• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Diablo III
    Editeur : Activision Blizzard
    Développeur : Blizzard Entertainment
    Genre : Jeu de Rôle
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 03 septembre 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 5 Trophée Bronze 37 | Trophée Secret 0
    46 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test Diablo III

    Publié le lundi 02 septembre 2013 à 18h32 par Pilou - 3134
    Partager sur |

     

    Depuis 1996, la série Diablo a attiré des millions de joueurs sur PC et MAC. Malgré une brève incursion en 1998 avec le premier épisode sur Playstation One, on attendait avec impatience le retour de Diablo sur nos chères consoles. C’est avec la boule au ventre que je me suis empressé d’insérer la galette du jeu et de replonger dans l’univers sombre de Diablo. En avant pour Tristram !

    Bienvenu en enfer !

    Disponible depuis le mois de mai 2012 sur PC et MAC, Diablo III, le hack and slash de Blizzard, débarque dans un premier temps le 3 septembre sur Playstation 3 et dans le courant de l’année 2014 sur Playstation 4. Diablo III prend place vingt ans après Diablo II : Lord of Destruction, Deckard Cain et sa nièce Leah consultent d’anciens textes dans la cathédrale de Tristram quand une comète s’écrase sur l’édifice. Peu de temps après, les morts reviennent à la vie et contaminent les alentours de Tristram. C’est à ce moment que vous arrivez en ville…
    La première mission du joueur est de choisir l’une des cinq classes présentes dans le jeu. Chaque classe est unique de part sa façon de jouer et dans les compétences qui sont proposées au joueur.
    Le barbare représente la force brute, adepte du corps à corps. Il affectionne le choc terrestre, cri d’intimidation, trombe et autres effets dévastateurs. Pour déclencher ses capacités, le barbare utilise une jauge de fureur.
    La sorcière emploie la puissance arcanique pour déclencher des sorts. Elle préférera se tenir à distance de ses ennemis pour libérer onde électrique, rayon de givre, …
    La troisième classe à être proposée est la chasseuse de démons. Elle se base sur la haine et la discipline pour terrasser la vermine de Diablo. Disposant d’un arsenal d’armes à distance, la chasseuse lancent flèches et pièges. Comme la sorcière, le combat à distance est nécessaire.
    Le moine lui, est partisan du corps à corps. Il pourra exécuter combos, frappes mortelles et autres joyeusetés grâce à l’esprit.
    La dernière classe est consacré au féticheur, guerrier spirituel usant de la mana pour invoquer chiens zombis, chauve-souris et autres gargantuas. Le poison, les sorts de peur déstabiliseront et affaibliront les suppôts de Satan.

    Voici l'interface de Diablo III sur Playstation 3

    Le Hack and Slash dans toute sa splendeur

    En accomplissant des quêtes et en tuant les ennemis, le joueur acquiert de l’expérience.
    La gestion du personnage est grandement simplifiée. A chaque passage de niveau, de nouvelles compétences offensives, défensives et passives, runes de compétences sont débloquées.
    Ces runes octroyant des effets supplémentaires, comme par exemple la chasseuse de démons qui peut enflammer ses flèches grâce à sa rune “Flèche de feu” pour la compétence “Flèche vorace” qui augmente de 35% les dégâts.
    Aux levels 10, 20 et 30, des compétences passives seront déverrouillées pour chaque classe. Un hack and slash n’est rien sans le loot. Diablo III n’échappe pas à la règle. De nombreux objets, armes et équipements seront à ramasser sur les ennemis. Le jeu propose des objets de différentes catégories. Ceux ordinaires sont de couleur blanche tandis que les objets magiques sont bleus et ceux rares de couleur jaune. Les équipements et armes légendaires de couleur orange seront très difficile à débusquer. Des objets d’ensemble de couleur verte seront également disponibles. En réunissant la totalité d’un set, des pouvoirs supplémentaires seront conférés.
    Le loot est un atout majeur de Diablo III. Chaque équipement ramassé modifie l’apparence du personnage. Chaque objet (armes, pièces d’armures, …) possède une durabilité. Si la durabilité tombe à zéro, l’objet ne donne plus aucun de bonus. Il faudra le faire réparer chez les marchands.
    Diablo III permet aussi de recruter des compagnons : templier, brigand ou enchanteresse. Ils combattront à vos côtés et gagneront de l’expérience. Tout comme vous ils passeront des niveaux et on pourra leur affecter de nouvelles compétences et leur fournir de l’équipement.
    Le joaillier ornera les objets de l’inventaire par des gemmes récupérées. Il pourra également les enlever. La forgeron quant à lui confectionnera armes et équipements. Ces deux protagonistes et leur atelier peuvent être améliorés moyennant de l’or et proposer ainsi des éléments plus intéressants.

    Diablo III propose des niveaux qui sont générés de façon aléatoire. Quatre actes composent le jeu. Cinq niveaux de difficulté sont présents : faible, normal, maître I, II et III et quatre modes sont présents. On commence le jeu en mode normal, il est ensuite possible de jouer en mode cauchemar (level 25), enfer (level 50) et armageddon (level 60) en terminant le mode précédent. A vous de choisir, mais les dégâts, points de vie des monstres sont de plus en plus élevés et le gain d’expérience et les objets rares sont plus nombreux. Pour les acharnés du pad, le mode extrême est disponible. Ce dernier offre une seul vie au personnage. Si le personnage meurt. Il est perdu à jamais. Êtes vous prêt à perdre des heures de jeu pour la gloire ?
    En dehors du mode extrême, la mort entraîne uniquement la perte d’or et 10% de durabilité sur chaque objet équipé.

    Enfin, si le choix de classe est très difficile, le site officiel de Diablo III propose un guide complet du jeu et un descriptif de chaque héros.

     

      Les trophées sont bien sûr présents

    Évolution de la version console

    Le passage du duo clavier/souris à la Dualshock 3 se fait sans aucun problème. La maniabilité est tout bonnement excellente. Chaque touche est mise à contribution. Fini le clic de la souris un peu partout sur l’écran pour déplacer le personnage ou attaquer un ennemi, on dirige le héros au stick gauche. On verrouille un monstre grâce au bouton L2. La roulade est une nouveauté de la version console, le stick droit permet de l’exécuter dans la direction choisie. Le bouton X déclenche la compétence primaire et la touche R2, celle secondaire (clic droit et gauche sur PC). Le bouton carré sert aux sorts de défense et Triangle, Rond et R1 déclenchent les compétences qu’on trouvait dans la barre d’action sur PC. Ils correspondent aux compétences de classe. La touche L1 fait prendre une potion de santé et la croix multi-directionnelle permet d’afficher la carte du niveau en plein écran, créer un portail de retour en ville ou encore permet de gérer rapidement les objets ramassés. Le joueur peut équiper, jeter les derniers objets recueillis. Il est bien sûr possible de consulter en détail les objets acquis via l’inventaire.
    Ces objets sont à ramasser avec la touche X alors que les globes de vie et l’or sont collectés en passant à proximité.
    Le barre d’action se situe maintenant en bas à gauche de l’écran. Elle contient la barre de santé, la ou les jauges de classe, la barre de progression de l’expérience et toutes les compétences affectées à chaque bouton de la manette. En la mettant en bas à droite, on maximise le visuel et les affrontements. Le jeu est légèrement “zoomé” sur Playstation 3 par rapport à la version PC pour permettre une fluidité irréprochable. Diablo III apparaît très joli avec énormément de détails. Un peu de crénelage se fait sentir surtout dans la partie inventaire mais rien de bien méchant. On a là un jeu magnifique avec des couleurs pastels, un character design recherché, un bestiaire travaillé et des effets de compétences qui en donnent plein les yeux. En multijoueur, chaque coin de l'écran accueillera la barre d'action de chacun des personnages.

    L'inventaire a été adapté pour la manette

    Les Hauts Faits sont également disponibles sur cette version Playstation 3. Ils se débloquent lorsque le joueur effectue certaines prouesses dans le jeu. Certains déverrouillent des trophées alors que d’autres offrent de nouveaux éléments pour la bannière customisable. Cette dernière permet en multijoueur de rejoindre l’endroit où se trouve un autre joueur.
    Le seul reproche à faire pour cette version est lors des changements de zones. Ces changements s’opèrent avec la touche X mais la touche X sert également à l’attaque principale. Il arrive donc de temps en temps qu’on se retrouve à sortir de la zone lorsqu’on attaque.
    L’hôtel des ventes, présent sur la version PC/Mac, permettant de vendre son butin en or ou en argent réel, a été supprimé sur Playstation 3.
    L’échange d’objets entre compagnons n'est pas possible avec les joueurs en ligne. Il ne se fait plus qu’en jetant les objets au sol avec ses compagnons en local. Le coffre est bien sûr disponible pour y entreposer certains objets.
    Dernière grosse innovation pour cette version : la refonte de l’interface du personnage. On passe par une interface en forme de sphérique pour la gestion de l’inventaire et de l’équipement du héros. Même chose pour l’affectation des compétences aux boutons de la manette.

    Et le multijoueur ?

    Comme sur PC/MAC, le multijoueur sur Playstation 3 est au centre du jeu. Que l’on soit en local, et/ou sur le Playstation Network, il est possible de jouer jusqu’à quatre joueurs. La difficulté s’adapte au nombre de joueurs présents et les monstres deviennent plus puissants.
    On peut ainsi rejoindre une partie rapidement en choisissant certains critères : choix par quêtes, actes, mais aussi le mode de jeu. Diablo III propose la chasse aux monstres mais aussi le “Player versus Player” et le porteur de clé. Ce dernier est débloqué en accédant au mode armageddon.
    Des joueurs peuvent également rejoindre votre partie. C’est vous qui paramétrez qui peut rallier votre groupe : amis uniquement, public, par invitation exclusivement, …
    Une gestion de groupe est disponible. Chaque joueur peut inspecter son allié, il peut également lui donner de l’or.
    Jouer à plusieurs est vraiment très addictif et Blizzard a su rendre la chose très facile d’accès.

    Trailer Multijoueur E3 2013

     

    Note du test 9.5/10En conclusion :

    Diablo III est une bombe vidéoludique, une référence comme on les aime. A l’instar des autres épisodes de la série, le jeu est réussite totale. Avec ses 5 classes uniques, offrant une approche différente, des niveaux générés aléatoirement, un multijoueur jouissif, Diablo III est obligé de vous plaire. Blizzard a réalisé une adaptation console de qualité. Espérons que Reaper of Souls, qui ajoute une nouvelle classe, le Croisé, de nouveaux monstres et lieux, sortira sur les consoles Playstation. On attend également la version Playstation 4 de pied ferme avec de potentiels apports tel que l’utilisation de la surface tactile, le partage social et surtout le remote play !

    Les plus

    les cinq classes uniques
    la durée de vie pharaonique
    l’adaptation console aux petits oignons
    le multijoueur au coeur du jeu
    la référence en Hack and Slash enfin sur console

    Les moins

    peut être une autre touche pour le changement de zone
    un léger crénelage

    En résumé


    Diablo III par Rating: 9.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles