• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Samurai Warriors 4-II
    Editeur et Developpeur : Tecmo Koei
    Genre : Action | Tactique
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 02 octobre 2015
    Trophées : Oui
    Support


    Test Samurai Warriors 4-II

    Publié le lundi 12 octobre 2015 à 20h36 par Lonewolf - 1780
    Partager sur |

     

    Japon, ère Sengoku. Le pays est divisé entre divers daimyos qui ont pour but l'unification, laquelle passe par la guerre entre les clans. Plusieurs héros s'élèvent alors sur le champ de bataille, prêts à suivre leurs seigneurs, leurs intérêts, ou simplement l'argent qu'on leur offre... Bref, Samurai Warriors est de retour ! Et si vous connaissez déjà la série, son clone Sengoku Basara chez Capcom, ou les autres séries Musô de Koei Tecmo, pour eux ou d'autres (Dynasty Warriors, Warriors Orochi, Dynasty Warriors Gundam, One Piece Pirate Warriors, Hyrule Warriors, et j'en passe....), vous savez déjà à quoi vous attendre. Pour les autres, suivez le guide.

    Meurtres de masse

    Des objectifs et du bourrinage intensif

    On arrive à peine au menu principal que tout amateur des Musô est en terrain connu : mode Histoire, mode Libre, Survie, et le Dojo. Quelques petites subtilités apparaissent toutefois dans la formule. Le mode Histoire et le mode Libre permettent ainsi de choisir deux personnages et de passer de l'un à l'autre en appuyant simplement sur la touche Options. Très utile pour remplir certains objectifs, d'autant que le personnage contrôlé par l'IA a tendance à aller lui-même vers eux.
    Quant au mode Survie, il propose deux types de défis : des défis notés et classés, qui ne rapportent pas d'expérience, et le vrai mode Survie et son donjon de cent étages à gravir, où vous pourrez faire évoluer vos personnages et gagner des objets fort sympathiques, comme des armes.

    Concrètement, donc, ça reste du Musô, et ça se présente comme tel : deux armées face-à-face, du combat de masse, on avance en tapant sur tout ce qui bouge jusqu'à éliminer le commandant ennemi, et on recommence. Le principe d'objectifs (et certains sont chronométrés) apporte toutefois un peu d'air frais en nous poussantà agir de façon un peu plus réfléchie que d'habitude.

    Magasin et améliorations

    Un peu de nouveauté

    Rien de bien original à dire au-delà des objectifs et du combat en duo, donc, si ce n'est la fusion d'armes/montures et l'évolution des personnages avec les tomes gagnés via les morts d'officiers ou les défis pour débloquer des compétences en plus des niveaux. Chaque officier ne dispose désormais que d'une seule arme, à laquelle peut se trouver adjointe un élément. Combinez-la (moyennant finances) avec une autre pour la faire évoluer, et si leur capacité primaire est la même, il y a une chance d'obtenir un bonus de compatiblité et d'augmenter le niveau maximal ! Même chose avec les montures.

     

     

    Quant aux tomes, vous les dépenserez dans les grilles d'évolution de vos personnages, tout cela se passant au magasin. Vous pourrez ainsi améliorer leurs statistiques et leur débloquer divers pouvoirs bien utiles avant d'aller au combat. Cela dit, certains demandement d'avoir atteint le niveau 10, voire le niveau 20, pour être accessibles. L'essentiel de votre temps se situera donc entre le mode Survie et le mode Histoire. Et c'est là qu'on voit que le jeu est conçu en premier lieu comme une extension à Samurai Warriors 4, et pas comme un vrai nouvel épisode (d'où son titre, donc), parce que le contenu est assez limité...

    Warriors Light

    Gros casting, mais peu de contenu

    Au-delà de ne proposer que trois modes de jeu, le je est surtout radin sur le mode Histoire (et, par extension, sur le mode Libre). Si le casting est en effet assez imposant et qu'on a une bonne douzaine d'histoires à parcourir, chacune ne se compose que de cinq batailles, pas plus. Et l'avancée de l'histoire en zappe parfois quelques-unes qui auraient très bien pu être insérées dedans. C'est assez vite réglé, donc, même si une bonne partie des histoires demandent d'avoir complété les autres avant pour être jouables. Le mode Survie devrait vous occuper assez longtemps, il vous faudra du niveau pour parcourir tous les étages, mais sinon...

    Malgré tout, ça reste un bon Musô, tout à fait apte à satisfaire les fans, même s'ils n'ont pas encore joué à Samurai Warriors 4. Les autres passeront leur chemin, comme d'habitude, tant la formule ne se renouvelle pas, ou alors, par petites touches qui leur paraîtront insignifiantes.
    D'un point de vue technique, soulignons la fluidité de l'ensemble; Si Dynasty Warriors 8 avait une fâcheuse tendance à salement ramer quand trop de monde était affiché à l'écran, ce Samurai Warriors 4-II reste fabuleusement fluide et rapide en toute circonstance, ce qui n'est pas négligeable pour le confort du jeu. Et encore une fois, ce n'est pas tradiut, vous devrez vous contenter de textes anglais, ce qui peut rebuter certains...

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7/10En conclusion :

    Si ce nouvel opus de Samurai Warriors fontionne surtout, comme l\'indique son titre, comme une extension de Samurai Warriors 4 et est assez radin en contenu, il contient tout de même largement assez pour bien s\'amuser en tapant sur tout ce qui bouge au gré de divers objectifs. Et c\'est bien là tout ce qu\'on demande à un Musô, après tout.

    Les plus

    Un casting assez imposant
    Le principe d'objectifs
    Le mode Survie
    Doublages japonais...

    Les moins

    ...et textes anglais
    Contenu chiche
    Moteur graphique toujours aussi stagnant

    En résumé


    Samurai Warriors 4-II par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles