• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Guns of Icarus Alliance
    Développeur : Muse Games
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 01 mai 2018
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 11,99€
    Support


    Test Guns of Icarus Alliance

    Publié le mercredi 02 mai 2018 à 21h17 par Lonewolf - 1497
    Partager sur |

     

    Vous aimez les machines volantes ? Le steampunk ? Les guerres au background incompréhensible prétexte à aller taper sur d'autres joueurs en ligne ? Vous devriez peut-être alors tenter l'aventure Guns of Icarus Alliance, qui propose tout cela en même temps. Enfin peut-être pas si vous aimez les jeux multijoueurs rapides et nerveux... Mais on va voir tout ça en détail.

    Tous à vos postes !

    En uniforme, soldats !

    Avant d'entrer dans le vif du sujet, il va falloir connaître les bases et passer par les tutos des trois classes disponibles (ou pas, c'est totalement facultatif, mais je doute que parveniez à jouer correctement un ingénieur sans passer par là...). Au menu pour piloter ces vaisseaux, donc, les classes suivantes : Pilote (encore heureux, non ?), Ingénieur, et Canonnier.
    Le Pilote, comme son nom l'indique, va donc piloter le navire et d'office assumer le rôle de capitaine : c'est lui qui donne les ordres. Le Canonnier va passer le plus clair de son temps devant les divers canons (principaux et latéraux) du vaisseau. Quant à l'Ingénieur, c'est le rôle le plus délicat, puisque c'est à lui qu'incombe la lourde tâche de garder le navire en état pour continuer à voler...

    Ça, c'est pour la description rapide. Dans les faits, en plus de ce rôle de base, chacun dispose de petites compétences bien utiles pour améliorer le travail. Inutile donc d'espérer changer les rôles en pleine partie, ça ne vous mènera qu'à la ruine : personne n'est polyvalent ici et il faudra une vraie cohésion d'équipe pour espérer garder le rafiot en l'air. Enfin, si vous trouvez des joueurs. Espérons que la sortie officielle aura permis de peupler les serveurs.

    La guerre, c'est moche

    On arrive quand ?

    Petit point de vue sur la technique : c'est moche. Surtout les avatars, à la personnalisation plus que limitée. Entendons-nous bien, il n'y a pas de quoi ici brûler les yeux, mais l'ensemble n'est clairement pas au niveau. Outre les avatars un peu anguleux et à la modélisation douteuse, on trouve aussi des textures un peu baveuses et des vaisseaux très rigides. Mais le gros point noir sera bien le gameplay, du moins en tant que pilote.

     

    La maniabilité du vaisseau est en effet absolument horrible. Vraiment. D'abord, il faut savoir que le dit vaisseau est extrêmement lent, même lancé à pleine vitesse. Autant demander à un escargot de faire la course avec un lièvre (et ne me citez pas La Fontaine, ça ne merchera pas ici). Quant à la jouabilité... En soi, c'est assez simple, mais déplacer cette masse demande tellement de temps et d'effort qu'on ne sait jamais vraiment à quelle altitude on est et qu'un simple repositionnement peut être un obstacle à toute opération... Reconnaissons au moins que les vaisseaux sont solides : percuter une montagne n'occasionnera aucun dégât (et tant mieux).

    Vers la conquête !

    Tirons d'abord, discutons après

    Avant de vous engager dans la bataille, vous devrez passer par le choix de la faction que vous allez servir. Il y a là un certain choix et une certaine représentativité, la différence étant strictement cosmétique. Au pire, si votre faction ne vous convient pas, vous pouvez en changer à intervalles réguliers. Le principe est simple : le monde est en guerre et vous allez donc soutenir l'effort de votre faction. En allant combattre dans les divers modes de jeu (assez nombreux et variés, même si on passe le plus clair de son temps à tirer sur plus ou moins tout ce qui bouge) ou en participant financièrement à l'effort de guerre via la carte du monde.
    Le principe est d'engranger des points qui mesurent vos efforts et feront peut-être de vous le prochain leader de la faction (là encore, celui-ci est modifié à intervalles réguliers, et il suffit de jouer pour être candidat d'office). Puis vous remettez ça, comme dans tout MOBA qui se respecte, le jeu étant finalement un autre représentant du genre, mais dans les airs, et pouvant opposer plus de deux équipes sur un même champ de bataille.

    Il faut du temps pour entrer dans l'univers de Guns of Icarus (d'autant que le jeu est intégralement en anglais et que seule la localisation américaine est actuellement prise en compte sur les serveurs) mais, une fois qu'on y est, on peut trouver de quoi s'amuser, si tant est qu'on y joue entre amis. Sans ça, on pourra très vite s'ennuyer devant la lenteur de l'ensemble et les difficultés à se coordonner correctement.

    Trailer de lancement
    Note du test 6.5/10En conclusion :

    Lent, techniquement daté, peu peuplé, inadapté à la manette, Guns of Icarus Alliance demandera beaucoup d'efforts pour espérer en tirer quelque chose, d'autant que le contenu est limité. Il peut toutefois être une option intéressante pour quelques sessions entre amis de temps en temps.

    Les plus

    Ambiance steampunk
    Factions représentatives
    Lore développé
    Assez bon nombre de modes de jeu

    Les moins

    Lenteur prononcée des vaisseaux et de l'ensemble
    Peu adapté à la manette
    Techniquement à la ramasse

    En résumé


    Guns of Icarus Alliance par Rating: 6.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles