• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Battlefield 4
    Editeur : Electronic Arts
    Développeur : Dice
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 31 octobre 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 13 Trophée Bronze 26 | Trophée Secret 0
    43 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test Battlefield 4

    Publié le lundi 18 novembre 2013 à 21h33 par Pilou - 2456
    Partager sur |

     

    Depuis plusieurs années, la bataille des FPS fait rage entre la famille Battlefield d’un côté et celle des Call of Duty de l’autre, mais le débat n'est pas là aujourd'hui. Tout ça pour dire que depuis 2 ans on attend le nouveau bébé de DICE avec impatience depuis l’excellent Battlefield 3. Est-il à la hauteur ? Réponse dans ce test.

     

    Une réalisation technique qui en jette...

    Le moteur Frosbite se bonifie d'année en année et cette nouvelle version, le Frosbite 3.0 accompagné du Destruction 4.0 sublime le jeu dans la limite de la Playstation 3 bien sûr. On ne manquera pas de revenir avec notre point de vue sur la version PS4 dans quelques jours. Premièrement le jeu est plus que correct sur Playstation 3, même s'il présente du crénelage et quelques textures en faible résolution. On apprécie toujours autant la destruction du décor et l’étendue des cartes du multijoueur. Le solo est très joli avec des éclairages magnifiques, des effets haut en couleur et une modélisation des personnages réussie et détaillée. Les effets météorologiques sont également splendides. Voir Singapour ravagé par un typhon avec les palmiers se pliant sous le vent. Le Frosbite en a dans le pantalon. Le tout accompagné d’une réalisation sonore exceptionnelle. Le champ de bataille au casque 5.1 vaut vraiment le détour.
    On notera tout de même une baisse de framerate lors de certains passages de la campagne solo.
    La réalisation est sans conteste une réussite sur cette version Playstation 3 et la version Playstation 4 ne sera pas en reste avec ses 60 fps et son 1080p annoncés.

    Une scène sur la mer de Chine issue du solo

    ...pour un solo archi-classique...

    Comme la plupart des productions du moment, la campagne solo est relativement courte. Il ne faudra pas plus de 5 ou 6 heures pour venir à bout des 7 chapitres qui emmène le joueur de Bakou à Shangai en passant par la mer de Chine et jusqu’à Suez.

    On est en 2020 et le joueur contrôle Recker, un membre de l’escouade Tombstone, le tout sur fond de troisième Guerre Mondiale où les États Unis, la Chine et la Russie vont se taper dessus à coup de missiles nucléaires. Autant le dire tout de suite, même si la campagne nous fait voyager et propose des décors variés, on est dans du archi-classique et même monotone par moment. On est proche d’une campagne solo à la sauce Call of Duty mais malheureusement l’élève ne dépasse pas le maître. L’IA est un peu étrange, les ennemis courent un peu n’importe où, pour se mettre à couvert même si vous vous trouvez à un mètre de lui.
    DICE a écouté les fans et a développé un peu plus les relations, les conflits entre les différents personnages de l’histoire. On perd un peu en action pure et dure mais ça n'empêche pas de passer de bons moments.
    Recker est donc à la tête d’une escouade et qui dit escouade dit commandement de son équipe, c’est une des nouveautés de Battlefield 4. En utilisant la touche R2, il est possible d’utiliser ses jumelles pour visualiser les ennemis et donner l’ordre à ses équipiers de les attaquer. La seconde nouveauté du solo est l’utilisation de la touche L1 qui permet de se pencher lorsqu’on est à couvert derrière un obstacle. Ces nouveautés sont les bienvenues et diversifient un peu le jeu.
    On notera au passage que la coopération à deux a été abandonnée dans ce quatrième épisode. Dommage !

     

     

    ...mais un Multijoueur qui déchire ! 

    Après une bêta sur la map “Siège à Shangai” et un Dog Tag pour remercier les testeurs, on met enfin les mains dans le cambouis. On voit clairement que le jeu a été fait pour ce mode.
    D’abord on parlera des classes, toujours au nombre de quatre. Le joueur pourra débloquer armes et gadgets tout au long de sa progression. Il pourra choisir la classe Assault, le nerf de la guerre et taillé pour les combats rapprochés. Il pourra ranimer et fournir des kits de soins aux alliés. La seconde classe est l’Ingénieur. Son dada c’est la destruction de véhicules à coups de roquettes. Il pourra également réparer les engins alliés. La troisième classe est celle du Soutien. Le soldat ravitaillera son équipe en munitions et disposera de gros calibres pour réaliser des tirs de neutralisation (anciennement les tirs de suppression dans Battlefiled 3). La dernière classe est celle de l’Eclaireur. Très axée longue distance, fusil de précision et jumelles sont de rigueur.
    Le Team Play est très important dans Battlefield 4. Pour cela, DICE introduit les améliorations de terrain. Il s’agit d’une barre de progression : la Bro Barre, disponible avec 4 paliers correspondants à des capacités. Cette barre se remplit au fur et à mesure des actions accomplies en escouades : le ravitaillement, la réapparition d’un équipier, le soin, la réparation de véhicule, …
    Le joueur a le choix entre quatre barres de progression distinctes. Deux sont communes aux quatre classes et sont dédiées à la défense et l’attaque. Les deux autres sont propres à la classe et permettent d’améliorer des capacités spécifiques. Il est possible de changer en cours de jeu les capacités à débloquer. Cette barre pourra descendre également et si l’escouade est annihilée, la barre revient à zéro.

    Les 4 classes en image

    Le mode multijoueur de Battlefiled 4 propose 7 modes de jeux différents sur 10 cartes. Entre 12 et 24 joueurs pourront se crêper le chignon sur le “battlefield”. Elles sont le plus souvent en rapport avec des lieux visités dans le solo. Battlefield 4 propose les modes qui ont fait la renommée de son multijoueur. On a le mode Conquête où chaque équipe doit capturer des objectifs et les tenir le plus longtemps possible. Le second mode bien connu est Ruée où une équipe défend deux objectifs alors que l’autre doit tout faire pour les détruire. On a ensuite les modes Match à Mort en équipe ou en escouades qui ne s’attardent que sur le combat d’infanterie. Le mode Domination se joue également sans véhicules. Chaque équipe devra se disputer des objectifs.

    Les deux derniers modes sont exclusifs au nouvel épisode de la série. Dans Anéantissement, chaque équipe se dispute une bombe qui apparaît sur le champ de bataille. Une fois récupérée, l’équipe doit détruire l’un des objectifs ennemis. C’est pour moi l’un des modes les plus intéressants. On termine avec Désamorçage qui s’apparente au mode Defuse de Counter Strike. Une équipe doit défendre des objectifs alors que l’autre équipe doit accompagner le porteur mais attention, chaque joueur ne dispose que d’une vie. Pas de panique, une vidéo didacticiel accompagne chaque mode.

    Revenons à la conception des cartes, ce nouveau moteur intègre Levolution dans ces caractéristiques. Il permet de modifier la structure de la carte en cours de jeu. Un building qui s’effondre, un bateau qui vient s’échouer suite à une tempête ou des rues inondées viennent modifier la map. C’est une prouesse qui rend le jeu encore plus intéressant car il nécessite d’adapter sa stratégie.
    Battlefield 4 marque également le retour du Mode Commandant initié dans Battlefield 2 (souvenir souvenir). Avec l'avènement des tablettes, ce mode est jouable via l’application Battlelog (disponible sur iOS et Google Play) qui en plus de gérer son profil (progression, Dog Tag, …) permet d'accéder à ce mode dès le niveau 10. Il est disponible uniquement pour les modes Conquête, Ruée et Anéantissement. Il permet de soutenir ses troupes sur le champ de bataille. Le joueur pourra donner des objectifs aux escouades et faire ainsi monter leur Bro Barre. Il lancera des missiles de croisières, des drones UAV, des frappes IEM et autres joyeusetés.
    En plus des améliorations dans le solo, citées plus haut, le joueur pourra tirer au pistolet tout en nageant (une bonne chose) et il pourra plonger pour se mettre à l’abri.
    Un paramètre qui me semble important de citer est la possibilité de changer les couleurs des indicateurs dans le jeu pour les daltoniens.

    Trailer de lancement Multijoueur

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Alors faut-il craquer pour Battlefield 4 sur Playstation 3, je dirais oui, premièrement parce que le jeu et son moteur Frosbite offre une immersion à la hauteur de nos attentes et surtout un multijoueur très poussé et addictif. Ensuite parce qu’un code est présent dans la boîte pour permettre de passer de la version Playstation 3 à la Playstation 4 pour 10€, cerise sur le gâteau, les statistiques et la progression sont transférées vers la console Next-gen. Certes le solo n’est pas des plus ambitieux, mais les sensations retrouvées en multijoueur nous le font vite oublier.

    Les plus

    quelques bons passages tout de même en solo
    Le multijoueur aux petits oignons
    Levolution, une bien bonne idée
    le Frosbite et sa destructibilté
    les classes multi et le Team Play
    les modes multijoueur

    Les moins

    le solo moyen
    une baisse de framerate lors de certains passages en solo
    seulement 24 joueurs maximum contre 64 sur Next Gen

    En résumé


    Battlefield 4 par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles