• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Vampyr
    Editeur : Focus Home Interactive
    Développeur : DONTNOD Entertainment
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 05 juin 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Test Vampyr

    Publié le lundi 11 juin 2018 à 07h00 par Lonewolf - 1230
    Partager sur |

     

    Londres, 1918. La ville subit de plein fouet une épidémie de grippe espagnole qui provoque une instabilité sociale particulièrement marquée. Le docteur Jonathan Reid a d'ailleurs été agressé alors qu'il revenait du front et se retrouve mort dans la fosse commune. L'histoire aurait pu s'arrêter là... Sauf qu'il n'y a pas que la grippe et la violence qui déchirent Londres : le docteur Reid s'est en effet réveillé avec une une immense soif de sang en lui. Oui, il est devenu un vampire et Londres doit composer avec la grippe espagnole, mais aussi avec des créatures surnaturelles en masse et une milice de chasseurs de vampires qui a pris le contrôle...
    Welcome to London !

    London Calling

    La Nuit sans Fin

    Voilà donc le joueur propulsé en plein Londres du début du 20e siècle. Au menu, des vampires en tout genre (vous découvrirez en effet plusieurs races, sociétés, etc...), d'autres créatures, quelques humains... On ne manquera pas d'adversaires et proies dans cette ville bien modélisée et dévastée. Quel que soit le quartier, vous ne trouverez en effet quasiment que ruines, murs éventrés, cadavres dans les rues, y compris dans les zones encore habitées. Malgré cette redondance, chaque quartier réussit à avoir sa propre identité, chose d'autant plus importante que Dontnod a choisi d'utiliser des secteurs bien emblématiques et connus, tels que Whitechapel et l'East End.

    Malgré les petites redondances visuelles (d'autant plus flagrantes que le jeu ne se déroule que la nuit), l'ensemble est assez fin et sympathique pour les yeux, et c'est encore plus vrai pour les personnages, tous absolument différents les uns des autres et bien marqués (du moins, pour ceux qui ont un nom). Côté musique, c'est discret, mais c'est un délice pour les oreilles, avec ces thèmes bien lancinants, gothiques, angoissants qui font beaucoup pour l'ambiance.

    Vampire ou médecin ?

    Que de dilemmes...

    L'ambiance est donc magnifique, mais qu'en est-il du reste ? Vampyr est un Action-RPG, que fait-il donc pour tenir la route dans ce domaine ? D'abord, il mise sur un scénario prenant et bien écrit qui mise beaucoup sur l'ironie de la situation dans laquelle se retrouve Jonathan : médecin ayant juré de sauver des vies, le voilà désormais condamné à consommer du sang pour survivre. Cette ironie et le dilemme qui va avec se retrouvent à divers points du scénario où vous aurez de lourdes décisions morales à prendre concernant le sort d'un personnage. Allez-vous l'épargner ? En faire un repas ? Utiliser encore une autre voie ? Le choix est vôtre et seulement vôtre.

    Et si vous n'aimez pas les conséquences de votre choix, tant pis, il faudra vivre avec : le jeu ne dispose en effet que de sauvegardes automatiques. Impossible de recommencer un passage parce que vous n'assumez pas les répercussions de vos choix.

     

    Si ce scénario est une force de Vampyr, son système d'évolution en est une autre, d'autant qu'il est directement lié au passage du temps. Sachez d'abord que Jonathan dispose d'un arbre de compétences assez bien rempli et que vous avez bien du choix à votre disposition pour faire de Jonathan une arme de guerre ultime.

    L'art du combat vampirique

    Combattre, se nourrir, évoluer

    Pour évoluer, il vous faudra tout d'abord accéder à un refuge (on les repère facilement par la présence de rats et le gros "KEEP OUT !" sur la porte), lequel vous permettra également de démanteler vos objets et d'utiliser les composants récupérés pour améliorer vos armes (à une main, à deux mains, ou armes à feu). Dormir vous permettra d'accéder au level up. Tant que vous ne dormez pas, l'XP s'accumule. C'est en dormant que vous dépensez votre XP pour apprendre des compétences et ainsi gagner en niveau. Mais cela fait aussi passer le temps directement à la nuit suivante, ce qui peut avoir de graves conséquences...
    En effet, les habitants des différents quartiers peuvent tomber malades et, si vous laissez pourrir la situation, cela ne fera qu'empirer pour eux et même pour l'ensemble du quartier. Plus un quartier est en sale état, plus il sera sur le point de céder au chaos, allant jusqu'à se faire envahir par les monstres avec les habitants disparus au niveau le plus bas... Et si vous devez sauver un habitant et n'avez pas le niveau, tentez votre chance quand même ou laissez passer une nuit pour découvrir qu'il est mort (les autres quêtes secondaires, elles, restent sans problème).

    Côté combat, le jeu est très agréable à jouer et présente une petite influence Dark Souls avec l'utilisation de la barre d'endurance. Vous pouvez combiner deux armes à une main ou utiliser une arme à deux mains, seul moyen d'entamer l'endurance des enemis et les faire tomber pour les mordre en plein combat (ce qui permet de régénérer un peu de santé et, surtout, de récupérer du sang, qui est utilisé comme jauge de "magie").
    Notez que le jeu est très radin en XP avec les ennemis vaincus, et un peu moins avec les quêtes réussies. Si vous voulez vraiment avancer vite et vous simplifier la vie, il vous faudra sacrifier quelques habitants en les charmant pour boire leur sang. La récompense peut être particulièrement imposante avec un bon niveau de charisme (qui évolue à certains points du scénario).

    Vous aurez compris, Vampyr est un jeu bien mené et prenant, le genre qui fait honneur à son sujet sur tous les plans. Mais il n'est pas exempt de défauts tout de même, notamment parfois dans l'écriture. Prenons le contexte, par exemple : la ville est en ruines, envahie par une milice et des monstres, mais les habitants sont tous parqués dans une zone bien précise de chaque quartier et ne semblent rien savoir de ce qu'il se passeà 200 mètres de leur nez...
    Ces mêmes habitants n'ont finalement que peu d'intérêt et d'interactions avec le monde, hors de passages du scénario dédiés. Fort dommage, tant ils sont distincts et assez bien écrits en soi. De même, si vous consommmez l'un d'eux, seul son cercle immédiat sera vraiment au courant et affecté...

    L'enjeu était peut-être trop ambitieux pour le studio et c'est dommage. Côté technique, on notera que, comme souvent avec le genre, la caméra a tendance à faire n'importe quoi dans les endroits exigus et que les temps de chargement sont assez longs... Et qu'ils peuvent vite devenir pénibles quand ils se font de façon intempestive alors qu'on se promène dans le monde ouvert ou quon lance un dialogue...

    Malgré tout ça, Vampyr est un Action-RPG d'assez bonne qualité qui fera le bonheur des amateurs de vampires qui en ont marre de voir cette figure mythique en mode glamour et paillettes....

    Trailer de lancement
    Note du test 7.5/10En conclusion :

    S'il n'est pas exempt de certains défauts d'écriture et de caractérisation, Vampyr n'en est pas moins un Action-RPG bien pensé et bien mené, utilisant le mythe du vampire d'une superbe manière. L'ambiance de cette Londres dystopique ne fait que rajouter de bons points à un jeu qui donnera de belles heures de divertissement aux amateurs de RPG et de suceurs de sang.

    Les plus

    Le mythe du vampire bien utilisé
    Un scénario assez prenant
    Des combats plutôt nerveux et bien jouables
    Un système d'évolution bien pensé

    Les moins

    La caméra dans les endroits exigus...
    Des citoyens qui, hors du scénario principal, n'ont que peu d'interactions avec le monde
    Peu de choix moraux hors du scénario, au joueur de choisir sans raison s'il va sacrifier quelqu'un ou non
    Des temps de chargement assez longs et parfois totalement intempestifs

    En résumé


    Vampyr par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles