• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Utawarerumono : Mask of Deception
    Editeur : Koch Media
    Développeur : Atlus
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 23 mai 2017
    Support


    Test Utawarerumono : Mask of Deception

    Publié le mercredi 07 juin 2017 à 10h02 par Lonewolf - 1668
    Partager sur |

     

    Utawarerumono démarre fort : vous êtes seul, amnésique, perdu dans des montagnes gelées. Heureusement pour vous, Kuon, médecin et voyageuse, vous a trouvé et donné un nom, avant de décider de voyager avec vous (en bonne partie parce que vous êtes tellement faible que le premier loup venu vous tuerait en deux secondes...). Si votre amnésie n'est pas particulièrement dérangeante bien qu'étant un problème à régler, vous êtes encore loin d'imaginer où ce petit voyage va vous mener...

    Tel est le point de départ de Utawarerumono : Mask of Deception (qui sera suivi en septembre de sa suite directe, Mask of Truth), Tactical RPG au tour par tour qui débarque sur PS4. Reste à savoir ce que ça vaut, n'est-ce pas ?

    Aventure humoristique

    Visual Tactival Novel RPG

    On va dire de suite ce qui risque d'en fâcher beaucoup : Utawarerumono n'a rien d'un RPG classique. En fait, il n'a guère que l'évolution des personnages et le système de combat pour appartenir au genre, parce que le reste tient plutôt du visual novel très light.

    En effet, Utawarerumono ne propose strictement AUCUNE mise en scène. Pas de cinématiques, pas de passages animés, rien que des écrans fixes et des personnages aux expressions figées, avec beaucoup de dialogues, aucun choix réel à faire, et la seule possibilité de faire avancer l'histoire en faisant avancer les dits dialogues.
    Autant dire que c'est le genre de parti pris qui ne plaira pas à tout le monde, les seuls choix que vous aurez à faire se limitant à parfois choisir votre prochaine destination, en sachant que vous devrez toutes les parcourir...

    Heureusement, les personnages sont attachants et le tout ne manque vraiment pas d'humour, notamment la propension du personnage principal à s'attirer une poisse de tous les diables...

    Soyons stratégiques

    Stratégie, tour par tour... La routine, quoi

    Bref, vous n'aurez pas grand chose à faire hors des combats. Et les combats, parlons-en, donc. Déjà, comme vous n'explorez rien, vous n'aurez que des combats imposés par le scénario. Si vous voulez faire faire de l'XP à certaines unités, vous devrez passer par le mode Combat Libre, qui vous permet de rejouer tous ces combats à volonté. Gardez bien à l'esprit qu'il n'est accessible que quand vous êtes à un camp (généralement reconnaissable par le fait que vous devez choisir une destination).

     

    Les combats en eux-mêmes sont assez classiques et présentent le jeu comme un Tactical RPG au tour par tour. Vous vous déplacez donc sur les cases de la carte puis choisissez une action (ou une action avant, certains personnages disposant de techniques inutilisables après avoir bougé), en ayant bien veillé à ce que votre cible soit à portée de la technique voulue.

    Le gain d'XP, lui, se fait en attaquant les ennemis (le soin n'apporte rien) et, parfois, on obtient aussi un gros gain à la fin du combat. N'hésitez donc pas à bien faire tourner les unités pour maintenir tout le monde au niveau. Chaque combat rapporte également des Bonus Points, qui servent à améliorer les stats des unités hors des passages en niveau. Toutefois, vous ne pouvez les distribuer qu'après un combat "normal", les combats libres ne vous l'autorisant pas (mais ils vous permettent d'en accumuler, évidemment).

    RPG comique

    De l'humour et du n'importe quoi, what else ?

    Quant à l'équipement, il vous est également offert à mesure que vous réussissez les différents combats que vous amène le scénario, et modifiable à chaque début de combat. Notez que ces débuts et fins de combats sont les seuls moments où vous verrez les personnages s'animer.

    Pour résumer rapidement, Utawarerumono : Mask of Deception tente, come d'autres avant lui, le mélange entre visual novel "light" et le Tactical RPG bien mené, et il faut admettre que c'est plutôt réussi, notamment grâce à l'humour de l'ensemble et aux personnages attachants et marquants, ainsi qu'à un système de combat efficace, l'union du tout motivant fortement à avancer et voir la suite.

    Notez toutefois que le jeu est pour ainsi dire en deux parties et qu'il faudra attendre sa suite directe, Mask of Truth (sortie en septembre chez nous) pour avoir le fin mot de l'histoire. Un peu dommage, mais Mask of Deception est déjà assez long et réussi en lui-même pour qu'on accepte de s'attaquer à une suite.

    Bref, nous avons là un jeu de niche, réservé à des amateurs de RPG et/ou de mangas et animes qui ont suffisamment d'ouverture d'esprit pour apprécier cet étrange cocktail de gameplay qui, curieusement, tient très bien debout.

    Trailer de lancement
    Note du test 7/10En conclusion :

    Utawarerumono rappelle beaucoup Tears to Tiara II : Heir of the Overlord. Beaucoup de dialogues, phases de jeu qui se résument aux combats, pas d'exploration, ni de choix, ou quoi que ce soit d'autre... L'humour et les personnages l'aident pas mal à tenir, tout comme le gameplay simple et efficace, mais il peut attirer autant que rebuter.

    Les plus

    Humour et personnages attachants
    Système de combat simple à maîtriser

    Les moins

    Un jeu qui se résume à une succession de combats
    Aucune cinématique ni début d'animation hors des événements de combat
    Pas de traduction française (surprenant, non ?)

    En résumé


    Utawarerumono : Mask of Deception par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles