• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    My Time At Portia
    Editeur : Team 17
    Genre : Simulation
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 16 avril 2019
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 29,99 €
    Support


    Partager sur |

    test de My Time At Portia

    Version Éditeur

    Test My Time At Portia

    Publié le jeudi 18 avril 2019 à 20h09 par Lonewolf - 705

    Votre père vient de mourir et il vous laisse son petit atelier d'artisan dans la petite ville de Portia. Vous décidez d'y rentrer et de prendre sa suite, et c'est ainsi que commence votre vie comme constructeur à Portia, aux côtés de la population locale, et dans la compétition avec les autres constructeurs.

     

    Dans la vallée, oh oh, de Portia....


    My Time at Portia se situe droit dans la veine d'un Stardew Valley, disons-le de suite. En fait, si on met de côté le fait que c'est centré sur l'artisanat plutôt que l'agriculture (bien présente, mais secondaire), c'est totalement Stardew Valley dans un monde de fantasy en 3D. Tout y est.

    Côté technique, ça ne casse pas des briques, mais le style va bien avec l'ambiance : du bon vieux cartoon tout mignon et coloré, qui plaira à tous les âges. Je ne crois pas qu'on en demande plus à un jeu de ce genre, même si, il est vrai, le jeu aurait sans doute pu tourner sur PS3.

    Niveau son, la musique fait le boulot : ce n'est pas nécessairement notable, mais c'est agréable aux oreilles et ça va avec l'action. Le reste de l'ambiance sonore est au diapason.
    Un petit mot sur les animations, qui sont parfois un peu rigides et basiques. L'ensemble répond toutefois absolument parfaitement et ne provoque aucune latence, ce qui n'est pas négligeable.

    test de My Time At Portia
    Portia, petite ville accueillante

    Couper, ramasser, fabriquer....


    Comme tout jeu basé sur le fait de gérer un atelier, il va falloir passer du temps (beaucoup de temps) à récolter des matériaux. L'une des premières étapes sera donc évidemment de fabriquer les outils basiques : une hache et une pioche. Après cela, c'est parti pour se promener dans un monde assez vaste (et dans lequel l'intrigue vous baladera bien) et faire les objets qu'on vous demande.
    Si certains ne demanderont pas beaucoup d'efforts, d'autres vous demanderont bien des créations avant de parvenir au produit final (votre journal recense toutes les recettes et composants nécessaires, pas d'inquiétude à avoir pour ça). La construction de différents équipements peut parfois être un peu pénible, il est assez délicat de viser correctement.

    Dans l'ensemble, pas grand chose à signaler côté craft (et encore heureux, puisque c'est le cœur même du jeu...), c'est agréable, vite pris en main, et permet bien des choses, ce qui promet de longues heures de création.

    test de My Time At Portia
    Des rencontres parfois.... étranges....

    Du RPG et des ruines


    Un autre aspect du jeu se dévoile rapidement : le côté RPG. Notre personnage gagne de l'XP et des niveaux, qui améliorent sa santé et son endurance (utile pour récolter beaucoup), mais aussi des points de compétence qui lui permettent d'être plus efficace dans à peu près tout : moins d'endurance consommée, de meilleurs aptitudes sociales....
    Oui, il y a, comme dans Stardew Valley, un côté social à ce jeu : vous pouvez parler à tous les habitants et faire évoluer votre relation avec eux, à différents niveaux. Les fiches de personnage vous indiqueront ce qui est possible, de l'amitié au mariage, en passant par d'autres types de relation auparavant. Tout le monde ne pas au même stade que les autres, cela dit : certains en resteront à l'amitié, d'autres voudront bien passer des nuits avec vous sans s'engager plus.... Il ne tient qu'à vous de choisir, et de veiller à offrir les bons cadeaux aux bonnes personnes pour soigner vos relations (et réussir leurs commandes, aussi, c'est un bon boost).

    Enfin, le jeu offre son lot de ruines antiques à explorer. Le principe est simple : on vous donne un jetpack, un scanner, allez creuser un peu partout et ramenez des reliques ! Les disques de données, notamment, peuvent être remis aux scientifiques pour reproduire les anciennes technologies, ou à l'Église pour destruction totale. Votre choix, encore une fois.

    Au bout du compte, My Time at Portia offre une belle expérience dans la lignée de Stardew Valley, avec un jeu calme qui aide à se détendre, et qui offre en plus cette fois une vraie trame à suivre et un côté RPG plus prononcé. Si vous voulez souffler entre deux courses ou fusillades, n'hésitez pas une seconde.

    test de My Time At Portia
    Il faut savoir récupérer ses matériaux

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    My Time at Portia s'inscrit dans la lignée d'un Stardew Valley, mais trouve rapidement sa propre identité et ne fait pas dans la copie sans âme. Bien au contraire, son rythme et ses enjeux sont différents. Il fera toutefois le bonheur de quiconque voudra s'éloigner quelques temps de son jeu d'action du moment et souffler un peu. Une expérience immersive, mignonne, et particulièrement intéressante tant qu'on prend la peine d'accepter que l'on ne vas pas ici trouver une grande épopée, mais de jolis morceaux de vie.

    Les plus

    Stardew Valley en 3D
    Bel univers chatoyant
    Gameplay bien pensé
    Beaucoup de quêtes et d'objets à fabriquer

    Les moins

    Technique à la traîne
    Arbre de compétences ultra basique
    Parfois un peu lent

    En résumé


    My Time At Portia par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles