• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Saints Row IV : Re-Elected
    Editeur : Deep Silver
    Développeur : Volition
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 22 janvier 2015
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 11 Trophée Bronze 56 | Trophée Secret 0
    71 trophées au total

    Prix de lancement : 29,99€
    Support


    Test Saints Row IV : Re-Elected

    Publié le lundi 09 février 2015 à 09h22 par Lonewolf - 2325
    Partager sur |

     

    Voilà bien quelque chose que l'on n'attendait pas. Si l'édition complète de Saints Row IV pouvait être attendue sur PS3, en voir débarquer une version PS4 est totalement surprenant. Ceci en fait en tout cas le premier GTA-like de la console, ce qui peut être un argument en soi.

    Matrix Reactivated

    Maison Blanche et extrateresstres

    Non, nous ne sommes pas dans Independence Day. Au terme d'un prologue où l'on découvre un nouveau personnage et met fin aux plans de Cyrus Temple (anciennement leader des STAG, qui voue une haine féroce aux Saints, et désormais associé à des terroristes...) consistant à détruire les États-Unis à grands renforts de missile nucléaire désamorcé au son de I don't want to miss a Thing (si, si, Armageddon style !), on débarque à la Maison Blanche. Et on fait face à l'invasion de l'empire Zin, mené par Zinyak.
    Pas de bol pour lui, les Américains ont donné le pouvoir suprême au pire des sociopathes : le leader des Saints. Autant dire qu'il a lui-même armé la bombe qui allait le détruire.

    Et on arrive bien vite dans la simulation où Zinyak a enfermé la plupart des Terriens façon Matrix.
    Et donc, elle donne quoi, cette simulation ? On va expédier tout de suite le point des graphismes : c'est toujours pareil. Aucun changement depuis Saints Row : The Third, et aucune amélioration pour le portage PS4. Bref, c'est un portage bête et méchant, sans plus, qui ne fait qu'intégrer directement les DLC, et donc, les qualités et défauts de Saints Row IV sont restés.

    La routine...

    Détruire la simulation

    Vous aurez compris, le but sera de retrouver les autres Saints et de foutre le boxon dans la simulation pour aller détruire Zinyak une fois pour toutes. Le tout passant sous la forme de petites quêtes, principales et secondaires, qui vont se résumer la plupart du temps à faire les activités annexes pour les remplir (mention aux missions secondaires de Kinzie pour ouvrir les points d'insertion, qui peuvent se résumer à "Pirate et ouvre tous les magasins").
    Et c'est là qu'on touche très vite aux limites du jeu.

     

     

    Alors, bien sûr, Saints Row IV est fun. Zinyak et son ton pompeux, des super pouvoirs, de la parodie en vrac (Matrix et Mass Effect en tête de liste)... On a même Roddy Piper qui débarque. Donc, oui, l'idée de base est géniale et le tout est traité dans la lignée habituelle des délires que peut offrir la saga. Seulement, c'est lent et extrêmement répétitif, parce qu'on se retrouve à toujours faire la même chose, à savoir accomplir les tâches annexes du monde ouvert, qui n'est autre que Steelport, comme dans Saints Row : The Third, sans le moindre début de changement.

    Si la découverte des possibilités introduites dans cet épisode est intéressante, refaire encore et encore les mêmes activités, dans les mêmes rues, pour les mêmes raisons, ça gave vite... Seules les missions de loyauté des coéquipiers sortiront un peu du lot, avec un scénario spécialement écrit à chaque fois, et qui correspond parfaitement au personnage concerné dans tous les cas (et parmi ces personnages, une sympathique surprise vous attend...).
    S'il n'y avait pas les récompenses (armes spéciales, bonus et améliorations...) au bout de chacune de ces quêtes, bien peu iraient au bout, à part les accros du 100%. Heureusement, elles ne sont pas particulièrement difficiles.

    Trop ambitieux ?

    Avant, j'étais un DLC...

    Saints Row IV en fait sans doute trop pour pas grand chose. C'était une idée d'extension pour Saints Row : The Third, à la base, et ça aurait sans doute été bien mieux comme ça (plus court, mieux mené, plus direct).
    En faire un jeu complet amène vite à voir retomber l'excitation des débuts, et on se retrouve à enchaîner les missions en se demandant si on en verra un jour la fin. Bien sûr, il reste l'humour potache, les références, les défis à accomplir (et il y en a...), mais ça fait un peu léger pour rattraper le côté répétitif du jeu. Et ne comptez pas sur les DLC pour ça : ils se résument à enchaîner les missions dans une autre simulation sans même avoir la possibilité de se promener comme on l'entend entre deux d'entre elles...

    Trailer de lancement

    Finalement, que dire de Saints Row IV ? Ce n'est pas un mauvais jeu (la technique est bonne, le gameplay est bien ciselé, et ildivertit malgré son effroyable redondance). Mais c'est sans doute le moins bon des Saints Row.
    Donc, à moins d'être un énorme fan qui veut tous les faire, et à moins de ne pas l'avoir connu sur PS3 (pour ceux qui ont une PS4), il y a des jeux d'action bien meilleurs qui sont disponibles.
    Disons simplement qu'ici, le jeu était trop ambitieux pour vraiment être un jeu complet... Espérons que si Saints Row V existe un jour, Volition aura corrigé tous les défauts de ce 4e épisode...

    Note du test 6.5/10En conclusion :

    Une simple réédition de Saints Row IV, avec tous ses DLC, sans apport de quelque nature que ce soit. Le jeu reste sympathique, bien que très répétitif, mais ce portage PS4 est largement dispensable pour qui possède et/ou connaît déjà le jeu sur PS3.

    Les plus

    Du fun
    Bien jouable
    Les Saints au pouvoir, what else ?

    Les moins

    C'est juste un portage bête de Saints Row IV, sans amélioration
    Répétitif à l'extrême
    Il aurait peut-être mieux valu rester sur l'idée de base d'en faire une extension de The Third...

    En résumé


    Saints Row IV : Re-Elected par Rating: 6.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles