Note du test 7.5/10En conclusion :

En résumé, peut-on recommander cette compilation de deux grands titres du studio ? La réponse est oui. Malgré le poids des années et le saut de génération, c'est toujours un plaisir (re)découvrir ces deux hits de PlatinumGames en 4K 60fps à la fluidité irréprochable. Il n’y a certes aucun ajout notoire comme on peut le voir dans des éditions "legacy" mais ces deux hits se suffisent amplement.

Les plus

De la 4K à 60fps sur PS4 Pro
Chargements quasi inexistants
Deux hits à faire et à refaire

Les moins

Pas de nouveautés
Plus cher en achat individuel
Quelques passages un peu vieillots

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Bayonetta & Vanquish
    Editeur : Sega
    Développeur : Platinum Games
    Genre : Compilation
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 18 février 2020
    Trophées : Oui
    Support


    Test Bayonetta & Vanquish

    Publié le samedi 29 février 2020 à 17h37 par Pilou - 5189 / 0
    Partager sur |

    Doit-on encore présenter le studio japonais PlatinumGames ? Fondé en 2006 par d'anciens membres du studio Clover créé par Capcom, on lui doit des hits comme MadWorld, Nier Automata et les deux jeux qui nous intéressent tout particulièrement aujourd'hui, à savoir Vanquish et Bayonetta. Ces derniers fêtent leur dixième anniversaire cette année et à cette occasion, SEGA nous sort une 10th Anniversary Bundle Launch Edition testée chez PSMag.

     

    Un TPS futuriste survitaminé


    L'année 2010 nous avait régalé avec deux pépites dans leur domaine sur PlayStation 3.
    Le premier, Vanquish, est un TPS futuriste où le joueur incarne Sam Gideon, un membre de la DARPA, la section de recherche et de développement du département de la défense des États-Unis.

    Dans un futur plus ou moins proche, la station orbitale américaine Providence est envahie par l’Ordre de l'Étoile Russe et son armada de robots. Ils détournent la source d’énergie de la station en arme de destruction massive rayant de la carte San Francisco à grands coups de micro-ondes. Effet pop corn assuré!
    Sans plus attendre, les États-Unis envoient leur force militaire sur la ville en orbite accompagnée par Sam afin de repousser la menace communiste. Vous l'aurez compris: Vanquish n'a aucune prétention scénaristique si ce n'est de donner une bonne excuse pour des fusillades qui pétaradent à 2000 à l'heure!

    Petit bijou d’action imaginé par Shinji Mikami (le père de Resident Evil et plus récemment de The Evil Within) et son équipe, il est toujours aussi appréciable de parcourir cet univers où d’énormes robots nous barrent la route. Le centre du gameplay réside dans l’armure que Sam revêt, le nec plus ultra de la technologie crée par un certain Dr Candide. Elle booste les capacités du propriétaire, lui permettant de slider au sol tout en ralentissant le temps pour maximiser les tirs mortels.
    Le jeu joue bien évidemment sur les effets "à la Bay" avec de l'action à 200% et des armes plus ou moins classiques : fusil d’assaut, lance-disque, fusil à pompe…
    Il faut compter environ 7h pour boucler une première fois l'aventure mais la durée de vie est rallongée grâce à la dimension arcade et au challenge de difficulté plus relevée.

    Responsive image
    Sam en plein briefing

    Un Beat'em all ultra sexy et exigeant


    Seul épisode à avoir vu le jour sur PlayStation, l'éditeur étant Nintendo pour le second épisode et le troisième en préparation, Bayonetta a pour réalisateur Hideki Kamiya, le concepteur d'un certain Resident Evil 2 et le papa de Devil May Cry: on ressent toute cette influence dans le titre.

    Bayonetta est une sorcière aux formes généreuses, au déhanché qui donne le tournis et tout de cuir vêtue. Marque ultime de son look sexy: sa paire de lunettes qu’elle revêt tout au long de l’aventure.
    En creusant un peu plus, notre belle donzelle est certes provocante et use un peu trop souvent de poses obscènes (c'est le trip du jeu) mais c'est une redoutable guerrière qui donne une bonne raclée aux créatures du Paradis. Armée de ses pétoires qu'elle manie avec virtuosité, une autre de ses caractéristiques est d'en porter deux au niveau de ses talons hauts. Pouvoir de sorcière oblige, en esquivant au bon moment notre succube ralentit le temps pour asséner encore plus de coups. Adepte du break dance et accessoirement du pole dance, notre sorcière bien aimée terrasse les anges dans un déluge de balles et d'invocations sadiques. Elle assène également de jolis châtiments et apothéoses pour torturer les enfants de la lumière avant leur trépas.

    Le jeu est une pépite du genre offrant une promenade de santé en mode facile et une expérience plus chiadée dans les niveaux supérieurs.
    Ce qui donne l'envie de faire ou refaire l'aventure de Bayonetta c'est avant tout l'univers et le character design qui s'en dégage. Entre les personnages attachants et hauts en couleur, les anges dorés et créatures bibliques gigantesques, on suit la belle dans sa quête pour recouvrer sa mémoire tout en voyant s'affronter les forces du bien et du mal. Fly me to the moon 🎵🎵...

    Responsive image
    Notre belle donzelle adepte des gros canons

    Une édition remis au goût du jour mais sans ajout notoire


    Cette édition anniversaire propose comme pour la version PC le support de la 4K à 60 fps sur la PS4 Pro. La fluidité est irréprochable et le passage sur la current gen fait quasiment disparaître les temps de chargements: surtout que la version PS3 n’était pas au même niveau que celle présente sur 360 à son époque avec des ralentissements notoires et une moins bonne optimisation.
    On a une version ultime et de grande qualité pour les deux jeux mais sans le moindre bonus comme une section "musée".

    Sur la version PS3 de Bayonetta, les chargements permettaient de s’essayer aux différents combos du jeu. Sur PS4, on passe bien évidemment son tour (les chargements ne durant qu'à peine 5s).
    Il y a bien évidemment les textures et certains éléments qui accusent le poids des années mais le gameplay est toujours aussi accrocheur.

    Si vous achetez la version boite, un steelbook en relief fait partie du bundle et propose un key art inédit réalisé par l’artiste Dan Dussault.
    L'achat sur le Playstation Store est un peu plus cher en achetant séparément les jeux. Deux thèmes pour la PlayStation 4 sont également disponibles sur le store.

    Responsive image
    La Launch Edition de Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle

     

     



    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles


    Test Bayonetta & Vanquish - 4 minutes de lecture