• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Zanki Zero : Last Beginning
    Editeur : Koch Media
    Développeur : Spike Chunsoft Co.
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 09 avril 2019
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 59,99 €
    Support


    Partager sur |

    test de Zanki Zero : Last Beginning

    Version Éditeur

    Test Zanki Zero : Last Beginning

    Publié le jeudi 18 avril 2019 à 07h36 par Lonewolf - 587

    8 personnes, une île, et la fin du monde qui a eu lieu. Les derniers survivants de l'Humanité doivent désormais tenter de redonner un futur à la race humaine mais, surtout, vont essayer de comprendre pourquoi ils sont là et qui ils sont vraiment... Le point de départ du nouveau jeu des développeurs de Dangonronpa est posé, reste à savoir où ça mène.

     

    On tourne sur PS2 ?


    L'intro nous fait faire connaissance avec les bases du gameplay tout de suite : on avance en suivant un fantôme de gamine et on découvre un jeu à la première personne où on avance case par case, annonce parfaite d'un bon gros dungeon crawler où l'exploration tient une grande importance. Après une séquence cinématique qui nous présente le personnage de Haruto, qui sera le dernier arrivé dans le groupe de 8, on peut commencer à découvrir le gameplay. Mais d'abord, la technique. Et ça pique !

    Graphiquement, c'est en effet assez moyen, voire carrément moche et indigne de la PS4. Autant les personnages sont bien modélisés, et cela aux différents stades de leur vie (on reviendra là-dessus), autant les ennemis et décors sont incroyablement basiques. Les séquences de l'Extend TV réhaussent le niveau, notamment le style assez original des séquences qui racontent le passé des personnages.
    Côté son, les musiques sont très bonnes, tout comme le doublage (anglais ou japonais), et participent grandement à l'ambiance bien dérangeante (voire parfois un peu horrifique) développée au fil des donjons.

    test de Zanki Zero : Last Beginning
    Comité d'accueil pour Haruto

    Un Survival Horrific Trauma RPG


    Parlons un peu du fond, on sent vite la patte des développeurs de Dangonronpa. En vrac, des scènes assez violentes (en images fixes, certes) et des traumatismes en vrac chez les personnages, parfois assez glauques. L'ambiance joue pour beaucoup dans le malaise ressenti : les zones visitées sont vides et sombres, parcourues seulement par quelques animaux et créatures étranges. On a régulièrement l'impression d'être dans un jeu d'horreur plus que dans un RPG. Heureusement, quelques moments d'humour bienvenus entre les personnages vient faire baisser la tension.

    L'évolution des personnages se fait de façon classique, avec gains d'XP en éliminant des ennemis et points de compétence à distribuer à chaque niveau. Pas d'arbre ici, uniquement des compétences à déverrouiller et améliorer avec assez de points. Certaines ont une influence directe sur le personnage, d'autres vous permettront d'améliorer vos chances de survie (expansion de la base, fabrication de petites infrastructures utiles), mais rien ne peut se permettre d'être négligé.

    test de Zanki Zero : Last Beginning
    Un écran de stats classique et concis

    Le cycle de la vie


    Grande originalité du jeu : les personnages sont virtuellement immortels. En effet, dès que l'un tombe au sol, il suffit d'insérer la croix qu'il porte au nombril et qui contient son âme (si, si) dans une vieille machine d'arcade (la Extend Machine) pour le ramener, à l'état d'enfant. Autre originalité, oui, les personnages ont un cycle de vie (de 13 jours), durant lequel ils passent par les 4 grands stades du vieillissement : enfant, jeune adulte, milieu de vie, et personnage âgée, avant de mourir de mort naturelle (ou d'une autre façon, certains combats peuvent vite faire mal).
    Ce cycle peut toutefois être étendu par les Shigabane. Qu'est-ce donc que ça ? En fait, à chaque mort "inédite", le personnage gagne un bonus lié qui peut étendre son cycle de vie, améliorer ses stats, etc... Par exemple, un personnage qui meurt en ayant excédé sa limite de poids portable (petite astuce : un personnage actif en surpoids immobilise le groupe, mais les personnages en soutien peuvent porter 10 fois la limite sans problème) voit la dite limite augmenter (si on choisit d'activer le Shigabane en le ressuscitant). De quoi se faciliter la vie en plus du gain de niveau.

    test de Zanki Zero : Last Beginning
    La renaissance

    Un mélange fort digeste


    Au bout du compte, Zanki Zero est un jeu à part et assez surprenant. S'il porte bien la patte de Spike, notamment cette obsession pour les traumas et une ambiance qui met mal à l'aise, il n'hésite pas à aller voir du côté des jeux de survie, avec la gestion des besoins et du stress (la difficulté de ce côté change avec la difficulté du jeu). En très gros, comme dit plus haut : du Survival Horrific Trauma RPG.
    Si l'orientation ne plaira sans doute pas à tous, notamment la première personne et le gameplay parfois rigide qui va avec l'avancée case par case, Zanki Zero se révèle très rapidement assez mystérieux et prenant pour satisfaire qui conque osera se jeter dans l'aventure.

    test de Zanki Zero : Last Beginning

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Si Zanki Zero propose une certaine originalité dans son point de départ, son style rogue-like à la première personne et la rigidité de son gameplay pourront en rebuter beaucoup. Les autres découvriront un Spike Chunsoft original et prenant dans sa forme, classique dans son fond et son obsession pour les traumas de ses personnages. Une petite réussite qui, comme tout jeu qui sort un peu des codes, ne fera sans doute le bonheur que d'un public de niche.

    Les plus

    Une ambiance bien dérangeante
    Un groupe attachant
    Quelques pointes d'humour
    De la survie adaptable

    Les moins

    Gameplay rigide
    Graphiquement moyen
    Rapide à traverser
    Casting classique

    En résumé


    Zanki Zero : Last Beginning par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles