• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps3

    Dirt Showdown
    Editeur : Codemasters
    Développeur : Codemasters
    Genre : Course | Arcade
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 24 mai 2012
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 11 Trophée Bronze 36 | Trophée Secret 0
    50 trophées au total

    Support


    Test Dirt Showdown

    Publié le lundi 11 juin 2012 à 21h30 par Fourcherman
    Partager sur

    PSMag.fr vous emmène froisser de la tôle !

    * De Colin MacRae au Show !!!!

    La licence DiRT a vu le jour en septembre 2007 sur Playstation 3 avec Colin MacRae : DiRT, en plus du rallye cette version proposée un panaché d’épreuves avec 4x4, Buggies, camions et autres véhicules originaux, déjà à l’époque Colin MacRae : DiRT se démarquait par une approche bien arcade.

    Illustrations Colin MacRae : DiRT

    Deux années plus tard, Codemasters reprend la route avec la licence Colin MacRae (malgré la disparition du pilote 2 ans plus tôt). Avec cet opus, la série change encore totalement de cap et l’aspect sérieux du WRC s’échappe petit à petit vers des contrées plus « underground », exit les scratchs, ici on se diversifie avec sept catégories de voitures (Rallye, Rallye Cross, Bolide, BAJA Série, Raid T1, Trophy Trucks et Buggies Class 1). On note l’arrivée du flash-back qui pour rappel permet de remonter le temps afin d’appréhender le tracé une seconde fois (sans se crasher).

    Illustrations Colin MacRae : DiRT 2

    DiRT 3 (la licence Colin MacRae disparait), sortie il y a juste un an en mai 2011, se recentre un peu plus sur le rallye et réutilise les concepts qui ont fait le succès de la licence. Quelques nouveautés intéressantes sont au programme, le mode "Gymkhana", sorte de mode "freestyle" juste pour le fun. On retrouve ENFIN un mode multijoueur local en écran partagé.

    Illustrations DiRT 3

     

    * Gameplay

    Tout d'abord, parlons de la prise en main qui est relativement simple, facon DiRT 3.

    Showdown se démarque par un pilotage accessible a un plus large public, moins fin et totalement orienté Arcade, on allume, on démarre et on roule … Les opus précédents nécessitaient tout de même quelques heures pour bien appréhender le pilotage et les circuits. La différence ici vient peut être du fait que justement nous ne sommes plus sur des spéciales de rallyes qui nécessitent précision, réflexes et un pilotage affuté pour gagner un maximum de temps et terminer encore assis dans le baquet. Pour encore plus de simplicité, les développeurs ont fait le choix de supprimer les réglages.
    Showdown n’a pas le même objectif et ne séduira sans doute pas tous les fans de la série mais saura en séduire bien d’autres. Dans mon cas, je trouve que ce changement amène une vague de fraicheur et du fun, on se défoule et ça fait du bien ! Les nostalgiques de Destruction Derby (PS1) retrouveront beaucoup de plaisir dans ce jeu.

    Alors dans Showdown il faut bien entendu remporter les différentes épreuves pour gagner des dollars et pour progresser dans le "Showdown Tour" (mode carrière).

    Ces gains en poche vous permettent d’acheter des véhicules et de les améliorer.
    Une jauge de boost a été ajoutée, très utile, celle-ci permet de nous sortir de situations parfois délicates. Pour l'alimenter, il suffit de rouler ou d'infliger des dégats aux concurrents, cette course au boost donne sérieusement la rage et carrément envie d’exploser tout ce qui roule autours de nous !

    Le jeu propose 3 modes différents, le Showdown Tour, le Joyride et le mode multijoueur. Nous parlerons aussi du mode "Défis" plus bas notamment avec une vidéo maison.
     

    * SHOWDOWN TOUR

    Après une séquence d’intro qui envoie de la tôle voler, nous voilà directement en piste pour le Show. Ce mode carrière vous emmène dans les villes  de Miami, San Francisco, Yokohama, Los Angeles, Tokyo, San Diego, Battersea mais aussi dans les régions du Michigan, Colorado et Nevada

    Le Showdown Tour est divisé en quatre séries : Spy+ PRO,  DC ALLSTAR, Monster Champion et Legend. Chaque série est composée de 12 épreuves et une finale. Il vous faudra environ une dizaine d'heures pour finir le mode carrière. 

    Les modes de jeu sont très variés :

    - Race Off : courses à 8 sur circuit. PLUS CLASSIQUE

    - Rampage : destruction derby à 8 dans une arène, celui qui remporte le plus de points gagne. Détruire totalement un concurrent rapporte gros ! JOUISSIF

    - Knockout : destruction derby à 8 sur une plateforme avec temps limité de 3 minutes, le but ici est de rester le plus longtemps entier et gagner un Max de points en poussant les concurrents hors du terrain de jeu. FLIPPANT

    - Circuit en 8 ou 8 Ball (lire Eight Ball) : courses à 8 sur un circuit en 8, chaque croisement donne l'impression de griller un feu rouge en plein Paris. STRESSANT

    - Hoonigan Head 2 Head : Gymkhana en face à face, il faut être le plus rapide à enchaîner Drift, Donuts, Smash et Air (saut). GLISSANT

    - Eliminator : course à 8, toutes les 15 secondes, le dernier est éliminé pour qu'il n'en reste qu'un. VITE !!!

    - Hard Target : ici vous êtes seul contre 7 acharnés qui ne veulent qu'une chose, la destruction de votre véhicule. BOURRIN !

    - Domination : vous devez dominer un maximum de secteur sur un circuit, le 1er arrivé ne gagne pas forcément la manche puisque les points de domination sont primordiaux, dominer un secteur nécessite d'être rapide mais aussi d'éviter collisions ou erreurs de pilotage. ENCORE PLUS VITE !!!

    - Smash Hunter : séance smash à fond, casser les blocs de couleurs en respectant la couleur demandée. RAGEANT 

    - Trick Rush : Gymkhana, enchaîner les figures pour gagner le plus de points. TECHNIQUE

     

    Serie SPY+ PRO, Miami, San Francisco, Yokohama

    -       Race Off – Miami

    -       Rampage – San Francisco

    -       Knockout – Yokohama (vidéo de gameplay)

    Vidéo Gameplay, mode KnockOut - YOKOHAMA

    -       Circuit en 8 – San Francisco

    -       Hoonigan Head 2 Head  – Yokohama

    -       Eliminator – Miami

    -       Hard Target  – San Francisco

    -       Rampage – Yokohama

    -       Domination - Miami

    -       Knockout – San Francisco

    -       Circuit en 8  – Yokohama

    -       Head 2 Head  – San Francisco

    -       Race Off  – San Francisco FINALE

     

    Serie DC ALL STAR,  Nevada, Colorado, Michigan, Yokohama

    -       Smash Hunter – NEVADA

    -       Race Off  Colorado

    -       Rampage  – Yokohama

    -       Race Off – Michigan

    -       Hard Target  Yokohama (video gameplay avec amélioration véhicule aux max - trophée créateur de monstre) 

    Vidéo Gameplay, mode Hard Target - YOKOHAMA

     

    -       Eliminator – Michigan (vidéo gameplay)

    Vidéo Gameplay, mode Eliminator - Michigan

    -       Circuit en 8 – Nevada  (vidéo gameplay)

    Vidéo Gameplay, mode  Circuit en 8 - Nevada

     

    -       Trick Rush – Yokohama

    -       Knockout – Nevada

    -       Circuit en 8 – Yokohama

    -       Domination – Colorado   (vidéo gameplay)

    Vidéo Gameplay, mode Domination - Colorado

    -       Rampage – Yokohama

    -       Race Off  Colorado FINALE

     

    Serie Monster Champion, Los Angeles,  Battersea, Tokyo, San Diego

    -       Knockout – Los Angeles

    -       Trick Rush – Battersea

    -       Circuit en 8 – Los Angeles

    -       Smash Hunter – Los Angeles

    -       Race Off – Tokyo

    -       Hard Target – Los Angeles

    -       Head 2 Head – Los Angeles

    -       Race Off – Baja (San Diego Bay)

    -       Rampage – Los Angeles

    -       Eliminator – Baja (San Diego Bay)

    -       Domination – Tokyo

    -       Circuit en 8 – Los Angeles

    -       Race Off – Baja (San Diego Bay) FINALE

     

    Serie Legend, Miami,  Battersea, Yokohama, Nevada, Los Angeles, Michigan, San Francisco, Tokyo
     

    -       Race Off – Miami

    -       Smash Hunter – Battersea

    -       Rampage – Yokohama

    -       Circuit en 8 – Nevada

    -       Trick Rush – Battersea

    -       Circuit en 8 – Yokohama

    -       Rampage – Los Angeles

    -       Race Off – Michigan

    -       Rampage – San Francisco

    -       Race Off – Tokyo

    -       Circuit en 8 – San Francisco

    -       Circuit en 8 – Los Angeles FINALE

    * JOYRIDE

    Le mode Joyride est apparu dans DiRT 3, il s'agit ici d'une épreuve où le joueur doit réaliser, librement, différentes figures de Gymkhana sans aucune limite de temps. Les figures vous permettent de remplir les missions proposées et vous devez récupérer des paquets cachés. Ce mode reste plutôt anecdotique et n'est pas d'une grande utilité. Les modes carrière et multi sont bien plus intéressants.

     

    * MULTIJOUEUR

    Avant de démarrer le mode multijoueur, vous ne passerez pas à côté du "Pass VIP", devenu une habitude chez Codemasters. Ce dernier active le mode multijoueur en ligne. Si vous souhaitez donc prêter votre jeu, il en coutera 7,99€ sur le PSN Store.
    Mis à part le jeu en ligne, vous aurez la possibilité de jouer les différentes épreuves en écran partagé, de belles courses poursuites destructrices en perspectives (voir vidéo de gameplay ci-dessous)
    Le nouveau service de Codemasters, "Racenet" fait son apparition , celui-ci vous permet de suivre votre carrière de pilote pour tous les jeux compatibles.

    Vidéo Gameplay, Multijoueur - Ecran partagé,  mode Knockout - San Francisco

     

    * DEFIS

    Ce mode de jeu permet de voir les défis envoyés par les amis PSN. A noter qu’à chaque fin d’épreuve il est possible d’envoyer son défi à un ami. Sans doute que beaucoup passeront à côté, mais vous le lancerez au moins une fois pour débloquer le trophée "Sans regrets".

    Vidéo Gameplay proposer un défi à un ami

     

    * Réalisation

    La réalisation est excellente, directement inspirée de DiRT 3, on s’y retrouve, les menus, les animations...
    Le moteur graphique EGO est toujours de la partie et remplit toujours parfaitement son rôle. Excellent rendu, modélisation des véhicules toujours aussi parfaite et les paysages sont très agréables que ce soit dans un Colorado enneigé ou un Nevada sableux.
    La destruction des véhicules est elle aussi très bien rendue même si celle-ci ne joue pas vraiment sur le comportement du véhicule. Mis à part quand un pneu éclate, la voiture perd en motricité et en maniabilité, ça patine !!!
    Les éléments du décors comme les pneus, les bidons volent dans tous les sens et participent pleinement au réalisme et aux sensations de pilotage.

    Les animations sont très agréables notamment les feux d’artifices qui se déclenchent à des passages clés comme par exemple sur les croisements dans les épreuves "8 Ball". Bien entendu on est sur un jeu de courses donc les animations hors pistes ne sont pas prioritaires mais les développeurs n'ont pas fait l'impasse sur ce point, il sufit de voir les circuits Baja (San Diego) pour s'en convaincre. On se focalise sur la route et les concurrents qui sont toujours là pour nous démolir ou nous faire "partir en sucette" (dixit le commentateur du jeu).


    Bande son

    Les musiques très rock collent parfaitement à l’ambiance et les effets sonores sont très agréables, la tôle qui casse, les moteurs qui rugissent, les applaudissements. La bande son transmet parfaitement l’ambiance des SHOW à l’américaine !
    Les commentaires sont plutôt agréables mais assez répétitifs, cependant certaines expressions vous scotchent littérallement,  "En voiture Simone, c’est moi qui conduit, toi qui klaxonne", "C’est toujours mieux par derrière",  "Maintenant que vous vous êtes retrouvés, prenez une chambre d’hôtel"…

     

    Liste des trophées, Bonne chasse. 


    Petite vidéo de Ken Block en Gymkhana, impressionnant !

    Vidéo Destruction Derby sur PS1 pour les nostalgiques

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Codemasters insuffle un vent de fraîcheur sur sa célèbre licence et nous n\'allons pas nous en plaindre. Il se peut que les pro WRC n\'y trouvent pas leur compte mais la diversité des épreuves proposées apportent énormément de fun et de plaisir. La petite montée de stress lors des épreuves \"circuit en 8\" ou encore \"Hard Target\" est un bon indicateur quant à la qualité du titre. La réalisation est quant à elle excellente, fidèle à la série.

    Les plus

    Prise en main
    Réalisation excellente
    Excellent mode multijoueur
    Diversité des épreuves
    FUN !!!

    Les moins

    Mode Showdown parfois un peu répétitif
    Les dégâts ne changent pas suffisamment le comportement du véhicule
    Les circuits auraient pu être plus variés
    Code VIP


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles