord ?).

    Prêt à succéder à Alexandre le Grand ?

    Stratégie et action

    Concrètement, donc, Tears to Tiara II se présente comme un Tactical-RPG au tour par tour. Dans les faits, ça se joue à peu près comme un RPG classique : vous déplacez vos personnages et leur choisissez une action, avant de mettre fin au tour, en faisant tout pour réussir les objectifs du combat. Chacun a sa classe (mage, guerrier, archer...) et ses compétences, et l'évolution se fait de deux façons : l'expérience pour le niveau, les points de capacité pour le niveau de capacité, qui débloque des compétences à divers paliers. Chaque action accomplie par un personnage vous donne un peu de points dans les deux jauges (frapper un ennemi, casser un coffre ou tout autre objet, utiliser un objet, soigner un allié ou soi-même...), et si votre frappe élimine l'ennemi visé, l'expérience reçue est plus importante que sur une autre action.

    Il devienrt alors assez facile d'accumuler l'expérience, même pour les mages, d'autant que vous avez accès à volonté au terrain d'entraînement à partir du chapitre 2 pour faire un peu de levelling. Chapitre 2 que vous mettrez déjà bien des heures à atteindre, du fait des nombreux blabla.

    Time to fight

    Messieurs les Impériaux, tirez les premiers

    Côté combats, on est donc lâché sur un terrain sur lequel figure une grande grille (qui peut être retirée d'une simple pression sur un bouton) et les différents personnages, avec le style Chibi propre aux productions Nippon Ichi.

     

    Et graphiquement, pas de surprise : RIEN n'a évolué depuis la PS2. Certes, les graphismes ne font pas un jeu, mais passer des années sur le même moteur graphique, avec les mêmes persos en Chibi, et quelques images types manga en guise de mise en scène, au bout d'un moment, on se lasse un petit peu, dirons-nous...
    Cela dit, ça reste agréable à regarder. Ce n'est juste carrément pas au niveau d'une PS3.

    Au moins, on évite les bugs en tout genre. Le jeu tourne bien, n'a aucun problème graphique, et si on vous surprend à râler à cause d'un bug, ce sera bien de la mauvaise foi.

    Côté fond, on retrouve l'ambiance classique : humour, personnages attachants et/ou détestables, scénario basique au premeir abord et vite plus profond et moins manichéen qu'attendu. Le tout dans une ambiance musicale qui s'accorde parfaitement à chaque situation. Du grand art.

    La préparation, c'est important

    Menus, équipement, mes amours

    C'est dès le chapitre 2, donc, que vous accèderez à la carte du monde (qui est celle de notre monde, difficile de ne pas reconnaître l'Espagne, le Portugal, la France, l'Italie, et les côtes du Maghreb...) et, surtout, à la gestion du groupe et aux magasins.
    Du classique, certes, mais bien mené : gestion et apprentissage des capacités, gestion de l'équipement, magasin d'objets et d'équipement...

    Les capacités s'apprennent via des livres, et s'équipent en tenant compte du nombre de points nécessaires et du nombre de points dont vous disposez. Comme dans Kingdom Hearts ou Final Fantasy IX, donc.

    C'est par là que vous aurez également accès au terrain d'entraînement, ainsi qu'au conseil de guerre, une icône d'épées croisées indiquant ce que vous devez faire pour faire avancer l'histoire. Le cycle de longues séances de discussion entrecoupées de combat reprenant à chaque fois.

    Trailer de lancement

    Au final, Tears to Tiara II est un très bon Tactical RPG, juste légèrement gâché par son moteur graphique qui semble figé dans le temps et les choix quant à la mise en scène et l'avancée de l'histoire, qui nous font passer beaucoup de temps en tant que spectateur plutôt que joueur.
    Cela n'en demeure pas moins une expérience plus qu'intéressante, avec des surprises, de l'humour, et un réel intérêt.

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Quelque part à mi-chemin entre le tour par tour et le Tactical, Tears to Tiara II développe un bel univers fantasy où notre monde est mis en scène de fort belle manière, avec des personnages attachants, et une histoire prenante. Dommage qu\'on passe tout de même relativement peu de temps à vraiment jouer et qu\'on subisse surtout beaucoup de scènes de discussions sans mise en scène (Chapitre 1 : 5 heures de jeu et 3 combats...).

    Les plus

    Très facile à prendre en main
    Personnages attachants
    Humour
    Scénario efficace et pas aussi manichéen qu'attendu

    Les moins

    Très peu de temps passé à vraiment jouer
    Un moteur graphique toujours pas revu depuis la PS2
    Comme d'hab, pas pour les anglophobes : japonais sous-titré anglais

    En résumé


    Tears to Tiria II: Heir of the Overlord par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles