Note du test 6/10En conclusion :

Si la partie technique est toujours aussi maîtrisée par Nippon Ichi et que Lapis X Labyrinth est incroyablement rapide et nerveux, le fond, lui est assez à la ramasse : scénario inexistant, zones de jeu répétées, concept hyper répétitif... Le jeu fera sans doute son trou auprès des plus gros fans de Nippon Ichi, les autres pourront toujours chercher ailleurs des RPG plus convaincants sur tous les plans.

Les plus

Fun, coloré, rapide
Un gameplay nerveux et efficace
Des graphismes tout mignons

Les moins

Bien répétitif
Scénario aux abonnés absents
Le mode Fever qui rend l'écran illisible
Les petits cris permanents des personnages

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Lapis x Labyrinth
    Editeur : Nis America
    Développeur : Nippon Ichi Software
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 31 mai 2019
    Support


    Test Lapis x Labyrinth

    Publié le mercredi 29 mai 2019 à 20h09 par Lonewolf - 398 / 0
    Partager sur |

    Un labyrinthe dont personne n'a jamais vu le bout est toujours un grand défi pour un groupe d'aventuriers. Aujourd'hui, c'est votre tour d'arriver au vieux camp de base aujourd'hui déserté et de tenter le coup... Qu'allez-vous découvrir au fond ? Ou plutôt, allez-vous seulement atteindre le fond ? Et voilà le point de départ de Lapis X Labyrinth, un petit Dungeon Crawler/Rogue-like en 2D.

     

    Kawaii et sulfateuses


    Nippon Ichi oblige, on s'attend à un style visuel bien précis, et on n'est pas déçu : personnages chibi, graphismes 2D fins et colorés, univers mignon à tous les étages, tout y passe, et c'est très agréable à l'œil. Un vrai petit travail d'orfèvre digne des grands noms de l'animation japonaise, comme d'habitude avec le studio.
    Niveau ambiance sonore, les musiques sont agréables, font bien le travail, et soulignent parfaitement les ambiances. Le doublage est au strict minimum et se révèle vite.... horripilant !

    En effet, il ne se passe pas un moment sans que vos personnages ne braillent dans tous les sens ! Rajoutez à ça les bruitages de combat avec des ennemis qui arrivent par paquets de 10 et vous obtenez rapidement une infernale cacophonie digne des reprises de M.Pokora, et une irrépressible envie de faire taire tout le monde !

    Niveau jouabilité, c'est simple, mais efficace : tout répond vite et bien, c'est agréable à jouer, et on se prend vite à enchaîner les actions rapides et nerveuses sans difficulté.

    Responsive image
    La mignincité incarnée !

    La tour dans le donjon


    Concrètement, c'est quoi, Lapis X Labyrinth ?
    C'est un bon vieux Dungeon Crawler où votre groupe de 4 héros forme une tour (oui, oui, vos personnages sont littéralement perchés les uns sur les autres...) et massacre du mob à tour de bras en ouvrant des portes et des trésors (en fait, ça se rapproche pas mal du hack'n slash...).

    Une touche pour frapper, une pour sauter (en sachant que vous pouvez enchaîner jusqu'à 4 sauts), et une pour les attaques spéciales (la direction utilisée change l'attaque), et on est partis (avec aussi la possibilité d'utiliser une attaque de soutien et une grosse attaque EX).
    On fouille donc les différents niveaux à la recherche des cristaux pour ouvrir la sortie, en essayant de récupérer du loot et de l'XP au passage (on a 5 minutes à chaque niveau pour trouver la sortie, autant dire qu'il ne faut pas traîner).
    Et on remet ça jusqu'à arriver au boss pour finir la quête. Puis retour en ville, gestion d'équipement, et c'est reparti...
    Pour en finir rapidement, un autre atout sera à votre disposition : le mode Fièvre ! En très gros, à force d'enchaîner les coups, vous allez être temporairement invincible, récolter des gemmes par paquet, et avoir plus de chances d'obtenir des coffres rares, à ouvrir à la fin de chaque quête.

    Joli tableau, hein ? Sauf qu'il est vite noirci...

    Responsive image
    L'écran vire régulièrement au bordel intégral comme ça...

    On tourne en rond...


    Malheureusement, Lapis X Labyrinth est vite plombé par deux éléments : son absence quasi totale de scénario et sa répétitivité (certes un peu inhérente au genre). On passe son temps à faire des aller/retour dans les donjons, eux-mêmes découpés en instances rapides où l'on multiplie les détours pour ouvrir la porte vers la suite. Si les combats ne manquent pas de punch, l'ensemble manque tout de même un peu de consistance.

    Et, pire encore, l'action devient très vite illisible en mode Fièvre ! Des gemmes qui volent partout, des explosions, , on ne asit plus trop où on est ou ce qu'il se passe... Bref, le nawak intégral, le genre de truc à éviter si on est épileptique (sérieusement, hein).

    À la fin, on joue à Lapis X Labyrinth pour ses combats nerveux et ses visuels mignons. De quoi lancer quelques courtes sessions (ça tombe bien, les donjons sont designés pour), mais pas de quoi maintenir l'intérêt à long terme... Une curiosité qui fera le bonheur des fans hardcore de Nippon Ichi, les autres pourront passer leur chemin sans regrets.

    Responsive image
    Un petit moment de calme...

     

     



    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles


    Test Lapis x Labyrinth - 3 minutes de lecture