• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Dark Souls - Remastered
    Editeur : Bandai Namco
    Développeur : From Software
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 25 mai 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Test Dark Souls - Remastered

    Publié le mardi 19 juin 2018 à 06h22 par Lonewolf - 1047
    Partager sur |

     

    Au commencement étaient les Dragons, seigneurs du monde. Puis vint le Feu, qui amena aveclui les Ténèbres et la disparité. Certains trouvèrent dans les Ténèbres un nouveau pouvoir et se rebellèrent contre les Dragons. Ainsi débuta la lutte de Gwen, Seigneur de la Lumière, Nito, le Premier des Morts, et la Sorcière d'Izalith, accompagnée de ses Filles du Chaos. Le combat fut long et rude jusqu'à ce que Seath l'Écorché trahisses ses congénères Dragons et livre la victoire aux trois Seigneurs. Ainsi débuta l'Âge du Feu, qui vit l'élévation des Humains et la propagation de la Marque Sombre, qui les transforme en Carcasses. Aujourd'hui, l'Âge du Feu vit ses dernières lueurs, vous êtes une Carcasse transportée au Refuge des Morts-Vivants en vue d'attendre votre exécution. Mais peut-être êtes-vous promis à un destin bien plus grand hors de ces murs et sur la trace des Seigneurs...

    La technique, c'est magique

    De la beauté du crépuscule

    Le "Remastered" qui accompagne le titre ne vous aura pas trompé : inutile d'attendre ici un Dark Souls IV, un Demon's Souls II, ou tout potentiel spin off. On revient aux sources et on retrouve le premier épisode sur PS4 (ce qui fait désormais l'intégralité de la trilogie disponible sur ce support, Dark Souls II ayant eu cet honneur depuis assez longtemps avec l'édition Scholar of the First Sin, et Dark Souls III étant arrivé directement dessus).
    Saachez tout de suite que si vous avez encore une PS3, la Prepare to Die Edition du jeu original, et que vous n'êtes pas adepte des Remasters, vous pouvez peut-être passer votre chemin. Dark Souls Remastered propose en effet "simplement" cette version complète, avec un bon gros lissage technique qui montre un jeu encore plus beau et fluide (et donc plus épanoui).
    Le portage est en effet d'une qualité certaine et magnifie les environnements du jeu, qui étaient déjà sublimes sur PS3, et les actions sont bien plus détaillées et moins saccadées.

    Noir, c'est noir...

    Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir !

    Bon, à ce stade, les "anciens" de la licence savent donc déjà à quoi s'attendre, de même que ceux qui auraient débuté avec le II ou le III sur PS4, vu que la formule de base reste la même. Mais faisons quand même un point pour rappeler quelques petites choses et prévenir les éventuels nouveaux arrivants qu'ils s'embarquant dans un pur cauchemar, à tous les sens du terme. Pour résumer, disons que Dark Souls, à l'image de Darkest Dungeon, est un peu ce qui serait né si Lovecraft (ou les autres auteurs dans son univers) avait écrit de la fantasy (ceci étant encore plus clair dans le cas de Darkest Dungeon, mais bref).

     

    Le jeu vous plonge en effet dans cette ambiance de dark fantasy gothique unique et sublime, avec le lot d'horreurs qui l'accompagne dans le casting de ce que vous allez croiser. Bien sûr, Dark Souls n'est pas un jeu d'horreur à proprement parler, mais il vous offrira tout de même encore quelques moments de frayeur bien sympathiques, d'autant plus avec son ton général et sa musique qui n'incitent pas à foncer dans le tas sans réfléchir, bien au contraire.

    En effet, Dark Souls est un RPG qui ne pardonne pas le moindre début d'erreur. Pensez que vous allez vous débarrasser de votre adversaire facilement peut vous mener à votre perte sans grande difficulté : ils ne laisseront pas passer la moindre chance de vous atteindre et il n'est pas rare de voir sa jauge de vie fondre ou de tomber dans le vide par excès de confiance.

    Avancer, échouer, recommencer

    Je fais quoi, au fait ?

    Le principe de base est toujours le même : tuer des ennemis vous rapporte des âmes, et ces âmes sont au cœur de tout. Elles sont votre XP et vous permettent de gagner en stats et niveau aux feux de camp, mais peuvent aussi servir de monnaie, et vous perdez toutes celles que vous avez sur vous quand vous mourez (et que vous retournez au dernier feu utilisé, ce qui ramène également tous les ennemis abattus sur le chemin). Il ne vous reste plus qu'à retourner à l'emplacement de votre dernière mort pour tenter de les récupérer.

    De base, Dark Souls est un pur die and retry, et a la difficulté qui va avec.  Celle-ci est toutefois légèrement réhaussée par des pièges un peu sadiques tels que des ennemis bien surpuissants parce que vous aurez fouillé au mauvais endroit. Rien à signaler toutefois concernant le level design, qui reste assez fabuleux. Quant au gameplay, la configuration des touches assez contre-instinctive à l'origine, mais on s'y habitue vite (et, non, on ne peut toujours pas reconfigurer soi-même la manette, ce qui est fort dommage, notamment pour la possibilité de sauter, l'action consistant à sprinter puis rappuyer rapidement sur la même touche pour sauter...).

    Ce Remaster vaut-il donc le coup ? Pour qui n'a pas encore touché à cet épisode originel qui dévoile les bases de l'univers développé dans la trilogie, tout particulièrement, tout comme pour ceux qui veulent revoir le jeu dans un écrin encore plus adapté, tant le jeu est encore plus beau et fluide qu'à l'origine. Dans le cas contraire, vous pouvez très bien vous contenter de la Prepare to Die Edition sur PS3, mais profiter d'une trilogie de dark fantasy exceptionnelle sur un seul support est tout de même fort sympathique et intéressant, surtout quand les trois épisodes, bien que très éloignés dans le temps (selon la chronologie de la saga) sont aussi référencés et liés.

    Dans tous les cas, vous aurez un RPG prenant, exigeant, unique, et à l'ambiance incomparable. Ce serait dommage de passer à côté, non ?

    Trailer de lancement
    Note du test 9/10En conclusion :

    7 ans après sa sortie originale, Dark Souls est toujours le même bijou de dark fantasy gothique qu'il était à l'origine sur PS3. Si certaines mécaniques de jeu ont un peu vieilli (surtout après avoir vu passer Dark Souls II et III), c'est toujours un réel plaisir (un peu masochiste ?) de reparcourir Lordran et redécouvrir Anor Londo, dans une ambiance incomparable et àla recherche de la moindre petite chose susceptible de nous sortir de ce cauchemar ou de nous en dire plus sur ce qu'il s'est passé exactement. Un indispensable, d'autant que le lissage technique fait également beaucoup de bien.

    Les plus

    Dark Souls plus beau et plus fluide
    Un portage de qualité
    Une ambiance et un univers toujours aussi uniques et prenants
    Toujours aussi exigeant

    Les moins

    Rien de neuf, c'est la Prepare to Die Edition
    Le manque d'histoire claire peut toujours autant rebuter
    Un gameplay parfois assez complexe et, surtout, un peu vieilli, notamment par rapport à ses suites

    En résumé


    Dark Souls - Remastered par Rating: 9 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles