Note du test 8.5/10En conclusion :

Road 96 est une petite perle narrative, dans la lignée de Life is Strange, et son concept procédural permet de rendre chaque partie très différente. On regrettera éventuellement que les personnages jouables n'aient ni nom ni background et que la chance joue un gros rôle sur certaines actions, mais l'expérience est inoubliable.

Les plus

L'écriture
La bande son
Les PNJ intéressants

Les moins

Manque d'attachement envers les personnages jouables
Certaines actions basées sur la chance

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Road 96
    Editeur : Ravenscourt
    Développeur : DigixArt
    Genre : Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 14 avril 2022
    Trophées : Oui
    Support


    Test Road 96

    Publié le mercredi 18 mai 2022 à 08h02 par Lonewolf
    Partager sur

    Qui n'a jamais rêvé de tout lâcher et de partir sur les routes, sans rien, juste dans la liberté la plus totale ? C'est ce que vous propose Road 96. Bon, sauf que vous y jouez des ados qui veulent échapper aux camps de rééducation au moment d'une élection cruciale pour l'avenir du pays... C'est tout de suite moins sympathique.

     

    Le road trip d'une vie


    Dans l'état de Pretoria, l'élection polarise les tensions. Les ados sont activement invités à ne pas tenter de sortir de l'état sous peine d'être arrêtés et envoyés dans un camp, mais cela n'empêche pas nombre d'entre eux de tenter leurs chances.
    Vous débutez donc l'aventure avec votre premier personnage et assimilez les bases du jeu : rien de bien difficile, c'est un jeu d'aventure façon point and click, où vous vous déplacez à la première personne et interagissez avec personnages et objets.

    Rien de bien méchant, il vous sera simplement laissé le choix de comment gérer et avancer d'un tableau à l'autre, en espérant atteindre et traverser la frontière.
    On fait également très vite connaissance avec la bande sonore et la direction artistique, et tout ça s'oriente vers une belle petite direction Life is Strange.

    Les visuels et la direction artistique ont ce petit côté film indépendant Sundance qui ne vieillit pas particulièrement et fait la part belle à l'ambiance et aux décors. Quant à la bande sonore, c'est fait de divers titres folk fort relaxants et sympathiques qui restent en mémoire.

    Responsive image
    Une très bonne intro

    Des choix et encore des choix


    Le jeu se base sur des principes très simples : les choix. Vous devrez choisir vos dialogues et vos actions, et en voir les conséquences. Certaines actions seront toutefois basées sur la chance, ce qui peut avoir de quoi faire pester si c'était assez crucial dans le run en cours.

    Notez également que les différents personnages que vous croiserez vous accorderont diverses compétences à mesure que vous les connaissez mieux. Il convient d'ailleurs de préciser que l'histoire leur est dédiée : les 7 personnages (8 si on veut être tâtillons, parce que l'un d'eux est en fait un duo) que vous allez croiser sont liés les uns aux autres et chaque run permet d'approfondir leur histoire et d'avancer vers le dénouement.
    Vos personnages, par contre, sont "juste" des éléments permettant de faire avancer cette histoire : sans nom, sans visage, sans background, ils sont un peu à l'image de Mad Max après le premier film et constituent les éléments perturbateurs qui font avancer le récit. Et vous en changez à chaque fin de run, quelle que soit l'issue du voyage du personnage concerné.

    Responsive image
    La route est longue jusqu'à la frontière...

    Mêler les histoires...


    C'est peut-être là la force (et peut-être aussi un peu la faiblesse) de Road 96 : cette capacité à mêler la petite histoire (l'ado qui veut fuir, sans plus) à quelque chose de plus grand qui peut changer les choses (chaque fin de run se fait sur le journal de Sasha et les sondages électoraux).

    S'il a évidemment fallu faire le choix de sacrifier l'immersion du joueur dans l'histoire de son personnage, cela représente finalement assez bien ce qu'il peut se passer dans nos vies : l'impression d'être un parmi des millions alors qu'il suffit parfois de croiser quelqu'un pour que les choses changent.

    Cela impose toutefois qu'il y aura nécessairement une distance entre vous et vos personnages : quelle que soit l'issue de leurs voyages, entre leur mutisme et leur absence d'identité, rien ne permet de s'y attacher, contrairement aux PNJ.

    Responsive image
    Quelques passages d'action à prévoir...

    Une grande expérience


    Au bout du compte, Road 96 est une perle de jeu indé et d'aventure. Sa simplicité de gameplay permet d'aller au coeur de l'essentiel, les choix moraux du joueur seront mis à contribution tout au long de l'aventure procédurale, et certains paysages incitent à la contemplation.
    Un appel à la liberté doublé d'une réflexion sur la montée du totalitarisme, avec des choix qui ont de réelles conséquences.

    Il ne tient plus qu'à vous de vous rendre sur la route vers la frontière... En espérant que vous réussirez à la franchir.

    Responsive image

     

     




    Test Road 96 - 3 minutes de lecture