Note du test 6.5/10En conclusion :

Si MXGP 2021 convainc par ses visuels et ses modes de jeu certes classiques mais efficaces, son gameplay va nécessiter beaucoup de patience pour éviter les chutes en rafale, même à la difficulté la plus basse. Référence du motocross pour les fans hardcore, entrée en matière pas nécessairement très accessible pour les autres.

Les plus

Licences officielles
Circuits détaillés
Personnalisation du pilote, du pilotage, et de l'IA
Création de circuits

Les moins

Modes de jeu sans aucune originalité
Des courses relativement austères
Un gameplay difficile à appréhender où la moindre chute est synonyme de milieu de classement sans remontée possible

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps5

    MXGP 2021
    Développeur : Milestone
    Genre : Sport
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 30 novembre 2021
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test MXGP 2021

    Publié le lundi 13 décembre 2021 à 09h22 par Lonewolf
    Partager sur

    Milestone s'est fait une spécialité du jeu de course et, depuis quelques années, ils squattent un créneau où ils sont pour ainsi dire seuls : le motocross. En cette année 2021, armés des licences officielles et de leur expérience motorisée, ils reviennent donc pour le nouveau jeu officiel du championnat du monde. Ne reste plus qu'à savoir si c'est digne d'eux ou si ça tombe très bas.

    Test réalisé sur PS4

    Prêts à soulever de la poussière ?


    Après une rapide personnalisation de votre pilote, MXGP 2021 ne fait pas dans la finesse et vous plonge dans le bain avec directement une course qui sert de tutoriel. Pas d'enjeux, pas de récompense, juste un peu d'entraînement rapide. Et c'est là qu'on va se confronter au principal problème du jeu : sa jouabilité.

    Si le gameplay est basique en soi, réussir à maîtriser la physique du jeu et ne pas enchaîner les chutes demandera une patience d'ange et une certaine persévérance, tant la moto a tendance à partir dans tous les sens au moindre saut ou au moindre freinage. Si vous parvenez toutefois à vous habituer à cela, de grandes courses vous attendent.
    Dans le cas contraire, à la moindre chute, même au niveau le plus bas, considérez que c'est terminé et que vous obtiendrez au mieux le milieu de classement. MXGP 2021 se révèle donc très vite, selon votre perception, au mieux peu accessible, au pire totalement injouable, et ce sera votre persévérance qui décidera si vous vous amuserez ou pas (dit comme ça, on dirait presque que je parle de Dark Souls...).

    Ceci mis à part, l'expérience de pilotage est très bien retranscrite et on s'attendrait presque à prendre de la boue sur le visage en jouant.

    Responsive image
    Des graphismes assez fins pour les pilotes et motos

    Il faut faire honneur à la mécanique


    Visuellement, il n'y a pas grand chose à dire. L'ensemble est assez fin et détaillé, même si certaines textures des décors peuvent être grossières. Mais dans un jeu de course, l'essentiel est sur la piste. Et de ce côté, c'est fort agréable : pilotes et motos sont très bien modélisés, les pistes sont bien terreuses et poussiéreuses, avec des textures réussies, et même le son est au diapason, avec des bruitages dignes des courses réelles.

    Côté menu, en revanche, c'est l'austérité la plus totale.
    Un menu basique jusque dans son contenu (on y reviendra), une personnalisation notamment au strict minimum et assez inutile sur certains points (pour votre pilote, par exemple, vos possibilités se limiteront à choisir un phénotype parmi une liste, en ne voyant que ses yeux parce qu'il ne retire pas son casque).

    Bref, ce n'est pas la fête, mais on n'attend pas non plus d'un jeu de course qu'il réinvente le visuel des menus.

    Responsive image
    Attention aux atterrissages

    Efficace, mais classique


    On peut en revanche éventuellement espérer qu'il fasse parfois preuve d'originalité dans son contenu. Vous pouvez oublier ici. Si le tout est évidemment efficace, comme on l'a vu, les modes de jeu sont vus et revus, avec un mode Carrière, des courses simples, championnats et grands prix rapides, multijoueurs, contre la montre...

    Le seul intitulé dit tout, il est inutile d'en rajouter. Notons toutefois que le mode Carrière ne vous force à aucun objectif, contrairement à celui des jeux F1, par exemple, et vous permet même de changer de contrat à volonté dans l'onglet dédié. Et si vous voulez vous entraîner, direction le Playground, une grande zone ouverte où vous pouvez vous déplacer comme vous l'entendez.

    Reste toutefois le mode où la créativité et l'originalité peuvent s'exprimer : la création de circuits. Comme le nom l'indique, vous allez pouvoir créer des circuits et les mettre à disposition des joueurs. Si vous voulez vous lâcher un peu sur les bosses, les sauts, ou autre chose, c'est l'endroit parfait, vous serez totalement libre. Si vous préférez les virages sur une piste bien plate, ne vous gênez pas.

    Une option toujours bienvenue dans les jeux du genre, pour rajouter du défi aux joueurs.

    Responsive image
    Les scrubs peuvent vous remettre sur la voie... ou au sol...

    Amateurs de motocross, à vos consoles


    MXGP 2021 n'est pas nécessairement très accessible. Cependant, il propose une expérience de motocross assez réussie pour qui s'accrochera assez pour dompter sa jouabilité, et offre suffisamment de contenu pour y passer quelques bonnes heures et tenter d'obtenir le titre.

    Milestone étant en plus seul sur le créneau, cela suffit à en faire la référence du genre, et les plus gros amateurs ne le regretteront pas, malgré un manque certain d'originalité et un mode Carrière peu poussé.

    Responsive image

     




    Test MXGP 2021 - 4 minutes de lecture